092978f3 520f 407f bb99 138762bafefa

Education au bon usage des réseaux sociaux : Une Ong sensibilise les élèves sur les risques et les bons comportements

9 / 100

L’ONG  »Taloua Mé Souklou » a organisé une conférence publique, le mercredi 27 mars 2024, au Collège Moderne de M’pouto sis à Cocody, sur le thème :  »L’éducation de la jeune fille d’aujourd’hui à l’épreuve des réseaux sociaux ». Une conférence animée par la Professeur Aimée Danielle Lézou à l’effet de sensibiliser les filles de l’établissement au bon usage des réseaux sociaux.

 « L’éducation de la jeune fille d’aujourd’hui à l’épreuve des réseaux sociaux », telle est la thématique qui a été développée par la professeure Aimée Danielle Lézou Koffi dans le cadre d’une conférence publique. Une initiative de l’ong Taloua Mé Souklou qui signifie « école des jeunes filles ».

La Professeure titulaire d’analyse du discours au département de Lettres Modernes à l’Université Félix Houphouët Boigny et  experte en genre, Aimée Danielle Lezou Koffi, a invité les élèves et en particulier les jeunes filles à utiliser les réseaux sociaux pour accroitre leurs connaissances et leur développement.

La vice-doyenne en charge de la pédagogie de L’UFR LLC de l’UFHB a fait savoir aux apprenants du collège moderne de M’Pouto de se forger un caractère afin de refuser toutes sortes de cyber intimidation. Aussi, a-t-elle les a conseillés de rester discrets sur leur vie sur les réseaux sociaux.

Celle qui est par ailleurs la présidente du comité éthique et de déontologie de l’UFHB a demandé aux jeunes filles de doubler de vigilance sur les réseaux sociaux. Car dit-elle, les jeunes filles peuvent être victime de cyber harcèlement. Elle les exhorte donc à un usage plus sain des réseaux sociaux et même à s’en servir pour défendre des causes nobles.

Avant elle, le président de l’ONG initiatrice de l’activité, le Capitaine Valentin Gahié, a justifié l’importance du sujet mettant en avant son caractère d’actualité.

 »Les réseaux sociaux sont de nos jours une réalité incontournable que l’on peut comparer couteau à double tranchant », a-t-il dit.

Pour sa part, madame le principal, Ganon née Mariam Touré, a d’abord salué cette initiative ainsi que les organisateurs. Selon elle, l’éducation de la jeune fille d’aujourd’hui est confrontée à de nombreux défis particulièrement dans un monde saturé de médias sociaux.

 »En effet, les réseaux sociaux tout en offrant des opportunités posent également des défis à la préservation des valeurs éducatives essentielles. Ensemble nous pouvons forger un avenir où chaque jeune fille a accès à une éducation de qualité nonobstant les obstacles qui se dressent sur son chemin », a-t-elle souligné.

Rappelons que  »Taloua Mé Souklou » qui signifie en ethnie Baoulé « école des jeunes filles », est une ONG qui milite en faveur de la scolarisation de la jeune fille.

Vagoné Dry-Bi