ad946218 6b3d 4ff4 af75 6e4e698a27ba

L’an 30 du décès de FHB: «Houphouët-Boigny n’hésitait pas à reconnaître ses erreurs», une grande messe, des souvenirs et des leçons

10 / 100

La commémoration des 30 ans du décès de feu le président Félix Houphouët-Boigny, qui a démarré depuis le mois de février 2023, avec plusieurs cérémonies, colloque et autres conférences, a pris fin ce jeudi 7 décembre 2023 avec une grande messe d’action de grâce en la basilique Notre Dame de la Paix, en présence de certaines sommités de la Côte d’Ivoire.

C’est par une mobilisation exemplaire, que la Côte d’Ivoire a rendu un vibrant hommage au Premier Président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny, de vénéré mémoire. A la Basilique Notre Dame de la paix, où cette messe d’action de grâce marquait la fin de l’année de commémoration qui lui a été dédiée, étaient présents les membres sa famille biologique, sa famille politique, le Pdci-Rda, conduit par Cowppli-Bony, Président par intérim, les Houphouëtistes du Rhdp, avec la présidente du Sénat Kandia Camara, le Ministre d’Etat, ministre de l’agriculture, du développement rural et des cultures vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, représentant le Président de la République, Alassane Ouattara.

Ce 7 décembre 2023, qui marque les 30 ans de décès du père de la nation ivoirienne, plusieurs cadres du parti doyen étaient là. Le Vice-président et Secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué qui, tôt le matin est allé déposer une gerbe de fleurs au caveau des Boigny, était également à cette messe. Comme lui, le Président par intérim du parti créé par Félix Houphouët-Boigny, a conduit la forte délégation du parti vert et blanc au caveau pour y déposer une gerbe de fleurs et certainement faire des prières pour qu’à la croisée des chemins aujourd’hui, le Pdci-Rda sorte grandi du prochain congrès extraordinaire électif.

A l’entame de la messe qui a été la boucle des activités, le Recteur de la Basilique, Franck Allatin, dans son adresse de bienvenu a indiqué : « Nous allons en ce jour rendre grâce à Dieu pour le don de Félix Houphouët-Boigny à son pays la Côte d’Ivoire. Nous prions en ce jour pour qu’il ne tombe jamais dans l’oubli. Pour qu’il ne tombe pas dans l’oubli, il nous faut aujourd’hui, tomber à nouveau amoureux de l’homme Félix Houphouët-Boigny ; tomber amoureux de sa sagesse, tomber amoureux de l’homme politique, visionnaire. Qui a consacré sa vie à l’édification de cette nation en croyant essentiellement en Dieu. Que Dieu fasse des habitants de ce pays des artisans de paix», a-t-il prié.

Ensuite, par les textes liturgiques du jour, le célébrant principal, Monseigneur Joseph Aka Kacou, dans une homélie qui a mis en exergue la reconnaissance de Dieu comme maitre de l’univers, a fait noter concernant Houphouët-Boigny en lien avec sa foi chrétienne qu’«au cours de son pèlerinage terrestre, le Président Félix Houphouët-Boigny a été guidé, illuminé par la foi et l’espérance chrétienne. Quand il était au milieu de nous, en privé comme sur la place publique il a confessé sa foi en Dieu. Il a reconnu dans le Christ le Seigneur des vivants et des morts. Il a participé à la vie de l’Eglise. Rejoignant souvent ses frères et sœurs rassemblés par la prière et pour la prière commune», a-t-il fait noter avant d’indiquer que «sur la terre, tout est vain, sauf Dieu. Tout passera sauf l’amour. L’amour qui sera le critère de notre jugement. L’amour dont le Président Houphouët-Boigny a été témoin aussi bien dans ses paroles que dans ses actes. (…) Frères et sœurs en ce jour de souvenir essayons de contempler un tant soit peu l’homme Félix Houphouët-Boigny et laissons-nous inspirer par son être et son agir. Entre deux visions, le Président Félix Houphouët-Boigny a toujours privilégié la recherche obstinée et permanente entre les hommes et entre les nations. Il a travaillé inlassablement au renforcement de la cohésion sociale et à la mise en place des conditions d’un développement économique ; j’ajouterais spirituel soutenu. Homme de dialogue et d’ouverture, le Président Houphouët était un bâtisseur d’homme, je dirais un « accomplisseur » d’homme; il n’était pas un destructeur d’homme. Homme de foi, le Président Félix Houphouët-Boigny a toujours manifesté de très grandes qualités telles que la générosité, le pardon, le dépassement de soi. Homme d’humilité, le Président Houphouët-Boigny n’hésitait pas à reconnaître ses erreurs ».

Et l’homme de Dieu revisitera les pensées du premier Président de la République de Côte d’Ivoire et fondateur du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA).

Selon Monseigneur Joseph Aka Kacou, voici quelques actes que la jeune génération que nous sommes devons oser pour sauver la mère patrie qu’il nous a laissée. Puissions-nous puiser dans ses enseignements les valeurs et les qualités de ce père, tant il était un père, pour reconstruire le tissu social et laisser un bel héritage aux générations futures. Voici une belle parole de ce papa, que nous pourrons méditer une fois sortie de cette basilique ; nous pourrons méditer alors que nous sommes à la tâche que ce soit à l’église, que dans le monde.

L’homme de Dieu poursuit pour dire «Il (FHB) disait je cite : « Chaque jour dans des moments de méditation, je m’efforce de demander à Dieu de m’aider. Je lui dis si la confiance des hommes m’impose de telles responsabilités au niveau desquelles je dois exercer une action ; si dans l’accomplissement de ma lourde tâche vous pensez que la force et l’influence qui découlent de la confiance de mes frères m’entraineront à commettre des injustices, alors mon Dieu faites en sorte que cette confiance disparaisse et que mes responsabilités disparaissent et que je m’en retourne à Yamoussoukro, mon petit village, dans ma petite case. », Fin de citation.

«Unis dans la prière ce matin, demandons le secours de tous ceux qui nous ont précédé dans le Royaume des cieux et qui sont rendus plus proche de Dieu, sont devenus plus forts que nous, par leurs intercessions demandons la grâce de l’unité et de la paix. La paix, ce trésor que le Président Félix Houphouët-Boigny a défendu de toute sa force durant sa vie et que notre pays a perdu depuis quelques années», a-t-il invité chacun et chacune à méditer.

C’est par des mots de remerciements, de gratitude que le Secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Jean Noël Loucou, a traduit sa reconnaissance au Chef de l’Etat, à sa famille politique, au Pdci-Rda, aux illustres personnalités nationales et diplomatiques présentes. Cela non sans oublier le Rhdp présent également.

Gilles Richard OMAEL, à Yamoussoukro

Verified by MonsterInsights