AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Vœux du nouvel an à Daoukro (Iffou): Le préfet Djiké Raymond Claude parle aux corps constitués

4 min read
IMG 20240130 WA0220
8 / 100

Les locaux de la préfecture de Daoukro ont abrité, le lundi 29 janvier 2024, le traditionnel échange des voeux du nouvel an entre le préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro et les corps constitués.

A cette occasion, après les échanges des voeux du nouvel an et après les allocutions des porte-paroles des corps constitués, Djiké Raymond Claude, préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, a livré un important message.

 » A l’occasion de ces échanges de voeux du nouvel an qui se tiennent ce lundi 29 janvier 2024, j’éprouve un réel plaisir de me soumettre à cette tradition qui vise à en faire un rendez-vous de culture et d’invocations du succès et de bonheur pour notre pays, nos familles et pour nous-mêmes. Ces vœux souhaités et partagés de cette année 2024 prennent un aspect bien particulier qui ne peut passer inaperçu avec la présence distinguée des préfets des départements de notre région offrant ainsi à cette cérémonie des retrouvailles régionales un cachet spécial « , a-t-il, d’entrée, dit.

Continuant ses propos, il a argué que l’homme est croyant et de nature optimiste. Et dans ce sens, a-t-il indiqué, j’emboite le pas à vos porte-paroles respectifs dont les interventions structurées et affectives m’ont particulièrement réconforté et arrosé d’onctions.

 » Je prie le Seigneur que vos vœux se réalisent pour Daoukro et aussi pour ma modeste personne et ma famille. En retour, je voudrais témoigner ma gratitude pour votre présence remarquable qui traduit votre disponibilité et votre attachement aux institutions étatiques et à ses démembrements locaux. Je vous adresse à chacun et à chacune ainsi qu’aux membres de vos familles respectives mes vœux sincères pour une permanence des bienfaits de Dieu le Tout Puissant pour vous-mêmes, vos familles et ces vœux sont : la parfaite santé, la prospérité, la longévité qui s’accompagnent d’un environnement de paix et de bonheur. Mon souhait est que 2024 soit de loin meilleur à 2023 dont nous gardons encore des stigmates « , a-t-il dit.

Et d’apprendre que si le destin d’un pays tout comme celui de l’homme est tracé par Dieu, c’est à nous de le façonner par nos prières, notre foi, notre travail, notre union et notre cohésion sociale. Toutes ces valeurs citées plus haut qui sont incontournables, a-t-il souligné, constituent les axes suivant lesquels le président de la République et le gouvernement inscrivent leurs actions et programmes. Ce sont ces actions, fera-t-il observer, qui ont été soulignées et rappelées dans les récentes allocutions de son excellence Alassane Ouattara, président de la République dans son adresse à la nation lors du nouvel an et dans sa réponse au discours du porte-parole du groupe 3 constitué du corps préfectoral, des présidents des conseils régionaux, des maires et des présidents des partis et groupements politiques dans le cadre de la présentation des vœux au chef de l’État le jeudi 11 janvier 2024 au palais présidentiel.

Il a profité de l’occasion pour exprimer sa gratitude à la ministre Henriette Lagou qui offre depuis le samedi 13 janvier 2024 le village Akwaba CAN 2023 à la population de Daoukro à la place Henri Konan Bédié. Nul doute qu’après ce défi, fera-t-il remarquer, d’autres défis et non des moindres nous attendent : les obsèques du président Henri Konan Bédié dans le mois d’avril.

Pour ce faire, il a appelé toutes les forces vives de la région de l’Iffou à traduire leurs affections à cet homme en prières, en émotions, en compassions et en actes qui traduisent l’hommage dû à son rang de grand homme d’État qui laisse Daoukro orpheline.

Pour le reste, il a fait connaître les défis qu’il entend relever.

C.K

Correspondant régional  

About The Author