AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Bouaké/Election controversé au sein du CEECI: Le ministre Adama Diawara intervient, un bras de fer s’installe

5 min read
Adama Diawara
10 / 100

Les choses se sont enchaînées dans la crise relative au 5 ème congrès controversé du Comité des Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire (CEECI), entre les mercredi 14 et jeudi 15 février 2024, sans pour autant faire bouger les choses malgré l’entrée en jeu du ministre de tutelle, Adama Diawara.

Les quatre candidats contestataires dudit processus électoral, Gué Abdoulaye Octavy dit Nl Djinan, Fanny Arouna dit Cordo Monnaie, Dao Zié dit Nl Scofield et Sylla Yacouba dit Cordo Yang, ont dressé le point de la situation à travers un communiqué daté de ce jeudi 15 février 2024.

 »Camarades, élèves et étudiants de Côte d’Ivoire.

Camarades sympathisants du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire.

Cher(e)s tous (tes), Membres du système éducatif de Côte d’Ivoire.

Recevez mes salutations déférentes !

Suite à l’annonce de notre conférence de presse prévue hier mercredi 14 Février 2024 via nos différents canaux de communication, nous avons été contactés par le sieur Yaya Natoumé présumé président du comité d’organisation fictif d’une mascarade orchestrée de la plus ridicule des manières (nous y reviendrons) pour une rencontre d’urgence au campus 1 de Bouaké. À la suite de son appel, le Commandant de Brigade de la gendarmerie de Bouaké, nous a joints à son tour sur instruction du préfet de région, M. Tuo Fozié pour une rencontre d’urgence prévue à 15h, soit 1h avant le début de notre conférence de presse.

La rencontre a eu lieu à la salle de réunion du Crou-B, elle a débuté à 15h avant de s’achever 1h30 plus tard soit à 16h30.

Les personnes présentes étaient :

-le directeur du Crou-B, le vice-président de l’UAO-B, le secrétaire général de l’UAO-B, le Commandant de Brigade de la Gendarmerie de Bouaké,

-les sous-directeurs du Crou-B en charge des Finances et des Logements, les différents candidats déclarés au poste de SGN du CEECI et le sieur Yaya Nantoumé.

Après que les autorités aient pris le pool de la situation de crise qui prévaut au CEECI, grand a été leur étonnement de savoir qu’il y’a un processus de Congrès au CEECI.

Le Directeur du Crou-B n’a pas manqué de souligner que sur Instruction du ministre de tutelle, le MESRS, Adama Diawara exige l’arrêt immédiat de ce semblant de Congrès organisé de façon anarchique qui vise à créer un désordre sur l’espace universitaire.

Le sieur Yaya Natoumé a martelé aux autorités compétentes présentes: je cite <<le processus de Congrès ne s’arrêtera pas et que les résultats seront proclamés selon son programme>>.

Par la suite, le Sieur Ouattara Klebien Jacob affirme avoir une rencontre en ce jour avec le MESRS, Adama Diawara, pour échanger sur la situation qui prévaut actuellement au CEECI et que les résultats seront proclamés pendant sa rencontre avec le ministre.

Les autorités ont appelé les différents partis au calme et à la retenue.

À la sortie de cette réunion se sentant humilié, le sieur Ouattara klebien Jacob a refusé de prendre la photo de famille.

Aux environs de 18h, nous apprenons via un poste sur la page Facebook du CEECI « Fin du processus électoral ».

Nous attirons l’attention des autorités sur les dérapages du sieur Yaya Natoumé visant à créer des tensions sur l’espace universitaire de Bouaké.

Nous, candidats déclarés au 5 ème congrès du CEECI, Gué Abdoulaye Octavy, Fanny Arouna, Dao Zié et Sylla Yacouba, prenons acte du message véhiculé par nos autorités afin de trouver une issue à cette crise que traverse le CEECI.

Nous suspendons temporairement notre conférence de presse en attendant le retour de nos autorités.

C’est le lieu pour nous d’appeler la communauté estudiantine et scolaire au calme et à la sérénité, les résultats prononcés par le sieur Yaya Natoumé seront nul et sans effet.

Nous devons rester sereins et mobilisés pour les jours à venir qui pourraient être décisifs pour la vie du CEECI.

Nous tenons à rappeler que notre objectif n’est pas de semer le désordre sur l’espace universitaire mais plutôt l’exigence de la tenue d’un véritable congrès équitable pour les différents candidats parce que la mission du sieur Yaya Nantoumé est tout sauf organiser un Congrès au CEECI », était-il mentionné dans ladite déclaration.

Contactés pour se prononcer sur les  informations susmentionnées, le directeur du Crou de Bouaké, Berthé Siaka, a reconnu les faits refusant pour autant de les commenter.

Une vidéo postée sur l’une des pages Facebook de la structure montre le PCO dudit congrès, Nl Diendéré, en train d’aller contre la recommandation du ministre de tutelle de sursoir à tout.

Celui-ci a programmé les résultats de l’élection comme il l’avait promis de le faire pendant la réunion avec le directeur du Crou de Bouaké.

Contactés également pour apporter plus de clarté à la situation, ni le PCO, Diendéré, ni le SG sortant du CEECI, Guevara, n’a répondu aux appels téléphoniques et encore moins aux messages.

L’affaire est très commentée sur les réseaux sociaux.

La succession des évènements de ce conflit montre que le ministre de tutelle, Adama Diawara, est confronté à un sérieux bras de fer dans la résolution de cette crise.

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading