AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Election municipale à Yopougon : Dia Houphouët, Michel Gbagbo et Adama Bictogo, le choix de la population

6 min read
137ea46a 3187 4d39 8833 8823e7638aae
12 / 100

Le 4 avril dernier, le site en ligne abidjan.net a permis par un sondage à l’opinion de se prononcer sur les 3 candidats des 3 grands partis politiques. Ce sondage a mis le candidat du PDCI en pole position devant Michel Gbagbo du PPA-CI (2e) et Adama Bictogo du RHDP (3e).

Cette année électorale, Yopougon remportera la palme d’or de la circonscription la plus décisive et importante d’un point de vue politique. En effet, après la crise postélectorale de 2011, Yopougon, qui était tagué de «Yopougon de Gbagbo» à cause de la résistance des jeunes patriotes qui y vivaient, avait été totalement négligé comme circonscription stratégique au cours des élections qui se sont succédé jusqu’à mars 2021.

Pour cette année, c’est tout autre chose. Yopougon reprend sa place de commune Leader et importante d’un point de vue politique, car elle est justement la commune la plus peuplée et la plus vaste de Côte d’Ivoire : Yopougon est la Côte d’Ivoire en miniature.

Dans le contexte électoral en cours, les trois grands partis de Côte d’Ivoire ont mis en lice leurs trois meilleurs chevaux :

Pour le PDCI-RDA (opposition), c’est l’Honorable Yohou Dia Houphouet Augustin.

Pour le RHDP (parti au pouvoir), c’est l’Honorable Adama Bictogo .

Pour le PPACI (opposition), c’est l’Honorable Michel Gbagbo .

Selon le postulat de base : une élection locale est juste la rencontre entre un Leader et sa communauté. Ainsi, ces trois Leaders sont-ils véritablement chacun des leaders à la rencontre de leur(s) communauté(s) ? Cette question pourra trouver une satisfaction éloquente dans le contenu de leurs différents discours.

54cc6a22 0ecf 4cc9 b01f 865a887ae10b
Election municipale à Yopougon : Dia Houphouët, Michel Gbagbo et Adama Bictogo, le choix de la population 22

-MICHEL GBAGBO : fils du Président Laurent Gbagbo, il limite son discours au fait de contribuer à l’aboutissement de la lutte de son père. Celui de restaurer la vérité à l’issue de la crise postélectorale de 2011 et de le restaurer comme leader légitime du peuple ivoirien. Ainsi, l’on ne perçoit aucune vision propre à lui par rapport aux aspirations profondes et intimes des populations de Yopougon. Même si d’un point de vue générale, il aborde des problèmes non spécifiques à la situation propre des populations de Yopougon. Il est juste dans la généralité et le générique. Son aspiration pour briguer la Mairie de Yopougon semble juste se loger dans le plan global de reconquête du pouvoir par son père. Ce qui, en soi, n’est pas mauvais,  mais la conséquence, c’est qu’il ne se construit pas les qualités du leader que recherchent les populations de Yopougon. Il n’est juste audible que pour les militants de base de son parti. Car à travers lui, c’est juste son père qui se présente. Ce pari du transfert d’affect sera-t-il gagnant ?

2135ccc6 6725 4ae8 a343 4436690e9eea
Election municipale à Yopougon : Dia Houphouët, Michel Gbagbo et Adama Bictogo, le choix de la population 23

-ADAMA BICTOGO : Président de l’Assemblée Nationale et proche du Chef de l’État. Le candidat Adama Bictogo est à sa deuxième candidature à une élection municipale. Il a été battu à sa première expérience dans la circonscription d’Agboville. À Yopougon, l’Honorable Adama Bictogo s’identifie dans sa démarche comme l’envoyé du Chef de l’État. Il est donc en mission pour le prolongement de la politique de développement mise en œuvre par le Président de la République. Alors que sur cette question précise, les populations semblent ne pas ressentir cette politique. Car visiblement, leurs besoins se trouvent ailleurs. Mieux, elles se sentent totalement oubliées et marginalisées. La preuve en est que le Maire sortant, malgré sa proximité avec le Président de la République, il n’a pas pu rassurer cette population, même celles qui vivent dans les zones considérées comme les bastions du RHDP. Autrement dit, le contenu du discours de l’Honorable Adama Bictogo est clairement en incohérences avec les aspirations réelles et profondes des populations. Juste deux mois après l’annonce de sa candidature, il n’a toujours pas trouvé le feeling pour se fondre dans les réalités du terrain. En fait, à l’analyse de ses prises de paroles et à l’observation de la cohérence de ses activités de proximité, il apparait comme le véritable prototype du parachuté qui a atterri dans la mauvaise zone de parachutage. Car, son discours n’est audible et amplifié que pour les médias et ses soutiens internes à son parti. Ce mythe de l’Homme riche et providentiel venu sauver les populations de la misère comme l’a fait feu Hamed Bakayoko à Abobo en 2018 serait non seulement un échec à Yopougon mais également, serait contre productif. Le Diamant noir recherche encore la clarté de son minerai.

-YOHOU DIA HOUPHOUET AUGUSTIN : Fils de Yopougon, né dans cette commune animée d’Abidjan, il a su se construire par lui-même. Au-delà de son patronyme qui, tout comme Michel Gbagbo, pouvait être pour lui une opportunité de positionnement, l’Honorable Dia a opté pour le choix de se bâtir lui-même sa propre image et son propre nom. Dans sa démarche, il incarne ce jeune de Yopougon qui a la rage de gagner et de se construire soi-même. La preuve en est qu’en seulement deux (2) ans, il s’est positionné comme une pièce maîtresse et incontournable de son parti, le PDCI-RDA. Sur le terrain politique de Yopougon, il s’est naturellement fondu dans la population au point de vivre sa réalité. Il n’y a aucun intermédiaire entre lui et les populations. C’est juste le fils de Yopougon. C’est L’esprit zouglou qui le guide. Avec ses lêkês, il libère à travers la commune pour implorer avec les populations la justice du sort qui doit leur donner à eux aussi cette chance de réussir. Ainsi, il a un riche champ lexical qui se déploie dynamiquement et s’adapte en fonction du lieu d’intervention. Ses meetings sont de véritables sources d’informations sur la réalité que vivent les populations de Yopougon. Sa candidature est en définitive le fruit d’un appel spontané de « l’agonie » des populations de Yopougon qui semblent payer le prix de cette expression : «Yopougon de Gbagbo». Désormais, ce Yopougon là, semblerait avoir décidé d’être celui de Dia Houphouet. Car la population aurait trouvé son leader. Sa candidature est donc fondée sur une vision, construite par lui et portée par la population. Une sorte de révolution cathartique qui véritablement donne grand espoir à cette population désespérée.

Gilles Richard OMAEL

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading