AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Passation de charge à la présidence du PDCI: Les temps forts du discours d’orientation de Thiam… Guikahué fait visiter les locaux du siège au nouveau président

6 min read
7c9b7b0a 3027 4ced 8ba3 816b54ec6026
11 / 100

Un mois et quelques jours après son 8ème congrès électif, le PDCI-RDA a procédé à la passation de charges entre le président intérimaire, Philippe Alphonse Cowppli-Bony et le président nouvellement élu, Cheikh Tidjane Thiam, au cours d’une cérémonie qui s’est tenue, ce mercredi 24 janvier 2024, à son siège sis à Cocody. C’est dans une ambiance conviviale que cette cérémonie s’est déroulée.

Dans un esprit de cohésion, d’unité, d’un PDCI complètement réconcilié suite aux adversités observées avant la tenue du 8ème congrès, le président sortant, Philippe Cowppli-Bony est entré dans la salle en compagnie du secrétaire exécutif sortant, Maurice Kakou Guikahué. Ce, quelques secondes juste avant la venue du président nouvellement élu, Cheikh Tidjane Thiam.

Tout comme cette ambiance bon enfant, le discours d’orientation de Tidjane Thiam suite au passage de témoin a captivé les attentions à cette occasion.

Le successeur de feu Henri Konan Bédié démocratiquement élu à la tête du parti septuagénaire a eu une pensée pour leurs récents illustres disparus de l’an dernier.

 »L’année 2023 a été éprouvante pour notre parti avec la disparition inattendue de notre guide, notre chef, son excellence monsieur Henri Konan Bédié ainsi que celle de plusieurs de nos imminents dirigeants, cadres et militants. Je ne saurais continuer mon propos, sans vous demander de vous associer à moi pour exprimer une pensée pieuse et reconnaissante pour son excellence monsieur le président, Aimé Henri Konan Bédié. Il a dirigé avec talent notre grand parti pendant une trentaine d’années, à la suite du président Félix Houphouët-Boigny. Hommage également à tous nos militants disparus, en leurs rangs et grades confondus ; leurs actions dans la construction de notre parti seront toujours gravées dans nos mémoires », a-t-il lancé d’entrée.

Tidjane Thiam a poursuivi son discours en exprimant sa gratitude infinie et sa profonde reconnaissance, au président honoraire du parti, Cowppli-Bony, qui selon lui, a présidé et assuré les charges de leur parti, avec clairvoyance, sagesse et efficacité pendant la période d’intérim.

 »Nous sommes fiers de vous monsieur le président honoraire. Au nom de tout le personnel et les militants du parti, acceptez monsieur le président, toutes nos félicitations. Vous êtes source d’inspiration et de motivation pour nous. Joignez-vous à moi, s’il vous plait, pour un hommage au président honoraire. Je vous demande de l’applaudir bien fortement. Nos remerciements vont également à madame Cowppli-Bony, dont le soutien a été essentiel à votre succès. Très prochainement, une cérémonie spéciale sera organisée pour vous décerner la plus haute distinction dans l’Ordre du Bélier et les honneurs officiels du parti », a-t-il déclaré.

Thiam a également rendu hommage à tous ses aînés du parti qui, dit-il,  »se sont particulièrement impliqués dans le processus déterminant pour la sauvegarde du PDCI-RDA, qui a abouti à une élection apaisée, consensuelle et démocratique ».

Le nouveau patron du PDCI a aussi salué le Comité de transition ainsi que les cadres et les équipes du parti qui ont travaillé à préparer les dossiers de la passation de charges.

A l’en croire, il se servira du rapport de ce comité présidé par l’honorable Emou Sylvestre pour orienter ses décisions à prendre dans un avenir proche.

Tidjane Thiam en a profité pour égrainer le chapelet de priorités auxquelles il entend répondre.

 »La chaîne de générations existante au sein du parti est une chance unique sur laquelle nous devons capitaliser.

De nombreux défis nous attendent. Les priorités qui s’y dégagent dès à présent peuvent se décliner comme suit :

– Préparer, organiser en lien avec sa famille et les autorités de notre pays, les obsèques du président, son excellence monsieur Aimé Henri Konan Bédié. Car notre regretté président devra être accompagné à sa dernière demeure, dans la dignité et les honneurs à la hauteur de l’immense travail qu’il a accompli et de ce qu’il représente pour nous, pour notre pays, notre continent et le monde.

– Réorganiser le parti et le mettre en ordre de bataille pour la conquête du pouvoir aux prochaines échéances électorales, notamment par la dynamisation des activités sur le terrain à travers un management plus proche du terrain, prenant en compte les spécificités de chaque zone géographique de notre pays », a décliné l’ex-ministre du Plan national de développement.

Il est revenu sur l’opération de recensement de nouveaux militants du parti.

 »L’attachement des Ivoiriens à notre parti s’est encore exprimé à la faveur de la semaine d’adhésion organisée du 8 au 15 janvier dernier, qui a vu plus de quatre mille (4 000) nouveaux militants frapper à la porte du parti en une semaine, dont plus de 70% ont moins de 50 ans. Il s’agit pour nous de poursuivre l’œuvre de nos illustres prédécesseurs et de continuer à faire du PDCI-RDA, un parti uni, conquérant et capable de proposer une offre porteuse d’espoir et de rêve, et prêt pour gouverner, dès après les échéances électorales de 2025, dans une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère », a-t-il clamé.

Le nouveau président du PDCI a dévoilé dans quel état d’esprit il souhaite que les uns et les autres l’accompagnent dans sa mission.

 »Mesdames, messieurs, les grandes batailles se construisent et se gagnent dans l’union et la discipline. Nous allons dans cet esprit, parcourir tous les coins et recoins de la Côte d’Ivoire pour porter le message du PDCI-RDA, à savoir, faire la politique, mais la faire autrement, en prônant sans cesse, l’union des filles et fils du pays, dans leurs diversités et leurs différences. Nous sommes le parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. Nous avons l’exigence de garder les bras grand ouverts et guidés par la tolérance et le dialogue, chaque fois qu’il s’agit de l’avenir de notre pays.

Nous avons besoin de tous et devons être à l’écoute des militants. Tous ensembles, nous réussirons sûrement », a dévoilé Tidjane Thiam.

Partant de là, il a réitéré son engagement à renforcer la démocratie interne du parti par la promotion d’un processus de prise de décision participatif et inclusif, mais aussi de veiller sans faiblesse au respect de la discipline du parti.

 »Gardons et portons haut la flamme du parti et traçons ensemble les sillons de l’avenir de notre pays. Nous devons, d’abord à l’intérieur de notre parti et, ensuite, à l’échelle de toute la nation, être les chantres de l’unité au sein du parti.

Nous devrons promouvoir la diversité des idées, tout en restant fermes et fidèles à nos valeurs fondamentales, dans le dialogue, la tolérance et la paix pour « servir le vaillant peuple ivoirien ». Tous ensemble, nous allons travailler à la réalisation de nos objectifs, continuer à faire progresser le parti, et surtout améliorer les conditions de vie et le bien-être des Ivoiriens », a conclu l’héritier politique de Bédié.

Dans le prolongement de cette cérémonie, avant le cocktail, Cheikh Tidjane Thiam a visité les bureaux de la Maison du parti où il doit prendre désormais fonction, une visite effectuée sous la supervision du Secrétaire Exécutif sortant, Maurice Kakou Guikahué. Qui devra, dans les jours à venir faire la passation de charges avec son successeur qui sera nommé très bientôt.

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading