AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Reprise des municipales à Tiassalé/Assalé Tiémoko : «Ils ont pensé me faire du mal, mais ils se sont tués politiquement»

10 min read
Assale Tiemoko
17 / 100

Sans doute au mois de décembre prochain, les élections vont être reprises dans les circonscriptions où elles ont été annulées pour diverses raisons. Assalé Tiémoko Antoine, maire sortant, qui a été déclaré vainqueur le 3 septembre, a vu sa victoire annulée par le Conseil d’Etat. Avant donc cette reprise, le député-maire de Tiassalé s’adresse aux électeurs convoyés par ses adversaires dans une « lettre  aux électeurs de Tiassalé vivant hors de Tiassalé ».

Assale Tiemoko

Chers amis, chers sœurs, chers parents.

En novembre-décembre 2022, des gens sont allés vous chercher dans vos localités à Abidjan (Abobo, Yopougon, Adjamé), à Taabo (Katchenou, Amani-Menou), à Divo (Hermanko, Kouamékro), à Grand-Lahou ( Bacanda, Agnikro), Tiassalé sous-préfecture (Ahua, Sokrogbo carrefour, Denisekro), N’douci (Abevé, Bodo, Nianda), Gbolouville, Bouaké, Toumodi, Beoumi, etc, pour vous faire enrôler sur la liste électorale de la commune de Tiassalé, en prévision des élections municipales.

Chacun de vous a reçu entre 3000 et 5000f pour son déplacement. Aux étudiants parmi vous, il a été promis l’entrée à la Fonction publique (Cafop, Infas, etc). Je le sais, car vous nous avez trouvé sur le terrain, moi et mes équipes.

Nous avons tenté de nous opposer à votre inscription sur la liste électorale, nous avons fait des photos de certains parmi vous, nous avons pris des commissaires de justice pour interroger certains parmi vous, c’était un peu chaud.

Je suis sûr que vous vous souvenez de tout ça.

Nous n’avons pas réussi à vous empêcher de vous inscrire, ils ont fait venir beaucoup de policiers dans la ville et sous leur protection, vous avez pu vous inscrire alors que vous ne vivez pas à Tiassalé.

On nous a demandé de vous laisser vous inscrire et d’attendre la période du contentieux de la révision de la liste électorale pour demander votre radiation.

Pendant le  contentieux, nous avons demandé la radiation de plus de 400 parmi vous auprès de la CEI Tiassalé. Mais la CEI Tiassalé n’a donné aucune suite à notre demande.

Vous êtes donc restés sur la liste électorale définitive de Tiassalé. Nous savons que vous êtes plusieurs centaines à être inscrits sur cette liste définitive après la révision de 2022.

Assale Tiemoko 2023

Vous ne vivez pas à Tiassalé, mais vous êtes des électeurs de Tiassalé, des électeurs de la « Diaspora ».

Ceux qui vous ont convoyés sur Tiassalé, détiennent vos noms sur des listes avec vos numéros de téléphone. Vous savez que je n’ai aucun lien avec ces personnes qui ont reçu beaucoup d’argent, des motos, des voitures de la part de la personne pour qui ils travaillent, tout le monde le sait à Tiassalé.

Le 2 septembre 2023, vous êtes venus voter à Tiassalé pour le candidat de ceux qui sont allés vous chercher.

On a vu le nombre de cars qui sont rentrés dans la ville, mes équipes sur le terrain ont été très inquiètes devant ce ballet incessant  de cars dans la ville et près des lieux de vote, mais je leur ai dit que Dieu est juste et que nous allions gagner.

Certains parmi vous sont arrivés à Tiassalé deux jours avant le vote, vous étiez dans des hôtels, je vous ai vus de mes propres yeux, j’ai même envoyé des gens pour échanger  avec certains parmi vous pour avoir une idée  des localités d’où vous êtes arrivés à Tiassalé. Je suis sûr que certains parmi vous s’en souviennent.

Le 2 septembre, avant 20 heures, vous aviez tous quitté, à bord de vos cars, la ville de Tiassalé.

Je sais que certains parmi vous, surtout ceux qui sont arrivés d’Abidjan, n’étaient pas très contents.

Parce que les promesses qui vous ont été faites n’ont pas été totalement tenues. En effet, il vous  avait été promis 10 mille francs pour chacun de vous après le vote. Au final, vous n’aviez reçu que 5000f. C’est la faute aux « coupeurs de route ». Laissez pour vous à Dieu.

Je sais aussi que beaucoup parmi ceux qui ont été convoyés de certains villages et campements sur la ligne de Bacanda, y compris des femmes avec des bébés au dos, ont été abandonnés sur le chemin du retour, en pleine forêt, la nuit et sous la pluie par les convoyeurs. Au motif qu’ils auraient voté pour le candidat Assalé Tiémoko.

Certains ont même été emprisonnés pendant des heures dans un camion, à Tiassalé. J’ai eu témoignage  ému de toutes les victimes de ces maltraitante, pendant mes dernières visites sur le terrain, du 10 au 17 octobre dernier. On peut faire ça ?

Je leur ai demandé de laisser pour eux à Dieu.

Assale Tiemoko 2023 1

Chers amis, chères sœurs, chers parents, vous êtes venus voter à Tiassalé, la plupart, pour ceux qui vous ont convoyés mais ils ont perdu l’élection. Vous avez fait votre part, mais ils ont perdu. Vous ne leur devez plus rien et vos voix ne leur appartiennent plus.

L’élection va être reprise et ils vont perdre encore, même avec vos voix. Donc ne venez plus gaspiller ces voix.

Chers frères, chères sœurs, chers parents, le 3 septembre, la Commission Electorale Indépendante a proclamé à la télévision, le résultat de l’élection municipale à Tiassalé.

La CEI a dit que le vainqueur de l’élection s’appelle ASSALÉ TIEMOKO ANTOINE, vainqueur avec 930 voix d’écart sur le candidat arrivé 2e et plus de 4300 voix d’écart sur le candidat arrivé 3e.

Vous étiez à Tiassalé, vous avez vu que tout s’est bien passé, qu’il n’y a eu aucun incident et que personne n’a tenté de vous empêcher de voter parce que vous êtes sur la liste électorale de Tiassalé.

Le 5 octobre, vous avez appris que l’élection a été annulée. Pourquoi ?

– parce que des PV n’avaient pas de stickers,

– parce que des bureaux de vote ont fermé après 17 heures,

– parce que des PV n’avaient pas d’indication d’heure d’ouverture et de fermeture de bureaux de vote,

– parce que 5 personnes disent que quelqu’un a voté à leur place,

– parce que quelqu’un a été expulsé par la CEI.

Vous voyez que tout ça n’est pas de ma faute et que je n’ai rien à y avoir. Je n’ai pas fraudé, je n’ai rien fait j’ai bien gagné l’élection de 930 voix d’écart.

Si on remet les stickers sur les PV, si on met les heures d’ouverture et de fermeture sur les PV, si les 5 personnes votent, je gagne toujours l’élection donc j’ai bien gagné et ils ont bien été et proprement  battus.

Assale Tiemoko au parlement

Curieusement, ceux qui ont demandé et obtenu à la surprise générale l’annulation de l’élection sur la base des motifs cités plus haut, ont honte de se prévaloir, sur le terrain, de ces motifs parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas convaincre les populations avec ces motifs. Alors, ils ont décidé d’inventer d’autres motifs qui ne se trouvent pas dans leur requête déposée devant le Conseil d’Etat.

Maintenant, quand ils rencontrent les populations, ils disent que l’élection a été annulée parce que le maire Assalé Tiémoko aurait fait voter plusieurs fois les mêmes personnes dans les villages, que la CEI Tiassalé dirigée par leurs propres militants aurait remis des milliers de cartes d’électeurs au maire Assalé Tiemoko qui les aurait distribué à des gens qui ne seraient pas sur la liste électorale, pour voter à la place de leurs militants.

On peut mentir comme ça ? Et pourquoi ils n’ont pas mis tout ça dans leur requête ? Et pourquoi leurs représentants dans les bureaux de vote n’ont signalé cela sur aucun PV de dépouillement ?

Vous voyez le visage des gens pour qui vous avez risqué votre vie à cause de 5000 F, pour venir voter pour eux à Tiassalé ? Est-ce qu’on peut suivre des gens comme ça ?

L’élection a donc été annulée et j’ai pris acte, ce n’est pas grave. Ils ont pensé me faire du mal mais en réalité ils se sont tués politiquement.

Dans quelques semaines, sans doute d’ici le 2 décembre, l’élection annulée sera reprise à Tiassalé, ainsi que dans sept autres localités.

Je ne sais pas toutes  les raisons pour lesquelles les élections ont été annulées ailleurs mais ce n’est certainement pas pour une histoire de stickers ou d’heures de fermeture ou d’ouverture de bureaux de vote.

