AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Paix et réconciliation en Côte d’Ivoire/Ablé Guy (ODECI): «Sortons des conditions de médecin après la mort»

3 min read
104a741c 0bcf 425a b97c 65eda0ad7407
10 / 100

L’Ordre de l’église de Côte d’Ivoire (ODECI) a organisé le samedi 12 février 2023 dernier, sa 4ème Convention à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne. Dans un hôtel de la place, ce sont plus de 600 fidèles venus des quatre coins du pays, qui ont pris part à cette rencontre annuelle, qui s’est voulue fraternelle.

Ce moment de communion a été l’occasion pour les dirigeants de faire le diagnostic, de jeter les bases et de se projeter dans l’avenir. Le thème pour ce rendez-vous annuel était, « Mobilisons-nous pour la dignité du corps de Christ.»

L’apôtre Seblé Philippe, qui a expliqué le thème aux participants, a affirmé qu’il faut que les chrétiens se lèvent pour redonner vie à l’église et lui donner sa splendeur.

Prenant la parole, le révérend pasteur Ablé Guy, par ailleurs président de l’ODECI, a indiqué que la convention est le moment choisi pour le diagnostic, le toilettage des textes, des nominations et de décoration des membres.

Parlant de paix en Côte d’ivoire, le Révérend Ablé Guy a fait savoir que « les hommes de Dieu attendent ardemment qu’ils soient appelés pour participer à la paix dans notre pays. » Car, dira-t-il, «il n’y a pas de paix qui ne soit instaurée que par Dieu. Dieu a mis des acteurs pour amener la paix du cœur. L’homme travaille sur la matière, mais le pasteur travaille sur l’homme, sur l’esprit. Le Saint-Esprit entre en l’homme et partage le cœur, partage l’esprit et la chaire. Donc nous sommes des acteurs spirituels qui amenons la paix dans les cœurs. La paix dans la société prend racine dans les cœurs donc si on nous amène à contribuer à la paix, c’est une grande joie. Parce que nous ne souhaitons pas que la paix des acteurs politiques soit la paix des enfants de Dieu.»

Puis de se pencher sur la nécessité de la paix en cette année électorale. « Pour cette année électorale, notre appel, c’est que nous devons sortir des conditions de médecin après la mort. C’est bien beau de vouloir rechercher la paix et la cohésion, mais rentrons dans la préservation de la paix, anticipons, soyons proactifs et non réactifs, rentrons dans un processus d’éviter et non de faire et chercher à régler. Il faut que la cohésion soit transversale et horizontale. Personne n’a raison, Dieu seul a raison. Tout le monde a tort. Nous voulons une année de paix, une année de joie et de cohésion», a émis comme vœu cher le président Ablé Guy.

Notons qu’à cette heureuse occasion, de nombreuses nominations ont été faites. Et quelques prix ont été décernés aux responsables qui se sont distingués dans les activités en 2021 et 2022.

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author