Demographie africaine

La tribune de Guy TRESSIA, dans Le Débat Ivoirien: Démographie et cherté de la vie

8 / 100

La population de la Côte d’Ivoire était de l’ordre de 3 millions d’habitants en 1955, elle dépasse les 29 millions en 2021, les projections de l’INED anticipent une population de plus de 50 millions d’habitants en 2050, selon wikipedia.

En 1975, la Banque mondiale avait annoncé, vu les ressources du pays, que la Côte d’Ivoire pouvait s’auto-suffire pendant 50 ans. La Côte d’Ivoire avait alors 6 709 600 d’habitants et le cacao était acheté à 200FCFA, le kilogramme de riz coûtait 100 FCFA.

Malheureusement, 5 ans plus tard, soit en 1980, la conjoncture s’abat sur l’économie de plusieurs pays qui seront soumis à des ajustements économiques et structurels. La Côte d’Ivoire avait, alors en 1988, 10.815.694 d’habitants, chiffre qui passera en 1998 à 15.366.672 d’habitants, puis en 2014 à 22.671.331 d’habitants pour atteindre en 2021 les 29.389.150 habitants.

En 1960, le budget ivoirien s’élevait à 24.718 millions FCFA soit 24 milliards 718 millions FCFA avec une population de moins de 5 millions d’habitants. La croissance démographique de la Côte d’ivoire a été qualifiée de galopante à partir de 1962, selon Wikipédia.

Mais, est-ce que les différents gouvernants ont-ils pu maitriser cette démographie galopante qui impacte forcément la vie des Ivoiriens?

En effet avec la loi du marché, si les richesses n’évoluent pas au même rythme que la démographie pour stabiliser le coût de la vie, on arrive sur le marché à une demande plus forte que l’offre. Et cela induit forcément la hausse des prix de l’offre. Il faut donc produire plus pour baisser les coûts de l’offre, et donc le coût de la vie.

Avec l’immigration galopante de ces dernières années, la demande sera encore plus forte que l’offre. Le coût de la vie prendra l’ascenseur.

Avec un peu plus de 24 milliards en 1960 pour une population de moins de 5 millions d’habitants, l’Etat réussissait à subventionner des produits de première nécessité.

En 2023, avec plus 11.000 milliards FCFA de budget et une population estimée à 29.389.150 habitants, c’est difficilement que l’Etat subventionne ces mêmes produits de grande consommation dont les prix prennent l’ascenseur.

Finalement, pour certains économistes, en plus d’accroitre la production nationale de richesse, il faut regarder aussi du côté de l’immigration galopante, la maîtriser pour enfin baisser significativement le coût de la vie.

GT

Verified by MonsterInsights