AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

CIV/Prévention et gestion des conflits conjugaux : Les couples de la MAF instruits

3 min read
054a63d5 2cea 4309 80ec f706c812fe1f
9 / 100

Comment permettre aux couples de la Mission des Ambassadeurs de la Foi d’avoir une vie conjugale harmonieuse, c’est le but du séminaire tenu, hier samedi 16 mars, dans les locaux de ladite église.

C’est autour du thème : « Comment prévenir et gérer les conflits conjugaux » que l’animatrice principale, Pasteure Esther Sess, a entretenu les fidèles présents.

D’emblée, l’épouse de l’Apôtre Agnéro Sess, premier responsable de la MAF s’est voulue très claire.

« Il n’y pas de vie conjugale sans difficultés, sans soubresauts », a-t-elle assené.

Pour elle, le plus important, c’est comment on s’y prend pour les gérer au mieux pour consolider et fortifier la vie en couple. L’une des solutions qu’elle propose est la communication.

« Parfois quand l’homme a des soucis, il ne porte pas l’information à son épouse afin que celle-ci le soutienne car la femme est l’aide et non celle qui doit porter le fardeau. Mais si tu ne lui expliques pas le fardeau comment elle t’aide à le porter ».

Poursuivant, elle conseille de bannir les termes du genre « elle est sensée savoir. Elle n’est pas sensée savoir, vous n’être pas à l’école. Disons-nous la vérité dans la communication car elle apporte beaucoup dans le foyer comme la croissance selon Ephésien 4-15. Elle apporte aussi le soulagement et la guérison ».

Pour éloigner les conflits dans le couple, Pasteure Esther Sess a préconisé également de prononcer des paroles douces et de vie dans la maison.

« Apprenez à dire je t’aime à son conjoint, tu es belle, tu es charmant ou encore à apprécier son accoutrement, sa coiffure ou son apparence du moment, toute chose qui maintient la joie et la positivité dans le foyer ».

Un autre remède, c’est l’amusement, la plaisanterie et la complicité dans la maison pour être heureux.

« Le mariage, ce n’est pas un lieu où on enfante seulement. C’est un lieu où on joue dans le foyer. Ton époux, c’est ton frère, ton épouse, c’est ta sœur. La maison ne doit pas être un lieu de stress comme au service. A la maison, il n’y a pas de patron mais un époux et une épouse ».

La vérité dans le couple a été aussi évoquée par l’animatrice du séminaire très apprécié par les participants.

« Faisons très attention, la vérité finit toujours par se savoir. Soyons transparents dans notre vie de couple. La bible dit, on était nu, l’un et l’autre », a-t-elle dit.

Plusieurs autres solutions ont été proposées par Pasteure Esther aux fidèles qui ont souhaité que cette session de renforcement de capacités soit institutionnalisée.

C’est autour d’un repas familial que les échanges se sont poursuivis.

TRETA Zoumana

About The Author