0530e946 636a 4a45 8ed7 3605f43b94fd

JIF 2024: Augustin Thiam, engagé pour la cause des femmes, adresse un message à Jeannot Ahoussou-Kouadio

9 / 100

Le Ministre, Gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Dr Thiam Augustin Aboulaye Houphouët, était aux côtés une fois de plus des femmes pour célébrer la journée qui leur est dédiée. Après le 2 mars dernier où il s’est rendu disponible pour apporter sa caution morale et financier pour la mise en place du Fonds d’Appui à la Réduction de la Pauvreté dans le Grand Centre (PAREP-GC), il s’est montré encore plus déterminé et engagé pour la cause des femmes. Cela par une présence effective à la célébration non seulement des femmes de son District à qui 900 complets de pagne du 8 mars ont été offerts, mais il était aux côtés de son ainé Jeannot Ahoussou-Kouadio pour magnifier les femmes du Réseau de Réflexion et d’Action du Grand centre -REAC-GC), le samedi 9 mars 2024 au jardin Botanique, dans le District d’Abidjan.

A cette occasion, Nanan Boigny N’dri III, Chef canton des Akouè, Ministre, Gouverneur, s’adressant aux femmes a eu un message fort plein d’engagement à l’endroit du Gouvernement. Pour lui, plus que jamais, il est plus que nécessaire de faire des droits de la femme une priorité pour les rendre autonome « La base n’a pas soif de politique, la base c’est le terreau économique et social de la Côte d’Ivoire. Il faut lui permettre d’avoir des financements pour des activités génératrices de revenus. En effet l’Etat constitue le maillon incontournable de toute approche de développement durable dans nos nations. () Il devient plus que crucial et impérieux de défendre fermement les droits de chaque femme et de chaque fille en investissant davantage pour accélérer le progrès. »

Saluant les efforts consentis par le Gouvernement en faveur des femmes à travers des politiques et programmes structurants, il a fait le rappel des actions que le District mène pour contribuer à satisfaire les besoins des femmes « Dans le District Autonome de Yamoussoukro, nous sommes convaincus de ce que l’émancipation des femmes passe par leur accès à l’instruction, à l’indépendance et à l’autonomie financière. Avec nos partenaires, nous avons installé des centres multimédias à Yamoussoukro, à Kossou. Ces centres donnent gratuitement des cours pour la connaissance de l’outil informatique, ce qui permet d’améliorer la gestion de son activité commerciale et même la vente en ligne… », a-t-il indiqué relevant que « aider une femme, revient à aider une famille » « Car, quand une femme gagne de l’argent, elle l’investit dans l’amélioration des conditions de vie de son foyer, mieux nourrir et soigner les enfants, améliorer le cadre de vie de son foyer. Nous considérons qu’une femme instruite, autonome financièrement, est mieux outillée pour résister et s’opposer aux pressions et contraintes socioculturelles qui veulent la maintenir dans un état de dépendance et de soumission… », a-t-il fait noter avant d’encourager l’ensemble des cadres du grand V baoulé à s’impliquer dans la lutte contre la pauvreté des femmes du Grand centre.

Actualité du jour, c’est la sortie publique de l’ex-président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio. Qui a été victime selon eux de la méchanceté des cadres du Rhdp du Bélier lors des régionales et sénatoriales du 02 septembre et 16 septembre 2023 dernier.

Après avoir écouté chacun des intervenants sur la question, Thiam Augustin, à son tour, passera ce message à son ainé « Je sais ce que tu as toujours fait et continueras de faire pour le Grand centre. A partir de ce que j’ai entendu dire par mon frère Mamadou Touré, cher ainé permet moi de fabriquer cette phrase : la grandeur d’un homme ne se mesure pas à sa force à se venger mais à sa capacité de pardonner. Et vous me disiez il y a quelques jours que ceux qui vous ont fait tomber et que vous êtes prêt à leur pardonner. C’est une grandeur d’âme monsieur le Président ! »

Ange N. LYRANE