AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Daoukro : Bédié Guillaume promet apporter toute son énergie pour la réussite de la municipalité

3 min read
Bedie Guillaume 20230926 131752 5
10 / 100

La municipalité de Daoukro est connue depuis le mardi 26 septembre 2023. Elle a été installée par le préfet de région, préfet du département de Daoukro, Djiké Raymond Claude, mardi 26 septembre, à la salle des mariages de la mairie de la capitale de l’Iffou. Le maire sortant, le professeur Djè Koffi Aubin rempile et a été plébiscité par les 40 conseillers municipaux présents sur les 50 au total.

Ses six (06) adjoints sont dorénavant connus et sont respectivement : Konan Konan Evariste, 1er adjoint au maire ; Bédié Kouakou Guillaume, 2ème adjoint au maire ; Kouakou Ahou Suzanne, 3ème adjointe au maire ; Kouassi Kouassi Paulin, 4ème adjoint au maire ; Kouassi Toussaint, 5ème adjoint au maire et Kouamé Kouassi Ambroise, 6ème adjoint.

Au sortir de la cérémonie d’installation de la nouvelle municipalité, le deuxième adjoint au maire, Bédié Kouakou Guillaume, s’est confié à la presse pour dire son intention d’apporter toute son énergie pour la réussite de la municipalité de Daoukro aux côtés du maire Djè Koffi Aubin. 

« Le maire l’a dit chacun devra contribuer d’une façon ou d’une autre. Nous essaierons de contribuer de la façon dont nous pouvons. En tout cas, pour ma part j’apporterai toute mon énergie au succès de cette municipalité. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté de l’intégrer, parce que je pense qu’il y a des choses à faire et que je peux apporter quelque chose. Je n’hésiterai pas à apporter ma contribution quel que  soit le plan », a-t-il promis avant de se réjouir de l’unité que traduisent ces élections qui se sont passées sans anicroche. 

« A la suite de ces différentes élections, nous avons été élus. Ces élections traduisent  toute l’unité qu’il y a au sein de cette municipalité. C’est donc un sentiment de joie, de fierté et de satisfaction pour cette élection qui vient d’avoir lieu », s’est-il réjoui.

Pour le  2ème adjoint au maire de la commune de Daoukro, la jeunesse est au cœur de la bataille politique et quelque chose doit être faite par la municipalité dans le sens de son autonomisation vu que cette année 2023 a été déclarée année de la jeunesse. 

« La jeunesse est vraiment au cœur  de la bataille politique au niveau de la mairie de Daoukro…Globalement, il y a une forte participation de la jeunesse. C’est dire que la jeunesse prend conscience de son rôle à jouer sur la scène politique. C’est une très bonne chose. D’autre part c’est aussi une volonté de nos dirigeants notamment du maire sortant, de pouvoir tenir compte des aspirations de la jeunesse. C’est d’ailleurs un programme gouvernemental car cette année a été déclarée année de la jeunesse. Ici à Daoukro nous mettons cela en pratique. Les challenges sont importants pour la jeunesse, il va falloir au sein de cette municipalité pour les 5 prochaines années, travailler pour autonomiser les jeunes, les femmes et travailler pour que les jeunes puissent trouver leur voie dans cette commune », a expliqué Bédié Guillaume.

GS

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading