4e50264c 693a 4865 8ea2 448de485ffd7

Daoukro/Candidat du RHDP aux municipales: Voici ce que promet Konaté Djibril devant les institutrices

11 / 100

Dr Konaté Djibril, candidat du RHDP aux élections municipales du samedi 02 septembre 2023 à Daoukro a rencontré, le lundi 12 juin 2023, à la salle Pepressou de l’hôtel de la paix de ladite ville, les institutrices. Il s’agissait pour lui de leur dévoiler un pan de son programme de société. Il avait à ses côtés les membres de son équipe de campagne, à savoir : Berté Vatogoma, Bamba René, Kouadio Germain, Bamba Madoussou et plusieurs autres membres.

C’est à Berté Vatogoma que l’honneur est revenu de prendre la parole pour planter le décor de la rencontre.  » On a décidé de vous rencontrer parce que vous savez que nous sommes à l’aune des nouvelles élections, les élections couplées des régionales et des municipales. A notre niveau, il y avait compétition au sein de notre parti. Il y avait deux candidats et à l’issue des délibérations, Dr Konaté Djibril a été retenu « , a-t-il appris.

Il l’a présenté avant d’indiquer qu’il est leur candidat aux élections municipales de 2023 à Daoukro.

Prenant la parole à son tour, Dr Konaté Djibril s’est lui-même présenté à ses hôtes non sans leur faire connaître son cursus scolaire, universitaire et le poste qu’il occupe actuellement. Il a également fait connaître ses domaines de compétence, indiquant qu’il est le « médecin » de la ville.

« Les gens fabriquent des briques, des maisons. Moi, je fabrique la ville. Je suis le médecin de la ville. Quand vous êtes malades, vous allez chez le médecin pour vous soigner. Moi, quand la ville est malade, on m’appelle pour la soigner », a-t-il dit, soulignant qu’il remplit toutes les conditions pour gérer une mairie.

Il s’est engagé à être le prochain maire de Daoukro. Toutefois, il a fait observer qu’il ne peut pas réussir à l’être seul. Raison pour laquelle, il sollicite le soutien des institutrices.

« Je veux être le prochain maire de Daoukro, mais je ne peux pas l’être sans contacter les personnes ressources de Daoukro. Vous faites partie des personnes ressources à double titre. Non seulement vous êtes des femmes, mais aussi on dit ce que femme veut, Dieu veut. Quand la femme a décidé, Dieu suit toujours. Raison pour laquelle, je commence par vous. Vous êtes nos mamans. Vous êtes nos sœurs. Vous donnez la vie. Vous donnez l’espoir. Vous donnez la victoire. J’ai commencé par vous et je veux que de manière sincère vous portez cette candidature. Je vous jure que si vous acceptez, moi Konaté Djibril, je serai maire de Daoukro. Je suis sûr et convaincu que si vous êtes d’accord que je sois le prochain maire de Daoukro, je serai le prochain maire de Daoukro « , s’est-il adressé aux institutrices, non sans vanter leurs mérites et louer leurs qualités. Il leur a par ailleurs expliqué pourquoi il veut être maire.

« La ville ne se construit pas au hasard. La ville se construit par un plan. Et le travail du plan se passe comment ? Vous faites ce qu’on appelle un pré-diagnostic appelé l’état des lieux. Après le pré-diagnostic, vous faites ce qu’on appelle le diagnostic simple. Après le diagnostic simple, vous faites le diagnostic stratégique. Après le diagnostic stratégique, vous définissez ce qu’on appelle les objectifs de développement parce qu’après le diagnostic stratégique, tous les problèmes de la ville sortent, tout, même les problèmes les plus cachés, vous allez les voir. Ce que les populations ne savent pas, toi, tu vas sortir pour leur montrer. C’est le diagnostic stratégique qui permet de faire sortir tous les problèmes de développement de la ville. Et une fois que vous avez fini le diagnostic stratégique avec la matrice d’intelligence stratégique, vous faites ce qu’on appelle les objectifs de développement qui seront traduits en plan programme et les plans programmes seront transformés en plan de développement communal. Et c’est ce plan de développement communal qui sera votre boussole parce que tous les problèmes ont leurs résultats dans ce plan. Moi, j’ai déjà fait ce qu’on appelle le pré-diagnostic c’est à dire l’état des lieux. J’ai fait le diagnostic simple. Quand je m’installe à la mairie, je me donne trois mois pour faire le diagnostic stratégique des objectifs de développement et le plan de développement communal parce qu’on ne peut pas parler au hasard. Quelqu’un qui vient vous dire je vais construire une école, je vais construire un centre de santé, il vous ment. Il ne vous dit pas la vérité. On ne construit pas au hasard. On fait un diagnostic et tout développement doit être basé sur un diagnostic « , a-t-il expliqué.

Il a évoqué l’insalubrité de la ville, indiquant qu’ils vont la végétaliser, créer des espaces de récréation pour les enfants et pour les grandes personnes, assainir la ville, demandant à ses hôtes de lui donner seulement cinq ans. Parlant du marché de Daoukro, il a dit qu’il est en train de négocier auprès des chinois pour que cela soit leur don à la Côte d’Ivoire.

Sur le plan économique, il entend organiser les jeunes à l’effet de s’adonner à l’agriculture. Il entend également organiser les femmes en copiant sur le modèle de Yacolidabouo impulsé par Zadi Kessy Marcel.

A l’en croire, il y a beaucoup de projets qu’il faut aller capter pour faire venir. Et d’indiquer qu’en 2024, il y aura quelques petites unités qui vont naître à Daoukro.

Selon lui, tout cela suppose qu’il faut revoir le plan d’urbanisme directeur (PUD) de la ville. Pour le reste, il a évoqué ce qu’il entend faire sur le plan social, culturel et touristique arguant qu’il aura le soutien du gouvernement.

Il a, pour finir, fait connaître qu’ils vont travailler à l’effet de remédier à tous les problèmes qui minent Daoukro. Après cette intervention, des institutrices sont intervenues, qui pour demander de l’aide, qui pour exprimer des préoccupations, qui ont trouvé des réponses appropriées.

Notons que c’est dans une ambiance bon enfant que cette rencontre s’est déroulée.

C.K        

Verified by MonsterInsights