Kone Kremitcha ARTCI

Koné Krémitcha, Porte-parole du collège des délégués du personnel qui a été licencié pour avoir accompli sa mission de syndicaliste.

Préavis de grève à l’ARTCI : Koné Krémitcha donne plus de détails sur la gouvernance décriée de la DG

9 / 100

Le mercredi 29 novembre dernier, Koné Krémitcha, le porte-parole du collège des délégués du personnel de l’ARTCI, a déposé un préavis de grève à la direction générale de l’ARTCI. Pour mieux comprendre, nous l’avons interrogé. Entretien.

Monsieur Koné Krémitcha, des journalistes vous ont présentés comme la seule personne qui souhaite entrée en grève à l’ARTCI. Que répondez-vous ? 

Le 28 novembre 2023, conformément aux articles 82.5 et 82.6 de la section 2, de la loi N°2015-532 du 20 juillet 2015 portant code du travail, tous les délégués du personnel de l’ARTCI, regroupés dans le collège des délégués du personnel de l’ARTCI, ont notifié par écrit à madame le Directeur Général un préavis de grève signé par le porte-parole du collège des délégués du personnel de l’ARTCI que je suis. 

Donc vous nous répondez que c’est l’ensemble des délégués du personnel de l’ARTCI qui a déposé ce préavis de grève ? 

Je mets quiconque aux défis de me démontrer que les délégués du personnel de l’ARTCI ne sont pas d’accord avec ce préavis de grève. Nous travaillons en collège donc de façon concertée. 

Des rumeurs disent qu’il y’a un des deux (2) syndicats des travailleurs de l’ARTCI qui dit ne pas se reconnaitre dans ce préavis de grève. Que répondez-vous ? 

Qu’ils nous disent qui est ce syndicat et combien de militants à jour de leurs cotisations comptent ce syndicat à l’ARTCI. Je ne souhaiterais pas en dire plus. Quand le moment viendra on en dira plus concernant ce syndicat. 

Moi, je suis membre de la section syndicale de SYNAPOSTEL / ARTCI et ce syndicat de base soutient notre préavis de grève. 

La section syndicale du SYNAPOSTEL / ARTCI représente plus de 85% de l’effectif du personnel de l’ARTCI ; C’est sur la liste de cette section syndicale que les dix (10) délégués du personnel de l’ARTCI ont été élus. Ces délégués dont je suis le porte-parole ont été élu le 22 juin 2023 avec un taux de participation de plus de 85% et une victoire de plus de 74%. C’est le lieu pour moi de féliciter une fois de plus mes collègues pour nous avoir fait confiance en nous accordant un tel score jamais réalisé par des élus du personnel.  

Y a-t-il  vraiment des agents qui ont clairement marqués un désaccord écrit relatif à ce préavis de grève ? 

A ce jour, il n’y a que deux (2) agents sur plus de 220 ; donc moins de 1%. 

Dans l’introduction de votre préavis vous parlez aussi de mauvaise gouvernance. De quoi s’agit-il ? 

La mauvaise gouvernance dans une entreprise comme l’ARTCI commence par le non-respect des procédures internes, de la violation du code du travail, des décisions en faveurs du personnel, le refus de la mise en place des outils de bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, prônée par le gouvernement etc. 

Quand la direction générale d’une entreprise est de façon exceptionnelle, l’objet de plusieurs audits de la part de l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics, de la part de l’ex-ministère de la Promotion de la Bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption etc; Voulez-vous que les agents de cette entreprise soient sereins ? Pensez-vous que le personnel de cette entreprise a tort de s’inquiéter pour son avenir professionnel ? 

 Pouvez-vous nous parler de façon détaillée des différents points de vos revendications ? 

Non, pas pour le moment, car depuis le 30 novembre 2023 sur invitation de l’inspection du travail et des lois sociales de Marcory 1, les délégués du personnel et des représentants de l’administration de l’ARTCI sont officiellement en négociation, assistés par l’inspecteur du travail. 

Autre chose, vous avez été désigné le 15 novembre 2023 par des cadres africains comme président de la Fondation Africaine pour la Paix ?  

Kone Kremitcha ARTCI 1
Préavis de grève à l’ARTCI : Koné Krémitcha donne plus de détails sur la gouvernance décriée de la DG 5

Le 15 novembre 2023, journée de célébration de la paix en Côte d’Ivoire, des cadres Ivoiriens et Africains m’ont fait l’honneur de me choisir comme président de la Fondation Africaine pour la Paix ; et cela dans le cadre de l’assemblée générale constitutive de cette fondation, tenu ce jour à Yamoussoukro. 

C’est une fois de plus le lieu pour moi de dire merci à la chefferie traditionnelle de Yamoussoukro, aux chrétiens de la cathédrale de Yamoussoukro, aux musulmans de la grande mosquée de Yamoussoukro qui ont bien voulu prier avec nous pour la paix en Côte d’Ivoire et en Afrique. Je vous parlerai de cette fondation dans un autre cadre. 

Entretien réalisé par Ange Nicaelle LYRANE