AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2025: Le maintien du RHDP au pouvoir décidé par les femmes du parti d’Alassane Ouattara

5 min read
6a22f337 3620 4fa4 a91f 60212c5808cd 1
11 / 100

Les femmes du parti d’Alassane Ouattara (au pouvoir) veulent maintenir le RHDP à la tête de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, selon un communiqué de presse, l’union des femmes du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (UF-Rhdp) tient depuis hier vendredi 19 avril et ce jusqu’aujourd’hui samedi 20 avril 2024 à l’hôtel grand Roi I de Jacqueville, un séminaire de formation et d’orientation des membres de son bureau exécutif national.

Selon cette note du service de communication, placé sous le haut patronage d’Henriette Dagri Diabaté, première vice-présidente du Rhdp, ce séminaire pose la problématique de « quelle UF-Rhdp pour gagner l’élection présidentielle en 2025? ».

Dans sa leçon inaugurale, Mariétou Koné, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, a donné des orientations claires aux femmes.

D’entrée, elle a tenu à magnifier Henriette Dagri Diabaté pionnière de la lutte des femmes pour l’avènement  du Président Alassane Ouattara à la magistrature suprême :  » Hommage à celle qui s’est battue pour l’arrivée au pouvoir du Président Alassane Ouattara, celle qui s’est battue pour le droit des femmes, Henriette Dagri Diabaté « .

Pour elle, il est important de faire une évaluation du chemin parcouru pour appréhender l’avenir sous de nouvelles auspices. « Il faut construire la stratégie de la victoire de 2025 », a-t-elle indiqué en dévoilant trois grands axes pour réussir cette mission qui incombe aux femmes.

Mariétou Koné a fait savoir que le premier axe c’est que l’UF-Rhdp doit être une force pour le combat politique et d’ajouter que « les femmes ont joué un rôle déterminant dans la vie de notre parti ».

Il y a de nouveau défis à relever et la patronne de l’éducation nationale a invité ses sœurs à investir le terrain politique en rangs serrés pour une victoire écrasante à la présidentielle de 2025: « Pour 2025, à partir de maintenant, attacher vos ceintures pour attaquer le terrain politique pour notre victoire ! Faites de l’UF-Rhdp une force de combat ».

Pour y arriver, elle a exhorté la présidente de l’Union Harlette Badou et ses camarades à créer de nouvelles sections, à redynamiser les sections existantes, à sensibiliser les femmes pour l’inscription sur la liste électorale pour avoir le droit de vote afin de faire gagner le candidat du Rhdp. C’est pourquoi Mariétou Koné a souligné l’importance de cette formation qui donnera des éléments de langage aux femmes, à connaître  leur parti  et pour être bien formées pour mener des débats politiques.

Enfin, elle clôt sa leçon inaugurale sur la nécessité d’une union pour la victoire du parti en 2025. Le partage, la générosité, l’humilité, le respect et l’écoute sont pour elle gages de réussite pour le Rhdp dans la conservation du pouvoir. « Le bilan du président Alassane Ouattara est incontestable, le bilan est un trésor pour nous ! », a-t-elle insisté.

Pour son discours d’orientation, Harlette Badou, la présidente de l’UF-Rhdp, satisfaite de la forte mobilisation des femmes avec la présence effective de Henriette Dagri Diabaté, n’a pas manqué de saluer l’implication de toutes les femmes soutenues par les instances du parti pour ce séminaire qui pour elle n’a qu’un objectif,  la part de l’Union pour la victoire écrasante du Rhdp à l’élection présidentielle de 2025.

Pêle-mêle, elle a remercié la boussole des femmes du parti, Henriette Dagri Diabaté pour sa disponibilité et ses conseils avisés, salué Kandia Camara et toutes les femmes engagées. Elle a aussi mentionné que ce séminaire marque « la rentrée politique de notre union » et a pour objectif, celui de « maintenir  au pouvoir le Rhdp en 2025 ». Harlette Badou a tenu à noter la présence remarquable du ministre de la Communication, Amadou Coulibaly aux côtés des femmes à chaque activité de l’Union.

Prenant la parole à sa suite au nom du président Directoire du Rhdp, Gilbert Kafana Koné,  celui que les militants surnomment AM’S était ému de voir dans la salle Henriette Dagri Diabaté qu’il appelle affectueusement « tantie ». Femme de devoir et de tous les combats du Président Alassane Ouattara pour une Côte d’Ivoire rayonnante, il dira d’elle, l’exemple éloquent de la foi et de la conviction en politique.

« Le Président Alassane Ouattara est une opportunité pour les femmes « , lance-t-il après avoir énuméré les grands actes posés en faveur des femmes de son poste de Premier ministre sous Félix Houphouët-Boigny jusqu’à son arrivée au pouvoir en 2011 et ainsi de suite…

« Alassane Ouattara est une assurance tout risque pour les femmes et pour nous! », clame sans faux fuyant Amadou Coulibaly.

Haut Patron de la cérémonie d’ouverture, le message de la chancelière honoraire Henriette Dagri Diabaté a été lu par Marie Dadié qui a dit que la dame de fer du Rhdp est honorée que ce séminaire se tienne dans sa ville natale, Jacqueville et que ceci est un honneur pour ses parents et elle-même. C’est pourquoi elle a témoigné sa reconnaissance à la nouvelle présidente de l’UF-Rdhp qui prône les valeurs de solidarité, avant d’inviter à son tour les femmes à investir le terrain pour la victoire écrasante du Rhdp en 2025.

 La formation est assurée par le Prof Justin Koffi et 11 autres experts dont le ministre Amadou Coulibaly. La gouvernance et le leadership sont entre autres thématiques de ce séminaire qui prend fin ce samedi (aujourd’hui).

GRO avec Sercom

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading