AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Pays hôte de la CAN 2023: La Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire et il n’y en aura jamais deux… la marche continue

5 min read
b859bb9c 1849 45c3 baef 7e0c204e8360
11 / 100

La Côte d’Ivoire is back. Voilà ce qu’inspire cette CAN 2023 sur les terres de Félix Houphouët-Boigny, père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Depuis le 13 janvier dernier et ce, jusqu’au 11 février 2024, la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football sera au cœur de toutes les attentions du monde footballistique. Plongeant ainsi la Côte d’Ivoire, pays organisateur, sous les feux des projecteurs.

Cette ambition de faire du sport, un levier important du rayonnement du pays de Félix Houphouët-Boigny à l’international découle de la vision éclairée d’un homme au sens élevé de l’Etat.

En faisant de la Côte d’Ivoire, le pays hôte de la 34ème édition de la CAN, le Président de la République, SEM Alassane Ouattara avait en sa possession une véritable Politique nationale des Sports qu’il suffisait de mettre en œuvre avec des hommes de mission.

Construction d’infrastructures modernes

Organiser une compétition de cette envergure nécessite d’importants investissements afin de répondre aux attentes de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Ce sont un peu plus de 500 000 millions de dollars que l’Etat va injecter dans la construction d’infrastructures sportives et d’hébergement.

Trois (3) nouveaux stades de 20 000 places vont sortir de terre à Yamoussoukro, Korhogo et San Pedro ; les stades Olympique d’Ebimpé, Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan et la paix de Bouaké vont être relookés.

Des cités CAN de 25 villas de 5 chambres vont être construites à Bouaké, San Pedro et Korhogo qui va bénéficier d’un hôtel de 5 étoiles pour offrir les meilleures conditions d’hébergement aux hôtes de la Côte d’Ivoire.

Ces infrastructures de belles factures dont les travaux ont été menés sous la conduite du ministre des Sports d’alors, Paulin Claude Danho, font la fierté des Ivoiriens.

En visionnaire, le Chef de l’Etat qui sait que cette CAN est une vitrine, va engager d’autres grands travaux pour présenter son pays dans ses plus beaux habits.

D’autres ministres vont également aller au front à l’image d’Amadou Koné des Transports, Dimba Pierre de la Santé, Sindou Fofana du Tourisme, Vagondo Diomandé de l’Intérieur, pour ne citer que ceux-là, qui ont pour mission de doter la Côte d’Ivoire d’infrastructures routières, sanitaires, sécuritaires, touristiques…de qualité et de haut standing.

Ouattara ADO a Paris
Pays hôte de la CAN 2023: La Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire et il n’y en aura jamais deux… la marche continue 21

A quelques jours de la fin de la compétition, tout le monde est unanime pour dire que la Côte d’Ivoire vient d’organiser la plus belle CAN jamais organisée tellement tout est beau et bien fait en cette terre d’hospitalité.

Cette embellie de la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens la doivent à leur Président qui l’a pensée et voulue mais aussi au Premier ministre Patrick Achi qui l’a mise en œuvre. Son leadership vient d’être récompensé avec son entrée au Centre pour le Développement International (CID) de la prestigieuse université d’Harvard où il consacrera ses recherches sur la transformation économique et le développement humain en Afrique ainsi que sur l’accélération du développement durable.

Passation de Charge Ahoussou Achi 0007
Pays hôte de la CAN 2023: La Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire et il n’y en aura jamais deux… la marche continue 22

En annonçant à ses compatriotes, il y a quelques années en arrière, lors du traditionnel message à la Nation « La Côte d’Ivoire is back », le Président Ouattara savait dans quelle direction il menait son pays.

Avec cette diplomatie sportive enclenchée qui se déroule à merveille, la Côte d’Ivoire « is » vraiment « back »,  à tel point que d’autres nations, à l’image du Tchad, sollicitent l’expertise ivoirienne pour le développement du football tchadien et la mise en place d’une Fédération de football forte.

Il y a peu, ce sont les autorités gabonaises qui sollicitaient le ministre Paulin Claude Danho pour redonner vie à leurs infrastructures sportives.

Danho Paulin Sports e1541518001587
Pays hôte de la CAN 2023: La Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire et il n’y en aura jamais deux… la marche continue 23

La Côte d’Ivoire doit se saisir de son statut actuel de capital du sport pour oser chercher un niveau supérieur.

L’appétit venant en mangeant, c’est maintenant, dans la ferveur de la réussite de la CAN CÔTE D’IVOIRE 2023, qu’il faut postuler pour décrocher l’organisation d’autres compétitions internationales.

Pourquoi pas, une autre CAN dans 6 ans, une coupe du monde cadet ou junior, un CHAN. C’est possible et parfaitement réalisable. Les infrastructures sportives et d’hébergement, l’expertise et les ressources humaines existent déjà.

Et par-dessus tout, l’accueil, la chaleur et l’hospitalité des Ivoiriens, l’arme fatale pour faire trébucher tous les autres concurrents ne disparaitra jamais.

Parce que la Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire et il n’y en aura jamais deux, comme elle.

TRETA Zoumana

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading