AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Municipales 2018 à Oumé: Après la victoire d’un Gban, Touré Aya Virginie, sous le couvert de Gon Coulibaly, veut mettre le feu aux poudres-«Seuls les Gouro ont le droit d’être maires d’Oumé», menace-t-elle

4 min read
Touré Virginie députée de Oumé

Municipales 2018 à Oumé: Après la victoire d’un Gban, Touré Aya Virginie, sous le couvert de Gon Coulibaly, veut mettre le feu aux poudres-«Seuls les Gouro ont le droit d’être maires d’Oumé», menace-t-elle

IMG 20181111 1846381


IMG 20181111 1845491


Les Gban ne se reconnaissent pas dans l’initiative prise par la députée Touré Aya virginie d’Oumé, secrétaire nationale adjointe et cadre Rdr du département. Ils l’ont exprimé ce dimanche 11 novembre par la voix du chef Yobo Lucien, chef canton BOKA à son domicile.
Selon les explications de certains membres de cette communauté présents à cette réunion convoquée par Mme Touré Aya Virginie, à son domicile de Oumé, le mercredi 7 novembre dernier, cette dernière, au cours des échanges, aurait signifié à ses parents que le nouveau maire élu de Oumé , Lagui Kouassi Joachim n’est pas en réalité le véritable vainqueur de ces élections municipales et que le véritable vainqueur serait le maire sortant Assamoi bi Konin Ferdinand. Et d’ailleurs d’ajouter que le recours déposé par le maire sortant à la chambre administrative de la cour suprême sans aucun doute sera favorable à celui-ci. Et d’insister auprès de ses parents afin de rester à l’écoute à cette suite favorable. Non sans clamer que «les villages des Gban sont en dehors de la commune, ils n’ont pas droit à diriger la mairie. Ce sont les Gouro qui doivent être maires ici à Oumé», les menaçant même d’user de tout son poids au Rdr et auprès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour annuler les résultats proclamés par la CEI. Message transmis aux communes où des non autochtones Rdr sont maires.
Pour donc prévenir tout conflit ethnique qui pourrait résulter de cette élection et rétablir la vérité auprès de sa communauté le chef canton de Boka, Yobo Lucien a pris l’initiative de convoquer une réunion d’information et de sensibilisation à l’endroit de ses parents Gban à son domicile. Cette réunion a vu la participation massive des membres de cette communauté avec notamment la présence du chef de la communauté Gban du département de Oumé, le Doyen Ba Vié Otis. Prenant la parole, le chef Yobo Lucien sans faux fuyant a dit d’entrée « les Gban que nous sommes ne sommes pas nombreux et de tout temps nous avons été un peuple pacifique, et depuis toujours nous avons vécu en parfaite harmonie avec les Gouro sur cette terre de Oumé. Donc mes frères et sœurs je vous exhorte déjà à ne pas rentrer dans tout ce qui est relatif à la politique, nous n’avons pas besoin de ça aujourd’hui », a-t-il insisté et de poursuivre « nous avons accueilli les Gouro sur nos terres et depuis toujours nous n’avons jamais eu d’histoire avec ce peuple et ici à Oumé un étranger a dû mal à faire la différence entre un Gouro et Gban tellement nous vivons en parfaite symbiose a moins qu’il ne soit informé. D’ailleurs depuis que Oumé est commune, les Gouro ont toujours été maire et cela ne nous a jamais dérangés bien au contraire nous avons accompagné tous les maires dans leur gestion et si aujourd’hui un Gban est élu maire, cela, en principe, ne devrait pas nous opposer», a-t-il évoqué tout en soulignant que «il ne devrait pas avoir de problèmes entre Touré Aya Virginie cadre du RHDP et son jeune frère Lagui Kouassi Joachim, cadre du PDCI, parce que tous deux sont issus de notre communauté et nous n’avons pas intérêts que nos deux enfants la soient divisés. D’ailleurs, nous formerons une délégation de sages Gban pour interpeller notre fille Virginie sur les actions qu’elle mène en ce moment. A Oumé ici, nous avons besoin de paix ,de cohésion et d’entente entre toutes les ethnies, mon rôle en tant que chef étant de vous réunir pour vous faire passer ce message». Et d’ajouter « pour l’instant il y a un candidat qui a été déclaré élu par la commission électorale indépendante selon les résultats sortis des urnes et sans incidents le jour du vote. Vous devez donc rester dans cette dynamique de paix et ne tombez surtout pas dans le jeu des politiciens, restez en dehors de cela et évitez toute provocation » a-t-il dit pour conclure.
Gilles Richard OMAEL

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading