AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Groyaokro (Didiévi): Les parents paternels d’Houphouët-Boigny accordent leur soutien et bénédiction aux candidats du PDCI

4 min read
336e2f61 698f 47fc ae79 597362e76486
10 / 100

Mercredi 26 juillet 2023. Arrivé à 15h à Didiévi, le candidat pour les régionales dans le Bélier et sa forte délégation ont été accueillis par le Vice-président du Pdci-Rda, Edouard N’guessan et le candidat à la mairie de Didiévi, Djéti Antoine Guillaume Kouakou.

Première escale de cette tournée politique, Didiébou où la chefferie et de nombreuses femmes ont marqué leur soutien aux choix d’Henri Konan Bédié.

Le chef Moussa Coulibaly et ses notables ont relevé le lien historique qui les lie à Houphouët-Boigny avant d’inviter à une présence régulière des cadres Pdci-Rda à leurs côtés. Cela dit, ils ont porté des bénédictions à la délégation et promis aux candidats de les porter au pouvoir régional et municipal.

Idem à Koffikro. Là, c’est par une mobilisation exemplaire des femmes, qui, avec des chants dédiés au Pdci ont salué la délégation conduite par le Vice-président N’guessan Edouard. Là aussi, le délégué-député de Didiévi a tenu à faire des précisions : « Pour les régionales, nous savons ici qu’il n’y aura aucun souci majeur. Celui que nous connaissons, c’est Raymond Konan. Toumodi dit c’est Konan Raymond, nous Didiévi on dit c’est Raymond Konan Kouakou. Pour la mairie, nous continuons d’entendre des voix. Je vais vous dire chers parents, le seul candidat que le Président Bédié a choisi c’est Djéti Antoine Guillaume et non autre personne.

Il est bon, il n’est pas bon, c’est lui, Antoine Guillaume que le Président Bédié a choisi. Et puis, je voudrais vous dire que cette élection, il ne s’agit pas de la personne de Djéti mais du Pdci-Rda. C’est le Pdci-Rda que Djéti représente donc nous devons tous le suivre.»

Avec lui, le candidat Antoine Guillaume qui a indiqué que « pour cette élection, n’ayons pas à l’idée l’argent. Ce dont nous devons voir, c’est l’avenir de nos enfants et petits-enfants, c’est comment se soigner, comment envoyer nos enfants à l’école dans ce pays de plus en plus cher. Le Pdci n’a certes pas l’argent mais nous savons travailler, c’est le parti des hommes intelligents, sages qui savent mettre au cœur de leurs actions le social, la paix, la cohésion. Voilà pourquoi vous devez porter vos choix sur nous. Pour la région du Bélier c’est papa Raymond Konan ou rien», a-t-il invité.

Le député N’guessan Eugène, présentant le candidat aux régionales, a fait d’importantes précisions sur son choix avant d’insister sur la nécessité pour Didiévi de soutenir le natif de Kpouèbo.

« Quand ce fut le tour de Didiévi en 2013, Didiévi a bénéficié du soutien sans faille de Toumodi. Aujourd’hui, c’est le tour de Toumodi, Didiévi a l’obligation d’apporter son indéfectible soutien à Toumodi», a-t-il dit.

Avec lui, le candidat Konan Raymond qui a remercié ses parents N’Zikpli pour l’accueil. « Je voudrais vous dire grand merci pour la mobilisation pour le Pdci-Rda. Le Président Bédié a porté son choix sur moi, moi je vous demande chers parents de m’aider en allant lui dire merci. Ce merci passe par le vote des candidats qu’il a choisi. Alors le 2 septembre soyez tous mobilisés et allez voter massivement les candidats d’Henri Konan Bédié », a fait savoir Konan Raymond.

Groyaokro, village paternel du premier Président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny, a été la dernière étape de cette première journée. Là également, des civilités ont été faites au chef au domicile familiale des Boigny. Nanan Kouakou Kouamé Marcellin, après avoir accueilli avec joie les candidats Raymond Konan et Djéti Antoine, a salué l’heureuse initiative de venir dans ce village symbole, recueillir leurs bénédictions et surtout leur soutien. C’est sans hésitation qu’il a fait ces bénédictions au nom d’Houphouët-Boigny et marqué son soutien ainsi que celle de la population de son village, Groyaokro, aux Choix faits par le sphinx de Daoukro.

La deuxième journée, du jeudi 27 juillet, fut marqué par des meetings à Djassanou et N’Dakissikro avec des visites dans plusieurs villages.

ANL

About The Author