Adama Diawara

Affaire ‘’étudiants refusés au BTS 2023’’: Faux Bac et fausses attestations, Adama DIAWARA fait des précisions

10 / 100

Depuis quelques semaines, une affaire de « 3000 » étudiants refusés pour l’examen du Brevet de Technicien (BTS) 2023 fait le tour des réseaux sociaux.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Adama DIAWARA, lors du lancement officiel du BTS session 2023 au Lycée classique d’Abidjan-Cocody est revenu sur cette affaire pour faire des précisons.

Selon le ministre, le chiffre « 3000 » avancé sur les réseaux est très loin de la réalité. « Ils ne sont pas 3000, loin de là. 3000, c’est super exagéré. Ils sont 1327 exactement. Et pour différentes raisons. Vous savez, nous luttons contre la fraude sur toutes ses formes.  Dans les 1327, je signale qu’il y a 1113 faux BAC. Il y en a qui viennent s’inscrire avec des faux BAC croyant que ça passera sous les radars. Non,  ça ne passe pas parce que nous sommes en étroite collaboration avec la DECO du ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation. Et nous vérifions tous les BAC qui nous sont présentés. Donc on a 1113 faux BAC, 19 faux Brevet de Technicien (BT). Le reste, c’est soit de fausses  attestations d’inscription en année préparatoire, soit un nombre insuffisant d’année de préparation du BTS», a précisé le ministre Adama DIAWARA.

Le patron du MESRS a fait savoir également que « pour faire le BTS, soit vous avez le BAC, en ce moment vous préparez le BTS en deux ans, soit vous n’avez pas le BAC, en ce moment, il y a deux conditions. La première, il faut avoir au moins 08 sur 20 au BAC pour les BAC classiques A1, A2, C, D, il faut avoir au moins 160 points. Et il y en a qui vont s’inscrire sans avoir ces 08 sur 20. C’est de là,  que je parle de fausses attestations d’inscription en année préparatoire de BTS».

« Ensuite, lorsque vous vous inscrivez en  année préparatoire, vous faites une année préparatoire plus les deux ans de BTS, ça fait trois ans. Du coup, celui qui n’a pas eu le BAC et qui veut présenter le BTS après deux ans fait du faux. Ça ne marche pas. En fait, tout ce lot-là a été exclu. Et c’est ainsi qu’on se retrouve avec 1327 exclus et non 3000 », a clarifié le ministre Adama DIAWARA.

GRO avec Sercom MESRS