AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire/JIF 2024 : Une Ong et la mairie de Logoualé donnent un accent particulier à la célébration

3 min read
IMG 0219
10 / 100

En collaboration avec la mairie et l’église catholique Saint Jean de Logoualé ainsi que le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie universelle, la Fondation Femmes Shunamites en Action (Ffsa) a mené une activité de sensibilisation et de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, le vendredi 8 mars 2024, dans l’enceinte de l’hôtel de ville de ladite localité ; ce, en marge de la cérémonie de célébration de la Journée Internationale des Femmes se déroulant au même endroit.

La Fondation Femmes Shunamites en Action (Ffsa) et son dispositif sanitaire mis en place à cette occasion ont pu sensibiliser plus de 3000 personnes, les deux genres confondus, venues des 12 villages et 17 quartiers de ladite commune.

500 femmes ont accepté de s’enregistrer et se soumettre au dépistage.

Parmi elles, deux (2) cas de nodules de sein et dix (10) autres de lésions précancéreuses sur 310 femmes dépistées pour le cancer du col de l’utérus ont été détectés lors de l’opération qui s’est prolongée jusqu’au lendemain samedi.

Un bilan qui, pour la présidente de la Ffsa, Sylvie Beugré Phox, n’a rien d’alarmant; parce que selon elle toujours, l’objectif visé par l’initiative est non seulement de faire la sensibilisation à titre préventif mais aussi de détecter, au plus tôt possible chez les patientes, les signes annonciateurs de la pathologie afin de leur éviter le pire (la mort) en les traitant pour les faire recouvrer la guérison.

Sylvie Beugré Phox s’est fait aider dans sa démarche de persuasion par le curé de la paroisse Saint Jean de Logoualé, Janssen Gbaïro, une figure très écoutée au sein de la communauté, pour rassurer les femmes de ce que la maladie est curable.

Pour sa part, la première magistrate la commune, Ouéhi Gisèle Koffi, a promis de prendre en charge les traitements des 12 femmes présentant les symptômes annonciateurs du cancer.

Vu que le centre de santé de Logoualé n’est pas équipé du type de matériel permettant d’administrer des soins à ce genre de cas, ces dames seront transportées gratuitement sur Yamoussoukro pour se faire traiter.

 »Célébrer la Journée Internationale de la Femme, faire la promotion de son émancipation, c’est avant tout s’assurer de son droit à la santé » : c’est la parade que la seule dame élue maire dans la région du Tonkpi a trouvé pour expliquer son action caritative de prise en charge des soins des 12 femmes en question.

Vagoné Dry-Bi

About The Author