85bbd7bb 4201 4809 9220 bbd3fb1a1e25

Redynamisation des ordres ministériels: La Grande chancellerie fait des recommandations aux ministères

10 / 100

La Grande Chancellerie de l’Ordre national de Côte d’Ivoire a tenu une réunion avec une vingtaine de ministères dans le cadre de la redynamisation des ordres ministériels, le jeudi 28 mars 2024, dans ses locaux sis à Cocody.

Représentant le Grand Chancelier Ally Coulibaly, le secrétaire général de l’institution, Sombè Souleymane Méité, a livré à la presse les détails des échanges en fin de rencontre.

 »Nous avons invité une vingtaine de ministères pour participer à une réunion qui avait pour objet la redynamisation des ordres ministériels. En effet, la Côte d’Ivoire a environ 16 ordres ministériels répartis sur une vingtaine de ministères.

Il était important d’après les instructions de monsieur le Grand Chancelier de pouvoir faire fonctionner correctement ces ordres ministériels qui sont des émanations de l’ordre du mérite ivoirien. Il s’agit de distinctions sectorielles qui permettent de récompenser les mérites professionnels des acteurs des différents ministères concernés ainsi que des personnes qui bien que ne faisant pas partie de ces ministères là ont par leurs actions respectives contribué au rayonnement de la Côte d’Ivoire dans les domaines couverts par ces départements ministériels en question.

Au cours des cette réunion qui s’est très bien passé, nous avons eu des échanges fructueux avec les participants. Ça été une rencontre participative où les uns et les autres ont tantôt fait des propositions, des suggestions, des remarques ou tantôt partagé leurs expériences en la matière.

Au sortir de là, ce que nous espérons est que chacun prenne conscience de cette mission commune que nous avons de récompenser les mérites et les efforts des travailleurs ivoiriens dans quelques administrations qu’ils se trouvent.

La mission principale de la Grande Chancellerie c’est de faire la distinction au plan national. Rappelons que l’ordre du mérite ivoirien a été créé par un décret de 1970 pendant que l’ordre national lui a été créé par un décret de 1960.

C’est donc quelques années après que l’Etat de Côte d’Ivoire a estimé qu’il fallait récompenser les mérites professionnels sinon les mérites distingués.

Dans la même veine, plusieurs ministères bénéficient de délégations de la Grande Chancellerie c’est-à-dire du Grand Maître des ordres, le président de la République pour que dans leurs secteurs d’activités précis, ils puissent reconnaître et récompenser les mérites professionnels de leurs collaborateurs.

Ces décorations sont très importantes pour le moral du travailleur. C’est très réconfortant d’aller à la retraite avec un signe distinctif témoignant de la reconnaissance de la nation pour ses services rendus.

Les ministères de la Fonction publique, de la Défense, de la Communication et celui de la Justice et des droits de l’homme sont engagés et très actifs dans cet élan.

Cependant pour les autres qui reste en berne, nous leur demandons de prendre en charge les ordres que eux-mêmes ils ont souhaité voir créer pour récompenser les membres de leurs secteurs d’activités. C’est cela l’objectif principal de la réunion d’aujourd’hui. Parce qu’encore une fois, c’est frustrant pour un travailleur qu’après plusieurs années d’éminents services rendus à la nation qu’on ne sente pas malgré la pension que cette nation nous est reconnaissante », a-t-il expliqué.

Pour rappel, le grand chancelier dirige et surveille toutes les parties de l’administration de l’Ordre.

Il prépare le budget annuel et le soumet à l’approbation du président de la République pour être annexé au budget de la présidence de la République et des services rattachés.

Il dispose du Secrétariat administratif de la grande chancellerie pour l’administration de l’Ordre et la gestion des recettes et des dépenses de son budget. Ce Secrétariat est placé sous la direction du secrétaire général de la grande chancellerie nommé par décret du président de la République et chargé de suppléer le grand chancelier en cas d’absence.

Le grand chancelier et le conseil de l’Ordre veillent à l’observation des statuts et règlements de l’Ordre et, d’une façon générale, à sa bonne marche et à la bonne tenue de ses membres.

Vagoné Dry-Bi