IMG 20240316 185646 841

Mois de Ramadan 2024 : La traditionnelle rupture de carême des élèves musulmans de l’ENA livre des secrets d’élévation socioprofessionnelle

10 / 100

Le Réseau des Enarques Musulmans de Côte d’Ivoire, c’est-à-dire des élèves  musulmans de l’Ecole Nationale de l’Administration en abrégé (RENAMCI), a tenu la 8 ème édition de son activité traditionnelle de partage d’enseignements du livre saint coranique et d’un repas de rupture de carême organisée chaque année dans les mois de Ramadan. Cette édition de l’événement s’est faite, le samedi 16 mars 2024, à la Mosquée d’Omar Ibn al-Khattab sise à Cocody-Quartier 2 Plateaux.

L’édition 2024 des activités des Enarques Musulmans organisée en mois de Ramadan a connu diverses étapes.

Quelques heures avant la rupture du jeûne, le professeur Yahaya Karamoko a animé une conférence sur le thème,  »Le Ramadan facteur d’accomplissement spirituel et d’élévation socioprofessionnelle ».

Le fervent croyant a ténu a expliqué aux participants de l’événement comment le mois de Ramadan constitue une occasion d’acquisition de la piété et de cet accomplissement socioprofessionnel susmentionné dans le thème.

Il s’agissait dans son exposé de bien identifier la finalité du Ramadan et de voir à travers le jeûne les exigences de bon caractère et autres aspects qui accompagnent le carême pour que Ramadan transforme les uns et les autres en personne pieuse.

Une piété qui, selon lui, pourra être la meilleure provision pour être un bon professionnel.

 »La piété que nous recherchons en cette période nous emmène à placer notre confiance en Dieu ; à garder le courage en toute circonstance ; à garder l’intégrité ; et cette intégrité va nous aider », a-t-il dit.

Et d’ajouter,  »Les musulmans doivent se concentrer sur la pratique. Ramadan ne doit pas se limiter au fait d’arrêter de boire et de manger pendant la journée. Mais c’est aussi le moment réviser notre attitude dans les rapports sociaux, nos comportements, pour aller vers les bons caractères que recommande le prophète Mohamed (SAW).

A la suite de cette conférence inclusive bondée et ponctuée de questions-réponses, la rupture traditionnelle du carême du jour s’est faite dans une ambiance conviviale dans laquelle anciens diplômés de l’ENA et les membres des structures sœurs s’étant invités d’eux-mêmes à cette communion partageaient vieux souvenirs et expériences de vie d’ordre académique, religieux et professionnel pour certains.

D’après certaines sources, lors des éditions antérieures, la structure faisait don d’une somme d’argent à la mosquée abritant chaque année l’événement.

Approché pour connaître le montant offert cette année pour contribuer au financement de certains travaux ou besoins de ce lieu de culte, l’actuel président du RENAMCI, Alioune Soumbounou, a brandi la recommandation prophétique de ne jamais révélé des dons faits à autrui à quiconque.

Vagoné Dry-Bi