AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Gnamien Yao, Grand Conférencier : «Enterrons dignement Bédié, avant de penser à sa succession à un Congrès qui peut diviser le PDCI-RDA»

8 min read
DSC 0424c c
12 / 100

A l’initiative de ‘‘Le Renouveau PDCI’’, mouvement proche du Parti septuagénaire, le ministre Gnamien Yao, vice-président du PDCI-RDA chargé des grandes conférences, a animé une conférence publique, le samedi 07 octobre 2023, à l’auditorium du siège du Parti, autour du thème : «Reconquête du pouvoir d’Etat en 2025 : Enjeux, Stratégies et défis à relever ».

Après le décès du Président Henri Konan Bédié et à une semaine du 16e Bureau Politique (BP) issu du 12e Congrès ordinaire, le Grand conférencier du Parti a livré sa recette pour un PDCI-RDA fort, conquérant et surtout victorieux en 2025. Ci-dessous, l’intégralité de son propos !

DSC 0424c c

«Militantes et Militants du PDCI-RDA,

C’est avec une très grande émotion que je prends la parole, deux mois après la disparition cruelle du Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, digne héritier du Président Félix Houphouët-Boigny, père de la Côte d’Ivoire moderne.

Je m’incline avec déférence devant la mémoire de ce grand homme d’Etat, « cet homme de pensée et d’action, ce démocrate épris de dialogue et de paix, ce nationaliste soucieux du progrès et du rayonnement de son pays, pour tout dire, cet homme d’Etat moderne qui a su fructifier l’héritage de nos pères ».

Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi de toujours m’incliner, je dirais continuons de nous incliner devant la mémoire du Président Henri Konan Bédié, deuxième Président du PDCI-RDA, parce qu’il a su « rassembler les Ivoiriens dans leur diversité en un unité en insistant sur l’identité nationale (the way of life), en renforçant la conscience d’appartenir à un Etat national, mais aussi, à une communauté soudée, à une culture et une histoire toujours en construction ».

Honneur et gloire au Président Henri Konan Bédié, notre deuxième Président du PDCI-RDA, parce qu’il a su donner aux Ivoiriens l’espérance, en les conduisant sur la voie de la croissance et du renouveau, et en leur montrant l’avenir jusqu’à l’horizon 2025.

Je note que le Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, cruellement disparu, est un homme de paix et de dialogue. Je note également, qu’il est un homme de pardon.

D’ailleurs, ne figure-t-il pas sur la Short List « des rares Présidents de la République à avoir, à plusieurs reprises, pardonné à ses potentiels ou réels adversaires ? »

Je retiens, en même temps que vous, qu’au plan international, le Président Henri Konan Bédié, deuxième Président de la République de Côte d’Ivoire « a assuré une présence rayonnante à la Côte d’Ivoire en élargissant le cercle de ses relations extérieures, en contribuant activement à la sauvegarde et au maintien de la paix en Afrique et dans le monde ».

Mesdames, messieurs,

Vous avez raison de rendre hommage au Président Bédié, je dirais nous avons raison de rendre hommage au Président Henri Konan Bédié, notre bien aimé Président du PDCI-RDA, qui est et demeurera toujours un penseur.

N’oublions pas qu’il a consigné ses idées et ses réflexions dans ses discours et messages, réunis en six volumes par le Pr Jean-Noël Loucou, et dans des ouvrages majeurs comme Paroles et La société aux frontières nouvelles du développement, ouvrages publiés en 1995, et Les chemins de ma vie en 1999.

Il faut ajouter à ceci Comment réussir le 13ème Congrès Ordinaire, paru aux Editions IADS en 2022 sous la direction de votre humble serviteur.

Cet ouvrage est disponible ici-même au prix de 10.000 FCFA à l’occasion de notre Conférence de ce jour.

Mesdames, Messieurs,

Depuis le 1er août 2023, date de la disparition cruelle de son Président, le PDCI-RDA vit des heures graves. Il doit non seulement pleurer son chef bien aimé, mais aussi et surtout, se tenir prêt, se tenir debout, être lucide « afin de rassembler et fédérer toutes ses forces », les mobiliser pour défendre tout ce qui touche aux valeurs essentielles du Grand Parti de rassemblement qu’il est.

Militants et militantes,

Dans les circonstances que vous connaissez, que nous connaissons, nous, militants du PDCI-RDA, avons un devoir et un seul, « celui de résister et de nous opposer à toute entreprise contraire aux intérêts supérieurs du Parti ».

Militants et militantes,

Nous devons dire « non » et non à toute action, à tout acte en contradiction avec nos idéaux de paix, d’amour, de pardon, de dialogue et de compromis.

Militants et militantes,

Croyez-moi, si nous restons dans l’indifférence, je veux dire par là que si nous restons inactifs devant les actes de déviance qui sont susceptibles de nous éloigner de notre objectif premier, à savoir se rassembler pour atteindre notre objectif commun, celui de revenir au pouvoir d’Etat en 2025, avec un candidat qui a toutes les chances de gagner, alors, « nous perdrons notre légitimité et tout le PDCI-RDA risque d’être emporté dans une aventure pleine de périls de tous ordres. »

Mesdames, Messieurs,

Aujourd’hui plus qu’hier, nous devons assumer notre histoire, l’histoire du PDCI-RDA, nous devons revendiquer nos victoires, ce qui est normal, mais nous devons assumer surtout nos propositions pour l’avenir, un avenir porté désormais, en grande partie, par les enfants de l’indépendance qui ne manquent pas de remercier et de toujours remercier les pionniers du PDCI-RDA.

