AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Sénatoriales en Côte d’Ivoire: A quoi joue encore la CEI avec un nouveau mode opératoire?

2 min read
Coulibaly Kuibiert CEI bilan presidentielle 0024
5 / 100

Les municipales et régionales ont eu lieu samedi 2 septembre. Deux semaines plus tard, les élections sénatoriales sont prévues pour ce samedi 16 septembre 2023. Le mode opératoire dudit scrutin a été présenté aux candidats et aux électeurs au cours des réunions organisées par le superviseur de la Commission électorale indépendante (Cei) Dr Doumbia Soumaila dit Doumbia Major.

A Yamoussoukro, à Tiébissou où il a rencontré le corps électoral, il a dans son explication du mode opératoire, fait noter qu’il y aura plusieurs bureaux de vote. En clair chaque commune aura son bureau de vote.

Si nous prenons la région du Bélier qui compte six communes, nous aurons six bureaux de vote en plus de celui du Conseil régional. Alors on transportera les conseillers municipaux de Tié-N’diékro, de Didiévi, de Djékanou, de Kokumbo, de Tiébissou au chef-lieu de région Toumodi pour venir voter chacun dans son bureau de vote.

Alors que le collège électoral est 260 personnes. A quoi cela servirait de venir faire voter 32 personnes de 8h à 17h comme prévu ? Pourquoi ne pas les faire voter sur place dans chaque commune étant donné que la Cei est représentée en ces endroits ? Pourquoi tous ne voteraient pas dans un seul bureau de vote comme cela a été en 2018 ? Est-ce que cette méthode garantira le secret du vote ? Cela ne mettrait-il pas une pression sur les conseillers ? Car quand on connaît le nombre de conseillers dans chacune des communes des candidats ne s’en prendraient-ils pas aux électeurs au terme du scrutin ? L’objectivité du choix personnel des électeurs sera mise en cause. Car de peur d’être taxé de vendu ou d’être acheté, ceux-ci risquent de voter malgré eux le candidat qui n’est pas leur choix, selon des informations qui nous parviennent dans chacun des camps.

Il serait bon que la Cei revienne sur sa décision de multiplier les bureaux de vote surtout que le vote prend fin à 17h et donc tout le monde pourra voter tranquillement et le dépouillement pourra se faire en un temps record.

Pour une meilleure transparence desdites élections, il est bon que le vote soit vraiment secret. Alors le Président Coulibaly Kuibiert et son équipe devront garantir cette transparence par la réduction du nombre de bureau de vote et revenir au système de vote de 2018 avec un seul bureau de vote.

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author