05f7cd2a 30a5 477b ae5b d2d6b59fbceb

Prikro : Le maire offre un collège moderne aux populations

12 / 100

Ekra Kouakou Antoine, maire de la commune de Prikro, a inauguré, le samedi 15 juillet 2023, à Prikro, le collège moderne. Mais avant, il a dit merci à la ministre-gouverneure non sans trahir un secret. Il a également dit merci au représentant du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement).

« Merci beaucoup d’avoir conçu ce joyau pour nous. Vous allez nous le restituer. On a raison de le mettre ici. C’est un collège de proximité parce que nous sommes dans un quartier très reculé. On a l’impression d’être dans un village mais c’est à dessein qu’il est ici parce que tous les riverains qui sont vos enfants ne peuvent pas aller jusqu’au lycée et c’est donc à dessein que nous avons choisi qu’il soit implanté ici. Merci pour ce cadeau que vous donnez aux enfants « , a-t-il dit exhortant chacun et chacune à en prendre soin.

Il a, pour finir, dit merci aux enseignants, aux chefs traditionnels, aux guides religieux et au président Alassane Ouattara non sans faire une doléance : l’électrification du quartier abritant le collège.

Fanny Sanoufou, représentant la Drena, a dit merci à quelques donateurs avant de faire des doléances, à savoir : l’électricité, l’eau et des terrains de sport.

Le porte-parole du roi n’a eu que des mots de remerciement à l’endroit de tous. Kouakou Didier, coordonnateur-adjoint au secrétariat technique du C2D, a expliqué à l’auditoire comment ils en sont arrivés à la construction du collège non sans faire connaître les infrastructures réalisées par le C2D à travers la Côte d’Ivoire et l’argent qui y a été injecté.

Pour sa part, Dr Raymonde Goudou Coffie a, après avoir salué chacun et chacune, remercié le maire pour sa proximité et son engagement auprès du président de la République invitant les élus à aller régulièrement chez eux, à être à l’écoute de leurs parents, à ramener au président de la République les préoccupations des parents. Notons qu’au cours de cette cérémonie, des dons ont été faits.

C.K