AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Yopougon-Gesco/Cissé Bacongo aux 6 députés de la commune: «Ce n’est pas le site officiel de l’école Cha Hélène qui a été démoli»

3 min read
IMG 20240223 WA0236
10 / 100

Les six (6) députés de Yopougon se sont rendus au District Autonome d’Abidjan Annexe sis à l’ancienne mairie de Koumassi, vendredi 23 février 2024, pour demander des comptes sur l’opération de déguerpissement en cours dans leur commune, au ministre gouverneur de la ville, Ibrahim Cissé Bacongo.

A la sortie d’audience, les deux parties ont livré les grands enseignements de leurs échanges.

Portant la voix de ladite délégation composée de ses pairs, Euphrasie N’guessan, Michel Gbagbo, Dia Houphouët Augustin, Aké Akébié et Zaya Berthe Eulalie, l’honorable Georges Armand Ouégnin a résumé les échanges avec le gouverneur, en ces mots :

 »Nous, députés élus de Yopougon, PPA-Ci et PDCI-RDA, nous avons été reçus en audience par le ministre gouverneur du district d’Abidjan suite à la deuxième vague de démolition dans le quartier de Gesco, lui-même sous quartier de Yopougon. Cette situation nous a profondément indignés, nous a profondément meurtris. Il était vraiment important pour nous députés élus, face à la souffrance de nos populations de venir nous enquérir auprès du premier responsable, le ministre-gouverneur du district d’Abidjan Ibrahim Cissé Bacongo pour savoir si effectivement les procédures d’accompagnement ont été respectés.

Qu’il s’agisse d’information suffisante allant à rassurer nos populations, qu’il s’agisse du recensement des populations impactées et des mesures de relocalisation de ces populations ou de l’indemnisation que ces populations puissent bénéficier. Nous sommes venus également pour nous enquérir de l’avenir des élèves de l’école qui a été détruite dans l’opération de déguisement. Nous avons eu un échange avec le ministre-gouverneur sur tous ces points en présence de ses principaux collaborateurs. Ce que nous pouvons retenir, c’est que des pistes de solutions ont été évoquées. Pour la suite, il faut que ces pistes soient des réalités pour le bonheur de nos populations ».

Pour sa part, le ministre-gouverneur du district d’Abidjan, Ibrahim Cissé Bacongo, a apporté des clarifications concernant l’école détruite pour lever toute sorte d’amalgame selon lui.

 »Je voudrais rassurer les populations que les casses vont se poursuivre mais dans des sites que nous considérons comme des sites à risques et même dangereux pour elles. Pour la suite des solutions proposées, nous allons les approfondir ensemble », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre,  »Ce n’est pas le site officiel de l’école Cha Hélène qui a été démoli. C’est plutôt son annexe qui a été détruit. Les locaux de l’établissement scolaire en question existent toujours dans la Cité de Gesco. Et nous avons intimé aux responsables de l’école de réaffecter et le personnel technique et les enfants impactés dans leurs locaux officiels ».

Vagoné Dry-Bi

About The Author