DSC 0434yyu

PDCI-RDA: Tidjane Thiam et les ex-militants sanctionnés se sont parlé et se sont compris… les propos de la rencontre d’hier

10 / 100

Le président du PDCI-RDA, Cheikh Tidjane Thiam, a reçu en audience les ex-militants sanctionnés dudit parti, mercredi 20 février 2024, à leur siège sis à Cocody Val Doyen. Une rencontre au cours de laquelle, des engagements ont été pris, tant du côté de la direction que chez les désormais  »réhabilites ».

A cette occasion, la Coalition des ex-sanctionnés a remis un mémorandum au président du parti septuagénaire. Un mémorandum expliquant en long et en large les raisons de la sanction disciplinaire dont ils avaient fait l’objet. Selon la démarche, le successeur d’Henri Konan Bédié d’Henri démocratiquement élu devrait s’en inspirer pour tirer les leçons de ce sujet délicat et éviter au parti ces problèmes du passé à l’avenir.

Leur porte-parole, l’honorable Alain Adja, l’a d’ailleurs si bien souligné dans son discours.

 »Avec courage, mais aussi avec lucidité, nous devons reconnaitre que certains organes du parti ont failli dans leur rôle et dans leurs missions. A titre d’illustration, il est bon de rappeler, de prime abord, que le Comité de Gestion et de Suivi des Elections n’a pas appliqué les dispositions des articles 124 et 126 du Règlement intérieur de notre Parti, relatif au mode de désignation de nos candidats aux élections.

A sa suite, le Conseil de Discipline a prononcé des sanctions à l’encontre des militants et responsables politiques que nous sommes, au mépris du Droit à la Défense. Nous vous faisons l’économie de toutes les défaillances et autres lacunes de gouvernance qui ont émaillé le processus de désignation en interne de nos candidats pour les élections municipales, régionales et sénatoriales de 2023, car un mémorandum qui expose ces différentes séquences vous sera remis aux fins de nourrir votre compréhension sur ce délicat sujet » a-t-il déclaré.

Et d’ajouter:  »Cependant, il importe de tirer les leçons de cette crise interne que le PDCI-RDA vient de traverser en ne perdant pas de vue que la non-application des textes qui régissent la vie et le fonctionnement de notre cher parti est à la base de nombreuses frustrations et démotivations des militants ».

Le député qui représente les populations de Port-Bouët à l’Assemblée nationale avec l’honorable Emou Sylvestre a traduit également l’impatience des membres du collectif en question à monter dans le train de l’unité et la cohésion du PDCI et travailler avec Tidjane Thiam.

 »Nous, membres de la Coalition, depuis nos bases respectives, sommes conscients des défis qui attendent le PDCI-RDA, mais nous sommes également convaincus de ce que votre leadership éclairé nous guidera vers de nouveaux horizons, pavés de succès et d’accomplissements.

Votre élection marque, en effet, le début d’une ère nouvelle pour notre formation politique, et nous sommes très impatients de travailler, Tous Ensemble, main dans la main, sous votre direction.

Aussi, nous réjouissons nous de la levée de toutes les sanctions disciplinaires qui pesaient encore sur plusieurs d’entre nous ; le Congrès par cet acte salutaire, a mis fin aux polémiques du passé, dans le souci de préserver la cohésion et l’unité de notre famille.

Aujourd’hui, vous imprimez la marche du parti et incarnez le renouveau du PDCI-RDA. Cela suscite pour bon nombre de militants et sympathisants l’espoir de lendemains meilleurs.

Cette espérance nouvelle nous commande donc de taire toute voix discordante et toute récrimination, pour aller de l’avant, vers la promesse d’un PDCI RDA rassemblé, uni et fort.

C’est donc le lieu de vous assurer, ici et maintenant, de notre entière disponibilité et de notre soutien.

Laissant le passé au passé, nous sommes prêts à œuvrer avec détermination et abnégation pour vous accompagner dans l’accomplissement de votre vision pour le PDCI-RDA et pour le bonheur du Peuple ivoirien », a fait savoir le député de Port-Bouët, Alain Adja.

Tidjane Thiam, en réponse aux préoccupations des réhabilités, dira : « Au moment de mon élection, mon discours a porté aussi sur l’union au niveau du PDCI et au niveau de la Côte d’Ivoire. Donc c’était très important pour moi de recevoir ceux qui dans le passé ont été sanctionnés et qui ensuite ont été réhabilités par le congrès extraordinaire de Yamoussoukro ».

« Retenons qu’ils sont donc revenus à la maison, au PDCI qu’ils n’ont jamais quitté; et qu’ils sont heureux aujourd’hui de s’engager dans toutes les actions du parti sur toute l’étendue du territoire national.

Tidjane Thiam DSC 0403po

Nous avons eu un dialogue franc. Parce que je crois qu’à la base de toute action, il faut qu’il y ait des dialogues; il faut qu’il y ait de l’écoute. Donc j’ai écouté ceux qu’on appelle ex-sanctionnés. Ils ont fait un certain nombre de remarques que j’ai l’intention de prendre en compte dans mes actions et qui me seront très utiles.

Donc nous sommes accordés sur l’importance du dialogue, l’importance de la solidarité, l’importance de l’union pour le parti ; et donc je leur souhaite plein succès dans nos activités de militants pour le développement du PDCI et le bien-être de tous les Ivoiriens », a-t-il fait savoir aux réhabilités dont les sanctions ont été levées et qui deviennent de nouveau des militants en pleine possession de tous leurs droits.

Le nouveau patron du PDCI n’a pas manqué d’indiquer que pour les ex-sanctionnés qui occupaient des postes de responsabilité au sein du parti, la réhabilitation dans leur fonction initiale se traitera au cas par cas.

Vagoné Dry-Bi