avec le soutien de la banque africaine de developpement louganda fait un premier pas vers lintegration du modele deconomie circulaire dans sa strategie nationale

Avec le soutien de la Banque africaine de développement, l’Ouganda fait un premier pas vers l’intégration du modèle d’économie circulaire dans sa stratégie nationale

KAMPALA, Ouganda, 8 Février 2024 -/African Media Agency(AMA)/-L’Ouganda a franchi une importante étape vers la création d’une économie circulaire pour stimuler la croissance durable et l’industrialisation verte, conformément à son programme national appelé « Vision 2040 ».

image 18
Des représentants de la Banque africaine de développement, du gouvernement ougandais et de parties prenantes se sont réunis lors du lancement, à Kampala, de la feuille de route pour l’économie circulaire de l’Ouganda.

Avec le soutien de la Banque africaine de développement, le pays a lancé, le 31 janvier 2024 à Kampala, le processus de sa feuille de route pour l’économie circulaire. Des représentants du gouvernement et de la Banque africaine de développement étaient présents dans la capitale ougandaise.

Cette initiative, mise en œuvre conjointement avec l’Alliance africaine pour l’économie circulaire (ACEA) et soutenue par la Facilité africaine pour l’économie circulaire (ACEF) de la Banque, mobilisera les décideurs gouvernementaux, les entreprises et les organisations de la société civile dans les efforts visant à exploiter pleinement le potentiel de la circularité pour accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable et l’action climatique.

La Banque africaine de développement soutient la mise en œuvre de la stratégie de développement de la croissance verte de l’Ouganda pour assurer un développement socio-économique et une croissance inclusifs, incluant la création d’emplois, tout en protégeant le capital naturel du pays et en luttant contre les effets du changement climatique.

Les sept millions de jeunes que compte le pays sont parmi ceux qui devraient profiter le plus de la création d’emplois verts. La transition vers une économie circulaire devrait également stimuler les revenus des ménages.

Joshua Mutambi, commissaire au ministère ougandais du Commerce, de l’Industrie et des Coopératives, qui dirige l’élaboration de la feuille de route nationale pour l’économie circulaire, a prononcé l’allocution d’ouverture lors du lancement. « L’Ouganda, qui en est au stade initial de son industrialisation, a le privilège de suivre la voie d’une transition durable qui nous permet d’éviter les conséquences d’une industrialisation inefficace sur le plan des ressources », a-t-il déclaré.

« Les feuilles de route de l’économie circulaire sont des outils politiques permettant d’orienter les investissements vers une utilisation efficace des atouts naturels de l’Afrique, générant des dividendes pour la nature et les populations », a souligné, pour sa part, Anthony Nyong, directeur du changement climatique et de la croissance verte à la Banque africaine de développement.

L’élaboration de la feuille de route pour l’économie circulaire de l’Ouganda fait partie d’un programme multi-pays de l’ACEF couvrant l’Éthiopie, le Tchad, le Cameroun, le Bénin et l’Ouganda.

L’ACEF est un fonds fiduciaire multi-donateurs soutenu par le gouvernement finlandais et le Fonds nordique de développement. Il fournit une assistance technique aux secteurs public et privé pour intégrer l’économie circulaire.

Le processus de feuille de route pour l’économie circulaire s’aligne sur le Document de stratégie pays (DSP) 2022-2026 de la Banque africaine de développement pour l’Ouganda. Le DSP vise à créer des emplois à plus forte valeur ajoutée et à réduire la pauvreté. Le processus fait également progresser le Plan d’action sur le changement climatique et la croissance verte de la Banque pour la période 2021-2025.

L’appui aux politiques d’économie circulaire est l’un des piliers de l’Alliance africaine de l’économie circulaire(le lien est externe) (ACEA), une initiative des pays africains visant à promouvoir les pratiques circulaires dans le développement économique, conformément au Plan d’action pour l’économie circulaire de l’Union africaine. Le secrétariat de l’ACEA est hébergé par la Banque africaine de développement au sein du Département du changement climatique et de la croissance verte. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

Source : African Media Agency (AMA)

Verified by MonsterInsights