AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Mairie de Yamoussoukro : KKP hérite de 460 millions à rembourser sur une dette de 5 milliards FCFA, il prend des engagements

4 min read
91e5c819 8ac5 4146 9902 e412f0bcc261
9 / 100

Le maire Kouassi Patrice (KKP) prend d’importants engagements avec la population, 03 mois pour faire son premier bilan.

Successeur du Maire Kouacou Gnrangbé Jean, Me Kouassi Kouamé Patrice devient le 5e maire de la commune de Yamoussoukro. Hier mardi 26 septembre restera gravé dans les anales de la capitale politique de Côte d’Ivoire. Ce, parce que ce jour, il a reçu au cours de la passation de charges les dossiers devant guider sa gestion au cours des 5 années à venir.

En présence des populations venues nombreuses, des personnalités dont le ministre, gouverneur Thiam Augustin, des autorités militaires, des forces de défense et de sécurité, de la chefferie traditionnelle, des jeunes et des femmes, le désormais Premier magistrat de la cité des lacs, a délivré un important message teinté de remerciements et de gratitude à l’endroit du Président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, décédé le 1 août dernier. Hommage appuyé à son mentor, son guide, le maire sortant Gnrangbé Jean. « Mes remerciements enfin à vous tous ici présents ; ce que j’ai ressenti pendant la campagne cette année, je ne l’ai jamais ressenti auparavant. Ce que j’ai ressenti, c’est votre amour, votre adhésion à la candidature du Pdci-Rda», a-t-il indiqué.

Poursuivant son adresse, il a pris d’importants engagements avec la population et les différentes forces vives de la cité des lacs. « Cela dit, c’est avec conviction que je m’engage en ce jour solennel à travailler avec tout le conseil municipal sans exception, et toute l’administration également présente à Yamoussoukro, pour faire de Yamoussoukro une ville où il fait bon vivre et où l’ordre et la discipline sont des maitres-mots. Je tiens à rappeler que les collectivités locales notamment les mairies sont sous la tutelle du ministère de l’intérieur. C’est important de le savoir parce qu’une partie de nos activités dépend de l’autorisation de la tutelle. Je vous demanderai d’être patients. Je sais que vous êtes pressés, vous attendez un certain nombre de choses rapidement. Soyez patients. Nous ferons tout en ce qui nous concerne pour que les demandes soient adressées très rapidement à l’autorité de tutelle pour que nous puissions obtenir les autorisations requises pour commencer à travailler», a-t-il appelé à la patience des populations avant de leur donner rendez-vous en janvier 2024 pour faire le bilan de ses trois premiers mois de gestion des affaires de la cité.

 « Je vous remercie, c’est avec beaucoup d’émotion aujourd’hui que je prends la charge du 5ème maire de la ville de Yamoussoukro, capitale de la Côte d’Ivoire. Je terminerai en vous disant que vous n’avez pas besoin de rendez-vous pour voir votre maire. Vous aurez une journée dans la semaine par mois qui sera dédiée à la population où la porte du bureau du maire vous sera ouverte pour voir votre maire», a-t-il fait noter avant de communier avec les populations qui ont marqué leur présence par une forte mobilisation.

KOUACOU GNRANGBE JEAN « JE PARS DE LA MAIRIE LE CŒUR LEGER ET L’ESPRIT TRANQUILLE ; JE SUIS SUR ET RASSURE QUE L’HERITAGE EST DANS DE BONNES MAINS»

C’est avec la tête haute qu’il a fait cette passation de charges, le mardi 26 septembre dernier. C’est avec le sentiment d’un devoir accompli qu’il a passé la main à son jeune frère KKP. Après 22 ans de gestion de la cité des lacs aux caïmans, il est désormais le référant politique du Pdci-Rda dans la ville d’Houphouët-Boigny. C’est donc avec beaucoup de sagesse et de conviction qu’il a eu à gérer l’environnement politique avec le succès du Pdci-Rda à ces dernières élections locales.

C’est donc avec les épaules hautes qu’il a remis les dossiers à son successeur. Le faisant, il a fait noter sa fierté en disant : « Je pars de la mairie le cœur léger et l’esprit tranquille ; je suis sûr et rassuré que l’héritage est dans de bonnes mains… »

Remerciant les populations pour la confiance placée en lui durant ces 22 années de gestion de la commune de Yamoussoukro, il s’est félicité des réalisations qu’il a pu faire avec leur soutien, en matière d’éducation, de santé, d’appui à la jeunesse et aux femmes etc. malgré les différentes crises politico-militaires qu’a connues la Côte d’Ivoire. En guise de bilan, Gnrangbé Jean a voulu que l’on retienne ceci : « Ce que je voudrais que vous reteniez, c’est que nous avons hérité en 2001 d’un déficit de plus de 3 milliards auxquels se sont ajoutés des dettes créées par l’ANASUR, au total plus de 5 milliards de dette. En même temps que nous réalisons les projets de développement inscrits dans les programmes triennaux, nous remboursons cette dette. Au moment où je vous parle, il reste environ 460 millions à rembourser. Je pense qu’à la fin de la présente année budgétaire, nous pouvons rembourser 200 à 300 millions», a-t-il fait sous un tonnerre d’applaudissement.

ANGE NICAELLE LYRANE

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading