AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Daoukro/Décès du président Bédié: Mme Bédié reçoit les condoléances de la population et des militants PDCI

8 min read
e1afaaad 35d1 4e83 a1bf c1f9542ce73a
10 / 100

Arrivée à Daoukro, 40 jours (1er aout-10 septembre) après le décès de son époux, les religieux, la chefferie traditionnelle, les élus, les cadres du PDCI-RDA et la population ont présenté leurs condoléances à Mme Bédié et à la famille éplorée, dimanche 10 septembre à Daoukro.

Après le décès inattendu de son excellence Aimé Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, ancien président de la République de Côte d’Ivoire le mardi 1er août 2023, les religieux, la chefferie traditionnelle, les élus, les cadres dudit parti et la population de Daoukro se sont mobilisés comme un seul homme pour présenter, le dimanche 10 septembre 2023, à sa résidence privée de Daoukro, les condoléances à son épouse et à la famille éplorée en présence du ministre Maurice Kakou Guikahué, vice-président, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, de Léopoldine Coffi et de plusieurs autres cadres.

Après les échanges de nouvelles, la prière d’ouverture a été dite par l’Imam Moctar de la mosquée du quartier Chicago. Traoré Adam-Kolia, président du Conseil régional de l’Iffou, intervenant au nom des populations, a indiqué : « Mme Henriette Konan Bédié, les populations de Daoukro et de toute la région de l’iffou, vos beaux parents, vos enfants dont je porte la voix avec beaucoup d’émotions vous ont souventes fois reçue en ces lieux en compagnie de votre époux dans l’allégresse et le bonheur des retrouvailles familiales « .

Ajoutant :  » Je l’ai dit, je parle au nom des populations de la région en général et de nos aînés dont le ministre Emmanuel Niamien N’goran et de tous les élus de la région en particulier « .

Poursuivant, il a dit à Mme Bédié :  » Les circonstances de votre accueil ce jour (ndlr : dimanche 10 septembre) sont extrêmement douloureuses après le drame brutal et inattendu du 1er août 2023 qui a plongé notre région pour ne parler que d’elle dans l’émoi, dans la douleur, dans la consternation et les questionnements sans réponse « .

Au titre des nombreuses interrogations, fera-t-il remarquer, il nous revenait régulièrement celle-ci :  » Et maman Henriette, que devient-elle ? Comment va-t-elle faire ? « .

Et de répondre :  » Mme la présidente, c’est dire combien de fois ces populations vous aiment autant qu’elles vénèrent leur guide, votre visionnaire et aimant époux, le président Aimé Henri Konan Bédié « .

Ces populations, dira-t-il, se sont organisées pour se rendre en grand nombre à Abidjan les jours qui ont suivi l’annonce du décès pour vous manifester leur compassion. C’est avec beaucoup de mal, fera-t-il observer, que nous avons réussi à ne sélectionner qu’un échantillon représentatif pour le déplacement d’Abidjan. Comme vous pouvez le constater Mme la présidente, a-t-il fait savoir, vos beaux-parents et vos enfants ont accouru spontanément et nombreux pour vous dire qu’ils partagent avec vous la cruauté de la peine même si la vôtre peut vous sembler plus déchirante après tant d’années vécues auprès de cet homme d’exception.

 » Ils sont venus vous apporter leur réconfort. Ils sont venus vous apporter leur soutien. Ils sont venus vous apporter de la chaleur fraternelle dans l’épreuve. Ils sont là pour vous prier de sentir dans chacun des cœurs qui battent en ces lieux et partout dans la région tout ce qu’ils peuvent vous donner : de l’amour et de l’affection dont le président Bédié vous a toujours gratifié généreusement « , a-t-il argué.

Mme la présidente Henriette Konan Bédié, a-t-il souligné, disons désormais, vos parents et enfants, que dis-je, votre grande famille de la région de l’iffou voudrait vous assurer de sa présence continuelle à vos côtés, de ses ferventes prières pour vous-même ainsi que pour le repos mérité au paradis de l’âme de notre illustre disparu. Les populations de l’iffou dans toutes leurs diversités, a-t-il dit, vous prient de bien prendre soin de vous-même car vous demeurez avec vos enfants les êtres les plus chers que le président Bédié leur laisse.

 » Monsieur le Secrétaire exécutif représentant le président par intérim du PDCI-RDA, cher aîné Emmanuel Niamien N’goran, chers parents de la région de l’Iffou, ce qui nous arrive est terrible, insupportable même pour nombre d’entre nous que le moment est très mal indiqué mais nous dirons encore mais hélas ! Que pouvons-nous pour un mortel devant la volonté du Seigneur qui donne et qui reprend à sa guise ? Dans ces conditions, je voudrais vous inviter au recueillement et à la prière afin que le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux accueille notre frère, notre époux, notre père, notre grand-père dans sa félicité céleste.

Je voudrais également vous inviter à vous tenir disposé à tout hommage à sa mémoire et à œuvrer avec abnégation pour la continuité de son œuvre dans la philosophie de paix et de cohésion qui a toujours été la sienne. Chers parents, recevez mes condoléances sincères et émues. Que Dieu Tout Puissant nous garde dans son apitoiement et sa paix pour que vive la mémoire éternelle du président Aimé Henri Konan Bédié « , a-t-il dit pour conclure.

Après quoi, les religieux, la chefferie traditionnelle, les élus et la population se sont succédé pour s’incliner devant la chapelle mortuaire du président Henri Konan Bédié.

L’Abbé Alphonse Loukou, curé de la paroisse Saint Pierre Saint Paul de Daoukro a dit la prière finale. Le mot de remerciement de la famille dit par Bédié Ernest a mis fin à la cérémonie de présentation des condoléances.

C.K

Correspondant régional

About The Author