881860cd 7e51 4a6e 9270 849f7f6bb68e

En précampagne à Djékanou: Jeannot Ahoussou Kouadio fait des révélations sur le doyen Abdoulaye Diallo, la réaction des chefs

11 / 100

La précampagne a conduit Jeannot Ahoussou-Kouadio à Djékanou le samedi 15 juillet 2023. Là il avait à ses côtés le candidat Rhdp aux municipales, Ernest Ibrahim Diallo. Ce sont des chefs et présidents de mutuelle mobilisés qui ont accueilli le Président du Sénat et sa forte délégation.

Comme partout ailleurs Jeannot Ahoussou-Kouadio, candidat Rhdp aux régionales dans le Bélier, a dévoilé sa vision pour le département de Djékanou. Le faisant, il a d’entrée de propos répondu aux doléances qui lui ont été soumises par les mutuelles.

« Merci, quant à vous les présidents des mutuelles, vous avez formulé des doléances, ainsi que les présidents des jeunesses et les femmes. Le cahier des doléances est là. La première des doléances qui va être satisfaite, c’est la réhabilitation de l’hôpital général Ahou Catherine de Djékanou. Je prends cet engagement, parce que, c’est une promesse du Président Alassane Ouattara. Quand Alassane Ouattara dit, il fait. Et il va le faire, au nom du doyen Abdoulaye Diallo. Le président Alassane Ouattara a promis 10 kilomètres de bitumes. Pour les 10 km de Bitumes, c’est déjà fait. Dès que j’arrive à Abidjan, le lundi ou le mardi, j’irai dire au papa Alassane Ouattara : « Tu as fait des promesses au doyen Abdoulaye Diallo, je suis allé sur sa tombe et il attend ces promesses, avant de pouvoir allé vers Dieu. Je ferai la commission. Vous pouvez être rassurés», a-t-il indiqué appelant les jeunes à s’approprier les projets et programmes initiés par l’Etat.

Poursuivant son adresse, le patron de la Chambre haute du parlement ivoirien a rendu un hommage appuyé au doyen Abdoulaye Diallo, bâtisseur de Djékanou.

« Je l’ai annoncé, le mois dernier, que les routes de Djékanou seront reprofilées, à cause du doyen Abdoulaye Diallo. On nous dit le plus souvent, que nous sommes avec Alassane Ouattara, et qu’il faut passer par lui, pour développer ici et qu’on fait du chantage, ce n’est pas du chantage.  C’est le bon compagnonnage du doyen Abdoulaye Diallo avec le président Houphouët Boigny, qui a permis de créer, le département de Djékanou. De construire tous ces bâtiments que vous voyez. L’hôpital, le bureau du sous-préfet, la préfecture, l’église catholique et la grande mosquée (…). Je vais trahir un secret.  Le doyen Abdoulaye Diallo avait décidé avant de mourir ; que tous ces bâtiments, le marché, le collège qu’il a construit avec son argent là, il donne tout, à l’Etat de Côte d’Ivoire. Abdoulaye Diallo a construit Djékanou, on voit sa trace. Sans être architecte, il a bâti Djékanou et il a envoyé le bitume à Djékanou» , a-t-il fait quelques révélations sur le défunt patriarche Abdoulaye Diallo

Ernest Ibrahim Diallo, maire de Djékanou, candidat Rhdp, pour les municipales, a pour sa part fait un appel à ses frères et sœurs cadres : « Le candidat Jeannot Ahoussou Kouadio est venu se confier à vous chers parents et populations du département de Djékanou. Jeunes, femmes, hommes et enfants de Djékanou, quand il va quitter notre ville, tout ce qu’il ira dire autres, que cela soit convainquant et réalisable. Parce que, c’est de Djékanou, que vient l’esprit de vérité, la force de vaincre. Je ne voudrais pas prendre la parole aujourd’hui (ndlr), mais à cause des mauvaises langues, je vais m’exprimer. Vous savez, il y a un proverbe de chez nous qui dit : « C’est le vilain embryon, qui finit par se transformer en un joli papillon ». Aujourd’hui, celui qu’on appelle Baba Diallo, c’est son petit qui se trouve devant vous. Il faut que je sache marcher, je sois intelligent. Il va falloir aussi savoir marcher avec vous. Tous leurs amusements qu’ils font, est derrière nous. Je vous demande pardon, pour les élections qui arrivent, je suis candidat, mais ma candidature est entre vos mains. Notre père à tous, Jeannot Ahoussou Kouadio est candidat aux élections régionales, je vous confie également sa candidature.»

Après avoir écouté les uns les autres, la chefferie traditionnelle par la voix de nanan Ali N’Guessan Antoine, chef du village de N’Da Kouassikro, a fait cette adresse : « Nous sommes ici, pour une cause commune ; celle de la campagne du candidat Jeannot Ahoussou Kouadio. Et il nous a réunis dans un premier temps, dans le domaine du patriarche Abdoulaye Diallo.  Ce qu’il nous a dit, nous avons tous compris. Il est arrivé ici en public ; le message qu’il a prononcé depuis, c’est pour nous demander une chose. Lutter pour avoir une chose a toujours été difficile dans la vie.  Nos deux candidats nous ont demandé pardon, de les aider dans cette lutte.  Ernest Ibrahim Diallo, l’actuel maire est l’héritier direct du bâtisseur de Djékanou moderne. Aujourd’hui, le patriarche n’est plus. Et le maire sortant, ne nous a pas dit, qu’il ne sera plus candidat aux prochaines élections. L’affaire est entre nos mains. Faisons tout, pour que, le vote qui se déroulera le 02 septembre prochain, les noms des deux candidats Jeannot Ahoussou Kouadio et Ibrahim Diallo soient en tête. Pour le triomphe de Djékanou, notre belle cité.  Regardez toutes les danses qui sont sorties aujourd’hui, c’est pour cette conquête-là. Que ces deux candidats du RHDP comptent sur nous, nous avons compris leur message».

A.N. LYRANE

Verified by MonsterInsights