AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Yamoussoukro : Après la résurrection du Christ, le diocèse ressuscite avec 6 nouveaux prêtres, Mgr Joseph Aka leur parle…

8 min read
89d684ae 50f5 4096 ab30 9d1cad921300
10 / 100

Grande était la joie des fidèles chrétiens du Diocèse de Yamoussoukro, le samedi 6 avril 2024. Et pour cause, après la résurrection du Christ le dimanche 31 mars, le diocèse ressuscite avec six (06) nouveaux prêtres. Ils ont été ordonnés par Monseigneur Joseph Aka Kakou, Evêque du Diocèse de Yamoussoukro, en personne.

C’est le Sanctuaire Notre Dame de la Miséricorde de Raviart, conduit par l’abbé Germain Sobilé, premier responsable diocésain des vocations, qui a accueilli les 3000 fidèles venus soutenir les nouveaux promus à la fonction de prêtre. Cette bonne moisson a réjoui le cœur des parents et des cadres dont l’ex Président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio et son épouse.

Kambour Théophile Gildas, Koffi Djaha Hermann, Kouassi N’dja Hermann Yves, N’guessan Serges Pacôme, Yao Konan Clément, Yao Kouassi Hervé, sont les élus de Dieu du jour. Issus des paroisses, Cathédrale saint Augustin de Yamoussoukro, de la Visitation de Yamoussoukro, Saint Michel de Toumodi, Saint Jean Paul II de Toumodi et paroisse de Beganssou (département de Dimbokro), ils sont désormais au service de Dieu.

Monseigneur Joseph Aka Kacou, l’ordonnant du jour, se fondant sur les textes liturgiques choisis à cet effet, s’est réjoui de la forte mobilisation du peuple chrétien à Raviart avant de traduire sa gratitude aux formateurs et Recteurs des différents séminaires. Se tournant vers les parents des Ordonnés, qui ont accepté d’offrir leurs fils à Dieu et à l’Eglise, il a indiqué « () En offrant vos enfants à Dieu à travers l’Eglise, vous vous offrez vous-mêmes à Dieu et à l’Eglise. Et si tel est le cas alors vous devez continuer chers parents d’accompagner vos enfants, nos frères. Car la réussite de leur ministère est aussi votre réussite ; et leur échec est aussi le vôtre. Cela signifie que votre rôle ne s’arrête pas avec l’ordination (…) »

Traduisant sa gratitude à Dieu pour cette moisson abondante, il a indiqué à ses prêtres ce qui sera leur fonction. Le faisant il les a invités à lire et à relire les textes du jour avant de souligner « () Ce que vous devez prêcher c’est ce que vous avez vu, c’est ce que vous avez entendu durant toutes ces années de formation. C’est ce que vous avez vu, expérimenté dans votre vie de prière personnel avec le reste de la société. »

Cela dit, le patron du Diocèse de Yamoussoukro, s’est appesanti deux points centraux de la vie du prêtre. Le premier point selon c’est que le ministère du prêtre c’est de rendre gloire à Dieu et de ne pas honnir Dieu « Le premier point central est la focalisation radicale sur la personne de Jésus-Christ, le ressuscité. Chaque matin avant tout, chaque prêtre doit se tourner vers Jésus en lui donnant la première place dans la prière, dans la réflexion tranquille, en posant les bases de son ministère quotidien. Chaque jour il demande la grâce de la conversion, un nouvel amour pour le Seigneur. () », a-t-il fait noter avant de, pour le deuxième axe, signifier que « Le prêtre est ordonné pour accomplir un ministère de service. » « Ce n’est pas un ministère de privilège, c’est un ministère de service mes frères. () Le travail d’accompagnement, ce deuxième axe de la vie sacerdotale est à la fois exigeant et fécond. Il est exigeant parce qu’il exige de nos prêtres des qualités qui sont contraires à certains aspects d’une manière courante de se comporter aujourd’hui. En accompagnant son peuple le prêtre s’efforcera toujours, avant tout, de voir ce qu’il y a de bon, de beau et de positif dans sa vie. En revanche aujourd’hui, beaucoup cherche d’abord à voir et de souligner ce qui ne va pas dans la vie d’autrui. Ils veulent connaître et mettre en lumière leurs échecs et leurs faiblesses, leurs erreurs même s’il faut exhumer les erreurs du passé. Nous pouvons le constater autour de nous et parmi nous aussi, se réjouir des faiblesses des autres ; refuser de tolérer les différences d’opinion, le rejet de l’autre, une culture d’annulation. »

Et de poursuivre pour dire « Il faut éviter de voir chez les fidèles laïcs l’argent, l’argent, l’argent ! Il faut éviter de voir chez les fidèles laïcs du Christ uniquement le bien matériel. Il faut éviter ce que, en paraphrasant le Pape François, qui a appelé la spiritualité de la poche personnelle. Cette spiritualité de la poche que vous devez avoir c’est la poche de la communauté ou si vous voulez de la paroisse, pas la poche personnelle du prêtre. Tout cela mes frères est exactement le contraire de l’accompagnement. Une telle culture ne devrait pas avoir de place parmi nous ! », a-t-il martelé avant de relever « Chers frères prêtres nous sommes ordonnés pour aider les gens à aller au paradis. Dans une Côte d’Ivoire où la population éprouve beaucoup de difficultés à joindre les deux bouts, c’est une priorité de se ressaisir du mieux que nous pouvons, de réapprendre les histoires de ceux dont nous avons la charge avec leur tragédie, avec leur réalisation. C’est sur quoi le Pape François nous invite en nous demandant, en demandant aux Pasteurs que nous sommes de sentir l’odeur du troupeau. Si nous accompagnons le troupeau, notre odeur doit être l’odeur du troupeau. »

Prodiguant quelques conseils aux ordonnés du jour, il a fait noter « Le moment est venu, la vie de prêtre va commencer en vous. Sachez ceci : Jésus ne s’embarrasse pas de vos cœurs endurcis, de votre peu de foi, malgré vos cœurs fragiles, malgré vos maladresses, malgré votre foi ébranlée, Jésus, le ressuscité, le premier né de toute la création vous tend la main et vous invite à entrer dans la pleine lumière de Dieu en vous confiant la joie d’annoncer la bonne nouvelle à l’ensemble de la création. Quand vous serez ordonné et que l’Evêque, avec le Conseil épiscopal, vous enverra à Anoumanba ne dites pas que c’est trop loin parce que là-bas aussi le peuple de Dieu se trouve ! Ne dites pas que là-bas je ne pourrai pas m’épanouir. Vous n’y allez pas pour vous épanouir mais pour épanouir le peuple de Dieu, pour l’aider à aller au paradis. Jésus vous invite donc à dépasser vos résistances parce que chaque parole ou expérience qu’il vous donne de faire c’est pour la partager avec les frères et sœurs. Embrassez cette grâce avec un cœur reconnaissant. Laissez le ressuscité remplir votre cœur, laissez sa grâce vous remplir mais ne la laissez jamais vous monter à la tête ! Partez d’ici, de ce sanctuaire en prêtre humble, prêtre de la miséricorde, disposé à tout donner au Seigneur et à son peuple comme il vous donne tout aujourd’hui. Partez d’ici avec le serment de tenir vos promesses au Seigneur et devant tout son peuple. Cf le psaume 115, verset 14. »

Heureux de voir son département et son village natal Raviart accueillir un tel évènement Jeannot Ahoussou-Kouadio, l’ex Président du Sénat, a annoncé la tenue d’une veillée pour que « Dieu ait pitié de nous et qu’il pardonne nos péchés » « A la veille de cet évènement l’Evêque a bien voulu ordonner six prêtres du coup à Raviart. C’est un évènement heureux, un évènement exceptionnel dans ce petit village où le christianisme est venu il y a à peine une centaine d’année on ne peut qu’être heureux. L’évangélisation, le message du Christ s’amplifie de plus en plus dans le pays baoulé et le Christ prend pied profondément dans ce pays baoulé particulièrement dans le département de Didiévi et mon village natal qui est Raviart. C’est donc beaucoup de bénédiction. Nous avons évoqué l’Esprit Saint de nous donner tous ses dons. Nous les voulons tous. Nous avons prié pour la paix en Côte d’Ivoire, nous avons prié pour les défunts, nous avons prié pour les dirigeants de ce pays, particulièrement pour le Président Alassane Ouattara, invoqué l’Esprit saint pour qu’il puisse l’inspirer et qu’en toute circonstance, il ait le discernement pour prendre la bonne décision qui apaise. »

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading