AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Réintégration durable des Ivoiriens de l’étranger: Le gouvernement ivoirien et l’OIM renforcent leur coopération pour poursuivre leurs actions

3 min read
c46525f8 4b78 4377 a082 7a05a96f7765
6 / 100

Une rencontre de dialogue s’est tenue entre les trois (3) parties, ministère ivoirien délégué chargé de l’Intégration, l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) et des Ivoiriens de l’extérieur, le mardi 26 mars 2024, à la salle des conférences du cabinet dudit ministère délégué sis au 3 ème étage de la Tour A de la Cité AD du Plateau. Rencontre au de laquelle, les échanges ont tourné en majeure partie autour du renforcement de la coopération entre les deux premières entités citées.

Au sortir de la réunion à huit-clos guetté de l’extérieur de la salle par les journalistes, c’est le chef de mission de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM),  David Preux, qui a livré aux médias le contenu des échanges (les décisions ainsi que les perspectives).

 »On a abordé que le renforcement des liens de coopération qui nous unissent au ministère avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années. Plusieurs axes thématiques ont été évoqués. Il a été question de l’aide au retour et à la réintégration durable des citoyens ivoiriens vivants à l’extérieur qui est une priorité du gouvernement. Et il a été question de savoir comment l’OIM pouvait continuer à appuyer l’action, les efforts du gouvernement ivoirien dans ce sens. Dans le même axe de coopération, on a discuté de gouvernance des migrations en général et aussi d’un travail conjoint sur la question d’adaptation au changement climatique et son lien avec la mobilité humaine ; en clair, voir comment travailler ensemble sur cette thématique pour mieux anticiper ses changements et y répondre », a confié le représentant de l’OIM.

Et de relever,  »Depuis 2017, encore une fois, en soutien des actions du gouvernement, nous avons dans notre programme de retour volontaire des migrants, assisté au retour et à la réintégration de 14000 citoyens ivoiriens à l’étranger. C’est un travail qui se poursuit. La réintégration est en cours avec ces dernières années un dispositif qui est plus habile à même de supporter des projets individuels. Donc, nous continuons, encore une fois avec différents ministères concernés à apporter un appui holistique qui va de questions de santé, de santé psycho-sociales, d’appui matériel, au logement, au support à la réintégration durable donc à la réinsertion d’un tissu économique et sociale ivoirien ».

A noter que le ministre ivoirien délégué chargé de l’intégration, Wautabouna Ouattara, avait représenté la partie gouvernementale au nom du ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Kacou Houaja Léon Adom, à cette table de discussion.

C’est d’ailleurs lui qui a ouvert les débats à travers un discours de bienvenue adressé aux délégations des deux autres différentes parties.

Vagoné Dry-Bi

About The Author