Chers frères, chères sœurs, chers parents, maintenant que vous êtes des électeurs officiels de Tiassalé, j’ai le droit d’aller faire campagne auprès de vous, partout où vous vous trouvez, cela est  parfaitement légal.

Alors, par ces lignes, je veux vous appeler, pour la prochaine fois, à venir voter pour moi. Peut-être que vous ne le savez pas, mais ce que je fais pour vous et vos enfants, est largement supérieur à 5000 ou 10000 F. C’est moi qui me bats pour vous et vos enfants.

C’est moi qui suis à l’initiative de la suppression des cotisations COGES que vous ne payez plus ou que vos enfants dans les écoles ne payent plus. Rien que pour ça, vous devenez venir voter pour moi.

C’est moi, avec d’autres jeunes Ivoiriens, qui suis à l’initiative du retrait de la décision d’augmentation des prix de la data.

Si aujourd’hui les gens ne volent plus vos unités non consommées, c’est grâce à ce combat commencé depuis 2021.

Assale tiemoko

Ces grâce à moi que les facturations de la société Ivosep ont diminué dans les morgues à l’intérieur du pays ce qui soulage aujourd’hui chaque ivoirien qui perd un parent, nous sommes tous concernés. Je suis en train de me battre au parlement pour faire supprimer la TVA sur les corps et bientôt, on va attaquer le dossier « Canal+ ».

Vous voyez que je suis un élu utile au pays et que vous devez m’aider à me battre pour vous. Les gens veulent vous utiliser pour voter contre vos propres intérêts. Réfléchissez juste un peu et vous découvrirez ce qui se passe.

A la reprise de l’élection , ils iront encore vous chercher. Moi je n’ai pas les moyens de louer des cars pour aller vous chercher. Ils vont donc aller vous chercher encore, ils ont beaucoup d’argent, mais c’est votre propre argent, ce n’est pas leur argent.

Montez donc leurs cars et venez voter pour moi. Vous savez que, parce qu’ils m’ont vu à Bacanda dans la zone de Grand-Lahou, ils disent que c’est moi qui suis allé vous chercher pour venir voter à Tiassalé et que c’est moi qui pratique la transhumance.

Vous voyez ? Ils vous ont reniés, ils ne vous reconnaissent plus comme « leurs électeurs ». Alors, ne venez plus voter pour eux, venez voter pour moi. C’est grâce à vos votes qu’ils ont eu beaucoup de voix. Parce qu’on connaît le nombre de leurs militants, ils sont très minoritaires ici. Ils sont à leur troisième défaite face à moi.

Moi je n’ai pas de l’argent  l’argent à vous donner, je suis un pauvre, eux-mêmes le disent tous les jours à Tiassalé ici.

Je suis pauvre mais je me bats pour vous et voilà ce que je vous demande pour la nouvelle élection: soit vous ne vous déplacez pas tout simplement. Soit vous vous déplacez pour venir prendre votre argent qui est dans leurs mains mais dans les bureaux de vote, vous votez pour moi.

C’est pas ça qu’on appelle la justice, c’est à dire voter pour ceux qui se battent depuis Tiassalé, pour tous les Ivoiriens ?

Je répète. A la reprise de l’élection, je vous demande de rester soit chez vous soit de venir voter pour Assalé Tiémoko.

C’est comme ça que vous aiderez les élus qui se battent pour les Ivoiriens à avoir le courage de prendre des risques pour vous et , par la même occasion, à combattre le phénomène de la transhumance électorale qui est puni par la loi.

Chers frères, chères sœurs, chers parents, faites passer ce message, partagez ce message sur toutes les plateformes, dans tous les groupes whatsapp, Instagram, etc.

Ensemble, luttons contre la transhumance et battons nous pour la démocratie en élisant des acteurs politiques qui sont prêts à se battre pour les populations.

Je vous laisse un numéro à partir duquel vous pourriez rentrer en contact avec mes équipes. Vous verrez, ce sont des jeunes garçons et filles très intelligents qui font un travail formidable pour faire avancer la démocratie dans notre pays.

01 02 93 41 46.

A très bientôt donc soit chez vous soit à Tiassalé.

Notez le bien. Je suis prêt à aller à votre rencontre pour vous convaincre avec mon projet pour venir voter pour moi.

ASSALE TIEMOKO ANTOINE

DÉPUTÉ DE LA NATION.

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading