56a3fb00 1409 4770 bd3b aa764363bdff

Fête de la Tabaski: Les conseils de Mme le Sous-préfet Isabelle Yédess aux musulmans d’Arrah pour les élections locales

10 / 100

Dans le cadre de la célébration de la fête de la Tabaski ou l’Aïd El Kébir, les fidèles musulmans de la grande mosquée sunnite d’Arrah ont, à l’instar des fidèles musulmans du monde entier, prié, le mercredi 28 juin 2023, à ladite mosquée en présence d’El Hadj Koné Moustapha, 3è adjoint au maire d’Arrah et de Mme Yedess Isabelle, sous-préfet d’Arrah.

A cette occasion, après les deux rackats, El Hadj Coulibaly Tahirou, imam de la mosquée, a, dans son sermon, prié pour le président Alassane Ouattara, pour le gouvernement, pour tous les politiciens et tous les habitants d’Arrah et pour la paix en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, Yedess Isabelle, sous-préfet d’Arrah, a souhaité une très bonne fête de la Tabaski aux fidèles musulmans.

 » Qu’Allah agrée vos prières. Que toutes les prières prononcées aillent vers les cieux et que le Seigneur lui-même qui est notre Dieu prenne pitié de nous. Qu’il prenne pitié de tout Arrah « , a-t-elle souhaité avant de donner la raison de sa présence.

 » Je suis venue à Arrah. J’ai trouvé une ville très belle, un département très beau grâce au travail de tous ceux qui accompagnent madame le maire, le député et tous les autres cadres et il faut que ça reste comme ça. Il faut que tout le monde s’entende « , a-t-elle fait savoir.

Et d’indiquer que très prochainement, en septembre, il y aura les élections.  » Il faut qu’on aille aux élections dans la paix. Il faut qu’on sorte des élections avec la paix. On s’en va, on vote, on rentre à la maison. On vote qui on veut et on rentre à la maison. On ne va pas pour faire palabre. Palabre n’est pas bon. Il y a beaucoup qui sont commerçants et vous savez que quand il n’y a pas la paix, on ne peut pas vendre. Quand il n’y a pas la paix, on ne peut pas voyager. Quand il n’y a pas la paix, on ne peut pas prier. C’est parce qu’il y a eu la paix aujourd’hui qu’on est venu, on a fait nos prières et on va partir à la maison, on va manger nos moutons « , a-t-elle conseillé.

Donc, a-t-elle une fois encore souhaité, que Dieu agrée nos prières, qu’on reste toujours dans la paix, qu’on s’entende toujours et qu’on marche toujours ensemble.

 » Merci beaucoup à tous. Merci pour les prières formulées pour le président de la République, pour la paix en Côte d’Ivoire, pour tous les politiciens et pour tous les habitants d’Arrah. En tout cas, merci beaucoup. Que Dieu vous bénisse », a-t-elle dit pour conclure.

C.K