IMG 20230624 133204 815

Associés au 26ème anniversaire de l’UNESCI: Les dirigeants se souviennent de Djaya Jean… Adama Diawara et KKB ont-ils boudé les syndicalistes?

13 / 100

L’Union nationale estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (UNESCI) a célébré son 26ème anniversaire, les samedi 24 et dimanche 25 juin 2023, dans les locaux du CNRA situé sur le tronçon Kilomètre 17-Songon.

L’événement qui était placé sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara et qui avait pour parrain, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale, Bertin Konan Kouadio dit KKB avait comme thème, « Quelle approche syndicale pour un secteur éducation-formation apaisé, jalon de son rayonnement ? »

A la cérémonie d’ouverture de ces deux jours de festivité meublés par des conférences, témoignages et autres activités socioculturelles et sportives, les Unescites actifs du moment ont prôné l’unité en leur sein.

Tout comme le président du comité d’organisation, Valy Cissé, le secrétaire général de ladite organisation syndicale, Kouamé N’guessan Jean Vincent dit Nl PacifiK, a exhorté ses camarades à plus d’union.

Pour montrer la nécessité de ce message, Pacifik fait un tant soit peu l’historique de la structure, mettant en avant les crises internes et externes qu’elle a traversées.

L’autre pan marquant de son discours s’est axé sur le thème de la circonstance évoqué plus haut.

Le premier responsable de l’UNESCI a invité les siens à épouser les valeurs de leur mentor, feu Djaya Agbomi Jean, c’est-à-dire, un syndicalisme approprié pour la résolution des problèmes de l’école ivoirienne.

« Avant de souffler la 26ème bougie de notre organisation syndicale et de couper et déguster le gâteau, je vous demande d’épouser la vision du camarade, Djaya Jean à qui nous rendons également hommage par la même occasion. Il s’agit d’un syndicalisme qui fait fi de la masse et qui met en avant la formation, la qualité, de sorte à être des modèles capables de se présenter en force de proposition aux résolutions des problèmes qui minent encore l’école ivoirienne », a-t-il dit.

Et d’ajouter  qu »’un syndicaliste mal formé est d’ailleurs un danger pour lui-même et pour la société ».

Venus nombreux prendre part à ce 26ème anniversaire, les anciens responsables de l’UNESCI ont dit leur fierté quant à ce discours qui selon leur porte-parole, Octavio Konan,  »est plein de maturité ».

« Ces propos nous font chaud au cœur. Et nous prenons cette cérémonie comme le départ d’un encadrement de notre part qui ne va jamais faillir », a-t-il promis au nom des autres anciens et lui.

Une situation par rapport à la cérémonie d’ouverture de ces festivités, la moindre attendue, risque de faire couler beaucoup d’encre à l’avenir.

En effet, les deux ministres associés à l’événement n’ont pas effectué le déplacement sur place.

Pire, aucun de leurs collaborateurs n’est venu les représenter pour transmettre leurs messages que les journalistes attendaient.

De tout ce qui se disait dans la main courante, d’aucuns qualifient ce faux bond comme  »du deux poids, deux mesures » tandis que d’autres le lient à un embouteillage monstre qui était survenu sur la voie d’accès à ce site ce jour-là.

Toujours est-il que ça reste des désagréments qui pourraient être récupérés d’une façon ou d’une autre par des détracteurs.

Vagoné Dry-Bi

Verified by MonsterInsights