b195c236 2868 496f bb92 4794a3705f52

Coopération financière Côte d’Ivoire/France : Les Sénateurs instruits sur les actions et activités de l’AFD

10 / 100

Une forte délégation de l’Agence française de développement (Afd), conduite par son directeur Andréa Haye, était dans les locaux du Sénat, notamment à la Fondation Félix Houphouët-Boigny (FFHB), pour la recherche de la paix, où ils ont eu à échanger avec les Sénateurs et Sénatrices sur les actions et les activités de ladite Agence, installée en Côte d’Ivoire depuis 1949.

Accueillis par le Vice-président Augustin Silué Kagnon, celui-ci, au nom du Président Jeannot Ahoussou-Kouadio, a traduit les remerciements de l’Institution parlementaire aux hôtes du jour qui ont bien voulu répondre à cette initiative de la Direction de la Coopération internationale du Sénat. Le faisant, il a fait connaître les motivations de cette initiative.

« Le Sénat de la République de Côte d’Ivoire, depuis son installation le 18 avril 2018, a fait de l’ouverture au public et aux organisations et assemblées parlementaires, un axe privilégié de son fonctionnement. Les audiences du Président du Sénat aux diplomates et aux dirigeants des institutions nationales et internationales, les missions et voyages qu’il effectue à l’extérieur du pays ainsi que la participation des sénateurs aux rencontres nationales et internationales s’inscrivent dans cette approche. Afin de mieux apprécier leurs missions et actions significatives au profit des populations ivoiriennes, certains représentants d’organisations internationales accréditées en Côte d’Ivoire ont émis le souhait d’avoir des échanges avec les sénateurs. Dans cette optique, le Président du Sénat a bien voulu marquer son accord pour la tenue de cette rencontre avec l’Agence Française de Développement (AFD)», a-t-il fait comprendre avant d’évoquer les missions d’évaluation des politiques publiques réalisées par le Sénat.

C’est heureux, que le Directeur de l’Afd en Côte d’Ivoire, Andréa Haye, prit la parole pour indiquer que «c’est une première de l’Agence en Côte d’Ivoire. L’Afd est présente en Côte d’Ivoire depuis 1949 et je crois que c’est la première fois qu’un directeur de l’Agence, de la Caisse comme on l’appelait autrefois, vient devant une représentation nationale. Le Sénat n’existait pas avant et donc je trouve que c’est une initiative particulièrement pertinente.»

Et de poursuivre : « Le Sénat évalue les politiques publiques et les actions du Gouvernement, cela fait partie de ses prérogatives, donc je pense qu’il est très important de pouvoir associer les sénateurs, les sénatrices aux actions que nous menons. Pour la première fois cette année, vous avez cité le Contrat de désendettement et développement (C2D), nous avons associé avec le Secrétariat technique du C2D, à la revenue annuelle du C2D des Sénateurs et des Députés. Pour la première fois nous avions des représentants du territoire et du peuple qui étaient là, ils ont trouvé que leurs interventions étaient pertinentes. C’est normal puisqu’ils sont les mieux placés probablement pour connaître les difficultés et les résultats sur le terrain», s’est-il réjoui de cette initiative qui lui donne la possibilité de partager avec le Sénat leurs actions et leurs activités, les enjeux de conseil de finance et puis d’écouter et de pouvoir échanger avec eux et répondre aux éventuelles questions que les Sénateurs, sénatrices auront.

Pendant un peu plus de 2 heures, les Sénateurs ont été instruits le mode de fonctionnement de l’AFD.

ANL

Verified by MonsterInsights