IMG 20230612 WA0012

Iffou / Examen de fin d’année : 7496 candidats à l’assaut du BEPC, le préfet brandit des sanctions si…

10 / 100

7496 candidats de la région de l’Iffou sont, depuis ce lundi 12 juin 2023, à l’assaut du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) dans 13 centres dont 5 à Daoukro.

Pour se faire une idée du bon déroulement de ce deuxième examen à grand tirage, après celui du certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE), une délégation du corps préfectoral conduite par le préfet de la région de l’Iffou, une délégation de la Direction régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (DRENA) conduite par la directrice régionale ainsi qu’une délégation de l’antenne de la pédagogie et de la formation continue (APFC) ont effectué le déplacement du centre du lycée Henri Konan Bédié 2 pour lancer officiellement ce deuxième examen à grand tirage.

IMG 20230612 WA0012
Iffou / Examen de fin d'année : 7496 candidats à l'assaut du BEPC, le préfet brandit des sanctions si… 3

Mais avant, le préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, Djiké Raymond Claude, a exhorté les candidats à être des remparts contre la tricherie et contre la fraude.

S’adressant aux surveillants, il a dit :  » Votre présence me rassure. Le but, c’est d’avoir un examen propre, sans tâche conformément aux objectifs fixés par madame le ministre pour que notre système éducatif soit l’un des meilleurs « .

En ce qui concerne les mesures sécuritaires, il a indiqué qu’il n’y a plus de sentiments aujourd’hui et que celui qui se fait prendre subira la rigueur de la loi allant jusqu’à son interdiction de composer pendant un certain nombre d’années.  » Je vous exhorte donc à protéger la valeur et la crédibilité de nos diplômes « , a-t-il dit.

La directrice régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (DRENA), Wadré Ahou Thérèse épouse Koffi a, quant à elle, fait contrôler chaque candidat au portail. Elle a également donné des consignes aux candidats, à savoir : l’interdiction de venir dans un centre avec un téléphone portable ou tout autre appareil servant de communication.

Pour le bon déroulement de l’examen, elle a rassuré qu’il se passe bien avant de prier pour que ce bon déroulement aille jusqu’aux résultats. Après quoi, l’examen a été officiellement lancé.

C.K