f04a0214 961a 4a22 8c81 65796a822089

Sénat: Hommage d’Ahoussou Jeannot à Koumoué Koffi et au Pdci, réaction de Bassy-Koffi

La séance plénière délibérative sur 8 projets de loi, dont celui de la loi de Finances portant Budget de l’Etat pour l’année 2023, qui s’élève à 11694 363 921 843 FCFA, voté à la majorité des Sénateurs présents, a été présidé par le Président du Sénat en personne, Jeannot Ahoussou-Kouadio, le lundi 19 décembre 2022.

A la salle de 400 places de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, qui sert lieu d’hémicycle, un fait des plus importants a marqué cette session. Celui de la reconnaissance du mérite du doyen Moïse Koumoué Koffi, Président de la Commission des affaires économiques et financières (Caef) du Sénat. Ce, pour la conduite avec maestria des travaux de ladite commission.

Le faisant, Jeannot Ahoussou-Kouadio a relevé que «je tiens donc à saluer particulièrement si vous en convenez avec moi un des nôtres qui s’est particulièrement distingué. Un des nôtres qui est Docteur en droits de l’université de Paris Panthéon Sorbonne, fiscaliste, qui a été ministre de l’Economie et des Finances de la Côte d’Ivoire sous le président Félix Houphouët-Boigny, plusieurs fois ambassadeur, député, président du Conseil régional, auteurs de plusieurs ouvrages de référence, qui est une personnalité respectée dans le domaine de l’économie et des finances dans notre pays. Son expérience exceptionnelle dans cette matière, doublée de celle acquise sur le plan de la gouvernance locale, font de lui une figure emblématique de notre institution. Quoiqu’étant l’un des plus anciens de notre collège, vous partagez avec moi qu’il a la vigueur et la fraicheur d’un jeune de 18 ans.  Imperturbable et incisif, il dirige magistralement chaque année, depuis 2019 sans avoir manqué un seul instant, les débats lors de longues séances d’adoption de projets de loi de finances et constitue aujourd’hui pour nous tous un exemple, un repère, un pilier sur lequel nous avons tous plaisir à nous appuyer», a-t-il dit du Ministre Moïse Koumoué Koffi.

Il a donc demandé aux sénateurs de se lever pour un standing ovation à l’honneur de l’illustre personnalité, dont la maestria et le management ont été reconnus par les différents ministres qui se sont succédé du 13 au 16 décembre dernier au Sénat.

«Merci monsieur le président pour le travail considérable que vous abattez à la tête de la commission au service de notre Chambre et de la nation ivoirienne. Je voudrais signaler que le président de la Caef est de l’opposition ivoirienne. Mais il contribue objectivement, positivement à l’avancée de la démocratie pour construire la Côte d’Ivoire que nous aimons et protégeons tous. Merci beaucoup Moïse», a-t-il ajouté.

«Je voudrais donc sur ces mots, poursuit-il, souhaiter que chacun d’entre nous, demeurons le repère de la qualité. Comme je l’ai dit, le Sénat doit être un Sénat de qualité, un Sénat d’excellence. Moise a donné l’exemple, empruntons ce chemin. Merci beaucoup cher aimé», a-t-il relevé saluant ainsi le travail abattu par les Sénateurs du Groupe parlementaire Pdci-Rda, seul groupe de l’opposition au Sénat.

Outre le Sénateur Koumoué Koffi Moïse et le Pdci-Rda, le Patron de la Chambre haute du parlement a salué le travail abattu par l’ensemble des Sénateurs. «Nous sommes la benjamine des institutions, mais grâce à votre investissement personnel, à votre compétence, à votre apport au Sénat, aujourd’hui notre institution connait les résultats que nous apprécions tous», a-t-il fait savoir avant de présenter ses excuses aux sénateurs qui se seraient sentis heurtés au cours de son management de l’institution : «Si par hasard, à travers mes mots, à travers certains actes, j’ai pu heurter certains d’entre vous, mea culpa. L’objectif étant de construire l’institution. C’était l’objectif le plus important».  

Bassy-Koffi, au nom du PDCI, réagit

Porte-parole principal du Groupe parlementaire Pdci-Rda au Sénat, Lionel Bernard Bassy-Koffi, a réagi à l’hommage rendu au doyen Moïse Koumoué Koffi ainsi qu’au Pdci-Rda son parti.

«En tant que collaborateur du bénéficiaire de l’hommage, je me réjouis de ce qu’un tel hommage ait été fait à notre premier responsable au niveau de la Commission des affaires économiques et financières (Caef). Il suffit seulement de vous donner trois éléments : le premier élément, c’est que de tous les collaborateurs du gouvernement de feu Félix Houphouët-Boigny, premier Président de la Côte d’Ivoire moderne, ils ne sont pas nombreux qui sont encore en activité ; je dirai même c’est l’un des rares en pleine activité. Au niveau du Sénat on peut en dénombrer deux à un haut niveau et un à un niveau inférieur. Les deux à un haut niveau c’est d’abord le ministre Ehui Koutouan Bernard qui est sénateur et évidemment le président de la Caef, Moïse Koumoué Koffi. Ensuite nous avons le doyen Ipo Lago qui a été le directeur général de l’administration du territoire. Ça ce sont les hommes du temps du Président Houphouët-Boigny mais des trois celui qui a un niveau supérieur dans l’animation du Sénat c’est bien monsieur le ministre Koumoué Koffi. Et ce n’est pas pour nous jeter des fleurs, la Caef traite environ 70% au bas mot les dossiers du Sénat», a-t-il précisé.

Puis de poursuivre : «On pouvait avoir quelques appréhensions du fait de son grand âge mais que non ! Depuis pratiquement cinq (5) ans, il fait preuve d’une abnégation, d’une régularité et surtout d’une compétence indiscutable dans la conduite de cette commission qui travaille beaucoup. Et nous nous honorons d’être à ses côtés pour animer cette grande commission.»

Il soulignera l’intensité du travail qu’abat cette commission dirigée par le doyen Koumoué Koffi. «Deuxième chose, du point de vue l’homme, il a le profil de l’emploi. Il a toutes les qualités pour cet emploi et il la mène bien. Et enfin, il conduit nos séances avec dextérité à la grande satisfaction de tous les ministres qui sont unanimes à reconnaître cela », a dévoilé le sénateur Bassy-Koffi, élu de la Marahoué.

«Donc face à de telles informations positives, il était normal qu’on le lui reconnaisse. Et je dis merci au Président de le lui avoir reconnu et nous nous honorons et sommes fiers de travailler à ses côtés», a fait savoir Bassy Koffi qui, prenant la casquette d’homme politique a relevé ceci : «Maintenant en ma qualité de membre du Groupe parlementaire Pdci-Rda au Sénat, il est difficile de parler de soi, peut-être des voix plus autorisées, le Président du Groupe notamment pourra répondre à vos préoccupations, mais ce que je peux dire c’est que nous sommes fiers que le Président du Sénat souligne à raison que le Président de la Caef, bénéficiaire d’un tel hommage, fait partie de l’opposition, c’est un honneur, c’est une fierté et je voudrais remercier le Président du Sénat pour ces vérités. »

Ange Nicaelle LYRANE

Verified by MonsterInsights