Suy Bi G

Plainte de Kah Zion contre X : Son avocat, Me Suy Bi Gooré, donne les raisons et les intérêts

44 / 100

Denis Kah Zion, maire de la commune de Toulepleu, a décidé de porter plainte contre des individus qui utilisent malicieusement son image dans la vente d’un produit sur les réseaux sociaux. Il a saisi Me Suy Bi Gooré, avocat pour cette affaire. Celui-ci dit de quoi il est question dans l’entretien qui suit.

Denis Kah Zion 2023
Le maire de Toulepleu, Denis Kah Zion

Monsieur le maire Kah Zion vous a saisi pour porter plainte contre des individus. De quoi est-il question ?

Il s’agit d’une entreprise qui fait une publication par rapport à la vue, qui a utilisé son image puis celle de la ministre N’dri Yoman. C’est plus son nom qu’ils ont le plus utilisé pour dire qu’il a retrouvé la vue grâce à eux. Quand il a vu cela sur les réseaux sociaux, il m’a joint pour souligner qu’il n’est au courant de rien, qu’il ne connaît pas cette entreprise encore moins avoir utilisé leur produit soi-disant. Et comme c’est sur les réseaux sociaux que la publication a été faite, il m’a donc saisi et j’ai donc porté plainte.

Pour quels motifs avez-vous porté plainte ?

D’abord, ils font du faux. Ils font croire qu’il s’est soigné avec leur produit, ce qui est totalement faux. Il m’a donc demandé de porter plainte pour dire qu’il ne se reconnaît pas dans cette publicité. Et deuxième élément, il y a son image qui est utilisée à des fins commerciales sans qu’il ne soit lui-même au courant, il n’a jamais donné son accord pour cela.

La publication a été faite sur les réseaux sociaux. Y a-t-il une possibilité de retrouver les auteurs ?

Quand on porte plainte, les autorités de police que nous avons saisies s’en chargent. C’est à elles qu’il reviendra de voir qui est derrière la publication.

Nous portons plainte contre X.

Vous, en votre qualité de praticien du droit, quel est l’intérêt pour M. Kah Zion de porter plainte pour une telle affaire ?

L’intérêt de porter plainte réside ici déjà dans le fait que par cette publication, en utilisant son image sans son consentement et l’image de la ministre N’dri Yoman, ce sont des personnalités publiques.

Et donc, si le citoyen lambda voit cette publication, il peut se dire, si le produit a soigné le maire Kah Zion, la ministre N’dri Yoman, c’est que c’est certainement un bon produit. Sachant donc que ces personnalités publiques ont été traitées par ce produit, ce citoyen peut être tenté de l’utiliser également.

Et s’il s’avère demain que c’est de l’arnaque, de l’escroquerie, on pourrait penser que ces personnalités publiques ont prêté leur image à cette arnaque sur internet. Le fait même qu’on utilise leur image sans leur consentement, ça pose un problème.

Ensuite, le grand intérêt en portant plainte, c’est de dire qu’elles ne sont nullement associées à cette campagne sur les réseaux sociaux, et qu’elles n’ont rien à voir avec ça. L’autre objectif aussi, c’est de faire sanctionner le fait qu’on utilise l’image de quelqu’un sans son consentement.

Source : Le Nouveau Réveil de ce vendredi 7 juillet 2023

Verified by MonsterInsights