AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Municipales à Treichville: Germain Kouassi-Lenoir et Nana Fadiga font bloc derrière Aminata N’diaye pour faire triompher le PDCI

4 min read
IMG 20230511 201612 822
12 / 100

A l’occasion de la présentation officielle de la tête de liste du PDCI-RDA pour l’élection municipale à Treichville, le délégué communal, Germain Kouassi-Lenoir, a organisé une cérémonie, dans la soirée du jeudi 11 mai 2023, à la permanence dudit parti (Avenue 12; Rue 14).

A travers cette activité, ces militants vivant dans la commune natale du PDCI ont voulu prôner l’unité et la fraternité en leur sein.

Candidat malheureux à la candidature pour représenter la formation politique de feu Félix Houphouët Boigny à ce scrutin du 2 septembre prochain, Germain Kouassi-Lenoir, a, dans son discours, mis en avant son attachement à la discipline.

« Le choix s’est porté sur notre sœur Aminata N’diaye alors que nous étions trois à candidater pour être la tête de liste de notre parti à la prochaine élection municipale de Treichville ; et je veux que tout le monde ici présent ovationne cela.

Car, lorsque le PDCI a décidé de quelque chose, nous devons tous suivre dans la discipline sans murmurer », a martelé le délégué communal.

Et d’ajouter, « je place tous mes espoirs en notre candidate Aminata N’diaye que je considère comme une grande mobilisatrice et harangueuse de foule ».

L’autre candidate malheureuse, Nana Fadiga, a, elle aussi, traduit toute son abnégation et sa sincérité à soutenir sa « sœur cadette » qui a été retenue à l’issue des différentes tractations.

Elle a appelé les uns et les autres à rester unis et faire bloc autour d’Aminata N’diaye pour le triomphe du PDCI au soir de cette échéance électorale.

« Ne voyons pas seulement Aminata N’diaye à travers cette candidature, mais voyons plutôt Félix Houphouët Boigny et Henri Konan Bédié.

Après tout ce que ces deux présidents ont consacré pour conférer à ce parti son leadership incontestable, nous n’allons pas créer son effondrement en nous dispersions dans d’autres formations politiques pour des intérêts personnels.

D’ailleurs, nous ne regrettons pas ceux qui ont fait le choix de partir y compris l’actuel maire Amichia  François lui-même », a fait savoir Nana Fadiga.

Pour sa part, Aminata N’diaye, porte-flambeau du PDCI pour ladite élection, a salué le sens du sacrifice dont ont fait preuve ses deux concurrents à la candidature en lui apportant leur soutien.

« Si nous sommes unis et réunis dans la fraternité vraie, le PDCI sortira vainqueur au soir du 2 septembre », a-t-elle indiqué faisant allusion au plus grand nombre de sièges à rafler dans ce scrutin.

Au PDCI-RDA comme dans les autres partis y compris celui du régime en place, l’unité reste une problématique à l’approche des élections locales.

Pour preuve, plusieurs cadres mécontents de leur non sélection, se constituent en candidat indépendant.

Ceux qui n’ont pas le courage de le faire de peur d’être éjecté d’un quelconque « tabouret », s’apprêtent selon certaines informations à se rendre justice autrement en tirant dans le pied de leur formation politique.

La méthode susceptible d’être utilisée par ces derniers : c’est de vendre secrètement leur électorat à l’un des candidats adverses au détriment de celui qui a été désigné à leur place.

Vagoné Dry-Bi

About The Author