Depuis le 1er août 2023, plusieurs sons, plusieurs courants de pensée traversent le PDCI-RDA. Certains de nos militants sont inquiets pour cela.

Mesdames, Messieurs,

Certains de nos militants sont inquiets, à telle enseigne qu’ils se demandent si les chocs des ambitions et des aspirations dont on entend parler çà et là « ne vont pas ruiner l’ensemble de l’édifice PDCI-RDA ? »

Certains de nos militants sont inquiets et se demandent quelle est la stratégie qui sera mise en œuvre face au bouleversement intervenu dans le destin du PDCI-RDA depuis le 1er août 2023, pour atteindre notre objectif initial, la victoire à la présidentielle de 2025.

Mesdames, Messieurs du Renouveau PDCI-RDA,

Votre invitation de ce jour est la démonstration de ce que vous avez pris conscience de la gravité de la situation qui prévaut et que vous êtes dorénavant prêts à mettre votre intelligence politique au service de l’intérêt supérieur du PDCI-RDA.

À l’heure des réflexions pour savoir construire une trajectoire commune pour un but commun, il nous faut toujours avoir présent à l’esprit que « la politique impose toujours de choisir des priorités ». Et pour nous, pour l’ensemble des militants du PDCI-RDA, deux grandes priorités, dont l’une conjoncturelle et l’autre structurelle, se dégagent de toutes nos réflexions.

La première des priorités est l’organisation des obsèques dignes du Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, décédé le 1er août 2023 de façon inattendue.

La deuxième priorité est incontestablement la victoire à l’élection présidentielle de 2025.

La prise en compte de ces deux priorités est devenue l’équation que doivent résoudre les militants du Parti en puisant abondamment dans leur histoire commune (vieille de 77 ans), dans le droit, la morale, l’éthique, dans nos us et coutumes (nos traditions), dans les enseignements du Président Félix Houphouët-Boigny, sans oublier ceux du Président Henri Konan Bédié, notre regretté Président.

Le tout se résume en cette belle phrase du Président Félix Houphouët-Boigny, père fondateur du PDCI-RDA, qui nous rappelle toujours que « la politique est la saine appréciation des réalités du moment ».

Le problème que nous devons encore et toujours résoudre ensemble se trouve dans la question de savoir qui a le monopole de cette appréciation.

Dans la construction de la réponse à la question de savoir « qui a le monopole de cette saine appréciation des réalités du moment », il n’est pas inutile de se rendre compte que deux thèses émergent, elles dénotent, évidemment, de la vitalité du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire et de sa capacité à renforcer la démocratie interne.

La première école est celle qui consiste à dire : Priorité aux obsèques du Président Henri Konan Bédié et la suite, on verra. En d’autres termes, tant que le PDCI-RDA uni et fraternel n’a pas organisé dignement les obsèques du Président Henri Konan Bédié, sa succession peut attendre, la désignation du candidat à la présidentielle de 2025 peut attendre.

La deuxième école est celle qui consiste à dire : Priorité à l’organisation de la succession du Président Henri Konan Bédié, l’organisation de ses obsèques viendra après. En d’autres termes, les enjeux sont tels que sans le dire explicitement, la survie du PDCI-RDA uni ou divisé transcende l’organisation des obsèques du Président Henri Konan Bédié.

Cette thèse, fondamentalement ancrée dans le juridisme, oublie certainement qu’un Congrès est une foire d’empoignes et que sa contribution au renforcement de l’unité du Parti n’est connue que lorsqu’il est terminé.

L’organisation d’un Congrès, même conforme aux textes, ne met pas le Parti à l’abri d’un risque dont l’ampleur ne peut être maîtrisée d’avance.

Dans ces conditions, il faut espérer que les débats en cours au niveau du Comité de supervision de l’organisation du 16ème Bureau Politique du PDCI-RDA après le 12ème Congrès Ordinaire du Parti tenu en octobre 2013, permette de déboucher sur des solutions consensuelles qui renforcent la cohésion au sein du Parti et placent celui-ci dans la perspective tant souhaitée et tant attendue d’une victoire à l’élection présidentielle de 2025.

Vous l’avez deviné aisément, je milite pour que le PDCI-RDA d’inscrire au rang des priorités de premier ordre, l’enterrement du Président Henri Konan Bédié avant d’organiser sa succession.

Cette position qui est la mienne est largement partagée par un collectif de Membres du Bureau Politique qui entendent plaider pour que le 14 octobre 2023, le Bureau Politique aille dans ce sens.

Que la paix soit sur l’âme du Président Henri Konan BEDIE,

Longue vie au PDCI-RDA

Longue vie au renouveau PDCI-RDA,

Je vous remercie !!! »

Propos retranscrits par GRO avec Sercom IFP-PDCI

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading