AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Délimitation des terroirs villageois/En visite de travail à l’AFOR: Le député Guikahué repart «très satisfait et bien instruit»

8 min read
5e58ec92 dd34 42f1 8257 fad0575019ba
9 / 100

Comme promis à ses mandants lors d’une tournée dans sa circonscription électorale, Guikahué a échangé avec les responsables de l’Agence Foncière Rurale (AFOR). Le Professeur Maurice Kakou GUIKAHUE, Député de Gagnoa Sous-préfecture, est reparti avec le sentiment d’avoir bien appris sur la mission de salut public de l’Agence Foncière Rurale (AFOR) et les procédures de sécurisation foncière rurale. C’est le moins qu’on puisse dire, en se référant aux propos de l’intéressé. « Très souvent, nous réagissons sur les questions du foncier rural avec beaucoup d’émotion. Or, il faut venir à la source pour se faire expliquer les procédures. Le Directeur Général de l’AFOR et ses collaborateurs ont dissipé mes inquiétudes et je repars bien instruit », a-t-il dit au terme de sa visite de travail, dans la matinée de ce mercredi 17 avril 2024, au siège de la Direction Générale de l’AFOR, à Cocody-Angré 7e Tranche.

L’Honorable Maurice Kakou GUIKAHUE est arrivé à l’AFOR avec de nombreuses préoccupations sur la gestion du domaine foncier rural, posées par les populations de sa circonscription électorale, qu’il a visitées du 12 au 15 mars dernier. Il s’agit notamment du fonctionnement des Comités Villageois de Gestion Foncière Rurale (CVGFR), de l’acquisition des cartes des territoires de villages, de la contractualisation, de l’achèvement des procédures de délimitation des territoires de villages, du cas des villages non pris en compte, de la gestion des conflits et des blocages.

A ces préoccupations, le Directeur Général de l’AFOR et ses collaborateurs ont répondu de façon méthodique et argumentée. « Les procédures de délimitation des territoires de villages et de délivrance du certificat foncier sont longues et complexes dans le souci d’assurer leur fiabilité. Elles sont contradictoires pour permettre à l’enquête, de recenser les droits coutumiers de toutes les parties concernées et de prendre en compte leurs avis. La reconnaissance paisible et continue des droits coutumiers est constatée par l’ensemble des populations vivant dans le village pendant la période de la publicité des résultats de l’enquête, qui dure un mois », a expliqué le Ministre BAMBA Cheick Daniel, DG de l’AFOR.

Pendant cette période en effet, poursuivra-t-il, un registre des accords et des oppositions est ouvert. Puis, le pouvoir de décision que la loi confère aux populations en elles-mêmes dans toutes les procédures de sécurisation foncière rurale, est exercée ensuite par le Comité Villageois de Gestion Foncière Rurale qui approuve le dossier de l’enquête.

« Le Comité Villageois est composé de 12 membres au minimum et de 16 au maximum. Le Chef du village ou son représentant en est le président, et comprend les représentants des grandes familles, les sachants du village, les allochtones et allogènes, les jeunes, les femmes », a ajouté pour sa part, M. Mathias KOFFI, Directeur des Opérations Techniques de l’AFOR.

Sur la composition du comité villageois, l’Honorable Maurice Kakou GUIKAHUE est revenu avec satisfaction sur la présence des allogènes. « C’est une excellente chose que les communautés étrangères soient représentées dans les comités villageois pour dissiper les craintes », a apprécié le Député de Gagnoa sous-préfecture.

Il a ensuite précisé que sur les 72 villages que compte sa circonscription électorale, aucun ne dispose d’un comité villageois fonctionnel. Heureusement, s’est-il empressé de souligner, que les Conseils de sous-préfecture sont de nouveau fonctionnels.

Au cours de leurs réunions de rentrée, les Sous-préfets ont instruit les chefs de village à l’effet de leur proposer dans les meilleurs délais, la composition de leurs CVGFR pour actualisation. Sur la gratuité des certificats fonciers à travers certains projets comme le PAMOFOR (Projet d’Amélioration et de Mise en Œuvre de la Politique Foncière Rurale de Côte d’Ivoire), l’hôte de l’AFOR a voulu savoir à quand le tour de la région du Gôh. « Je voudrais vous rassurer sur les efforts en cours pour couvrir toutes les régions du pays. Le principe de la gratuité est irréversible », indiquera le Ministre BAMBA Cheick Daniel.

En plus des contrats (dont des modèles ont été remis à l’Honorable), qui aux côtés des certificats fonciers, renforcent la paix et la cohésion sociale dans les zones rurales du pays, l’AFOR initie d’autres approches d’entente entre les communautés. Il s’agit des chartes et mémorandums d’entente prévus dans le cahier de charges des Opérateurs Fonciers, qui seront recrutés pour l’exécution du Programme de Renforcement de la Sécurisation Foncière Rurale (PRESFOR).

Pour terminer la séance de travail, le Directeur des Opérations Techniques de l’AFOR a dressé le bilan des opérations de délimitation des territoires de villages dans le Gôh. Lancées en 2018 pour trois ans, les opérations sont à un taux de réalisation de 21% sur 352 villages programmés dans les départements de Gagnoa et d’Oumé. Face à ce constat, l’Honorable Maurice Kakou GUIKAHUE a sollicité de l’AFOR la mise à disposition de la liste nominative des villages concernés. Il aura une rencontre avec les chefs de canton et de village de Gagnoa le 9 mai prochain et veut ainsi disposer d’arguments nécessaires pour les remotiver.

« Les parents de Gagnoa ont fait beaucoup d’efforts et le travail est maintenant sur la bonne voie. Avec l’implication de tous, les opérations pourraient être achevées dans deux mois », a fait savoir M. KOUAMELAN Ahoulou, Directeur Général du cabinet de géomètre-expert qui intervient à Gagnoa et à Oumé.

Le Ministre BAMBA Cheick Daniel en a profité pour féliciter M. KOUAMELAN pour son comportement citoyen. Malgré les difficultés et les réticences de certaines populations, il n’a pas abandonné. « Je vous le recommande Honorable. Prenez-le sous votre coupole et adoptez-le comme un fils pour l’aider à mener à terme sa mission », a plaidé le Directeur Général de l’AFOR. Il a également émis le vœu de rencontrer, pour des échanges constructifs, tous les cadres et élus du Gôh ainsi que les différents groupes parlementaires de l’Assemblée nationale.

Le Directeur Général de l’AFOR a aussi appelé de tous ses vœux, la mobilisation des cadres et des élus autour des comités villageois en contribuant financièrement à leur fonctionnement. « J’étais venu apprendre, je repars édifié. Je suis maintenant mieux outillé pour sensibiliser mes parents. Je vous souhaite une bonne chance dans votre mission», a conclu l’Honorable Maurice Kakou GUIKAHUE.

Au cours de cette séance de travail qui s’est achevée par la visite du service de la cartographie et de la vérification des actes, puis de la salle d’impression des cartes des territoires de villages, le Député de Gagnoa sous-préfecture était accompagné d’une délégation de cinq personnes comprenant un élu, un président de mutuelle de développement et des cadres de sa circonscription électorale.

GRO avec DIRCOM AFOR

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading