AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

1er mai 2023 à Oumé (Gôh) : Les travailleurs revendiquent, le préfet rassure et annonce la fin du calvaire de l’eau potable

4 min read
IMG 20230501 130919 359
13 / 100

Le préfet hors grade Kouakou Yao Elysée Mathias, préfet du département d’Oumé ; le député-maire d’Oumé, Lagui Kouassi Joachim et les travailleurs dudit département se sont donné rendez-vous, ce 1er mai 2023 à la Place de l’Indépendance d’Oumé pour commémorer la fête du travail.

Les deux personnalités avaient à leurs côtés le corps préfectoral, le conseil municipal, les directeurs et chefs de services de la fonction publique, parapublique et du privé. Il y avait également la chefferie traditionnelle et coutumière des villages et quartiers de la commune.

Après une minute de silence à la mémoire des travailleurs disparus, c’est sous un soleil caniculaire de midi que la cérémonie commence par une prière dite par le pasteur Zamblé, puis le défilé des travailleurs a été ouvert par la fanfare municipale. Suivront toutes les couches socioprofessionnelles de la ville.

C’est Yapo Assi Michel, responsable local de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI) et de l’Union locale des travailleurs (ULT), qui annoncera la lecture des doléances par Irié Bi Junior, un de ses collaborateurs.

Dans les doléances, il y avait les revendications habituelles des conditions de travail des employés, l’insécurité, l’incivisme routier avec son corolaire d’accidents mortels, la CMU, la cherté de la vie, les coupures intempestives de l’électricité et de l’eau potable, la paix et la cohésion sociale, en tout cas tout y est passé.

Kouakou Yao Elysée Mathias, préfet du département d’Oumé, a rassuré les travailleurs de ce qu’il transmettra leurs revendications «à qui de droit» et a interpellé les responsables de la CIE en ce qui concerne les coupures intempestives de l’électricité. «Il faut prévenir les habitants quant aux coupures programmées de l’électricité pour que chacun prenne des dispositions pour éviter des désagréments», a-t-il conseillé.

Quant à l’eau potable, il annoncera que «bientôt l’Etat va mettre fin au calvaire de l’eau potable par la construction d’un château d’eau de plus de 5000m3 pour alimenter tout le département.»

Il s’est également penché sur l’incivisme routier pour lequel il conseillé aux responsables locaux la sensibilisation et la formation des acteurs, les conflits entre agriculteurs et éleveurs.

Il a enfin encouragé les jeunes à s’approprier l’année de la jeunesse décrétée par le président de la République Alassane Ouattara qui a mis des fonds à leur disposition. «Il faut s’inscrire avec des projets pour bénéficier de ces fonds alloués à la jeunesse», a-t-il conseillé avant de mettre fin à la cérémonie et inviter les officiels à prendre une collation à la préfecture.

Gilles Richard OMAEL, à Oumé

About The Author