operanews1702748827102

Après son Congrès empêché : Un complot ourdi contre le PDCI-RDA ?

10 / 100

Initialement prévu ce samedi 16 décembre 2023, le 8ème Congrès Extraordinaire du PDCI-RDA n’a pu se tenir. Une décision de justice a purement et simplement annulé l’élection du successeur de feu Henri Konan Bédié à la tête du parti septuagénaire.

Après la tempête survenue dans la matinée, le porte-parole du PDCI-RDA, Bredoumy Soumaila s’est adressé à la presse.

Selon lui, cette décision de justice n’a pas sa raison d’être. Toutefois, il a lancé un appel aux militants en prenant à témoin la communauté nationale et internationale sur un complot ourdi contre le PDCI-RDA.

D’après ses propos, un bureau politique se tiendra dans les brefs délais pour prendre les décisions appropriées à cette situation.

Et pourtant, plus de 6 milles congressistes avaient effectué le déplacement des quatre points cardinaux de la Côte d’Ivoire, tôt le matin.

La foule bigarrée qui n’avaient pas accès au Sofitel hôtel ivoire a dû se résoudre à rebrousser chemin pour le siège du parti sis à Cocody. Là encore un impressionnant détachement de la police et de la gendarmerie nationale empêchaient les militants du PDCI-RDA à avoir accès à leur local.

Face à plus de 1000 policiers et gendarmes réquisitionnés pour empêcher la tenue de ce 8ème Congrès électif suite à la décision de justice du 15 décembre, les militants du PDCI-RDA visiblement agacés ont crié leur indignation.

C’est à ce moment précis que Me Blessy Chrystome a improvisé un meeting devant la Maison du PDCI-RDA.

L’homme de droit, par ailleurs, avocat du PDCI-RDA, a donné des consignes aux Congressistes. Malgré cela, les militants n’ont pas décoléré.

Dans ce tohu-bohu, les militants ont été invités à regagner leurs localités.

Par ailleurs, le Conseiller juridique du PDCI-RDA, a indiqué au cours de sa déclaration aux militants que la formation politique fondée par Feu Félix Houphouët Boigny ne restera pas les bras croisés.

Face à cette situation, le ministre Tidjane Thiam n’est pas resté de muet. Candidat à la présidence du PDCI-RDA, l’homme a tenu à saluer les militants qui ont effectué le déplacement des coins et recoins du pays; non sans indiquer aux militants que le parti ira jusqu’au bout. Des propos qui ont rassurés les Congressistes présents.

De son côté, le candidat Jean Marc à invité les militants à la sérénité.

« Nanan Félix Houphouët-Boigny nous a légué un héritage précieux : celui du respect des textes, de la démocratie et de l’unité. C’est dans cet esprit que je vous exhorte à faire preuve de maturité politique et de retenue. Ensemble, en tant que véritables artisans de paix, offrons à notre parti l’éclat de sa grandeur.

Face à l’adversité, soyons les gardiens de l’héritage de notre père fondateur. Jouons la partition de l’unité et du respect mutuel. En dépit des obstacles, nous demeurons résolument attachés à la cause qui nous rassemble : celle du PDCI-RDA, symbole d’une Côte d’Ivoire forte et unie. Je vous appelle à l’apaisement, à la réflexion collective et à la recherche de solutions concertées. Depuis ce matin, je m’implique personnellement et activement dans la recherche de telles solutions, par des moyens politiques, diplomatiques et judiciaires.

En attendant, retenons que notre parti, notre famille politique, méritent mieux que la division. Restons fidèles à nos idéaux et soyons les bâtisseurs d’une démocratie éclairée, à l’image de ce que le père fondateur Félix Houphouët-Boigny et son successeur notre regretté Président Henri Konan BEDIE ont envisagé pour notre cher parti et pour notre pays.

Soyons unis, soyons forts, soyons le PDCI-RDA que le peuple ivoirien mérite.

Vive le PDCI-RDA, vive la Côte d’Ivoire », a fait savoir dans un communiqué de presse, le maire de Cocody.

Des propos qui peinent sûrement à gagner l’adhésion de tous les militants du vieux parti.

Vagoné Dry-Bi

Verified by MonsterInsights