ADO

(FILES) In this file photo taken on December 21, 2019 Ivory Coast President Alassane Ouattara arrives at the Presidential Palace to meet with his French counterpart in Abidjan, as part of a three day visit to West Africa. - Ivory Coast President Alassane Ouattara said on August 6, 2020 he will contest tense presidential polls in October, which come after years of political turbulence and civil war in the world's top cocoa grower. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)

En pleine CAN 2023 en RCI : La grogne dans l’enseignement supérieur s’intensifie avec un préavis de grève lancé par le SAGEC

5 / 100

 »Considérant l’Université comme le creuset du développement d’une nation ;

Considérant les Enseignants-chercheurs et Chercheurs comme les élites de la nation ;

Considérant les Enseignants-chercheurs et Chercheurs comme le miroir social d’un pays ;

Considérant le salaire comme la souveraineté et le droit absolu d’un travailleur ;

Considérant la constitution du salaire comme ayant un caractère alimentaire pour le salarié ;

Vu le non-paiement des salaires de décembre 2023 de certains collègues, jusqu’à ce jour ;

Vu le non-paiement de la dernière tranche trimestrielle de la prime de recherche de l’année 2023 ;

Vu le non-paiement des décharges horaires de l’année 2023 ;

Vu le non-paiement des heures complémentaires de l’année 2023 ;

Vu le non-paiement des émoluments d’encadrement de l’année 2023 ;

 Vu le non-paiement des reliquats des accessoires de salaires de l’année 2022.

Le SAGEC exige :

Le paiement des salaires de décembre 2023 de certains collègues, jusqu’à ce jour ;

Le paiement de la dernière tranche trimestrielle de la prime de recherche de l’année 2023 ;

Le paiement intégral de toutes les décharges horaires de l’année 2023 ;

Le paiement intégral de toutes les heures complémentaires de l’année 2023 ;

Le paiement intégral de tous les émoluments d’encadrement de l’année 2023 ;

Le paiement intégral de tous les reliquats de l’année 2022.

Le SAGEC demande à toute la communauté universitaire sans exception d’arrêter le travail pour 72 heures, à compter du jeudi 18, vendredi 19 au lundi 22 janvier 2024 à partir de 8 heures, si les paiements de tous nos dus ne sont pas effectifs durant la carence du préavis, et cet arrêt de travail est reconductible tacitement. Toutefois, le SAGEC reste ouvert à toutes les discussions pour réparer, dans l’immédiat toutes ces injustices sociales imposées à la communauté universitaire ».

VDB