IMG 20220422 WA0029

32e anniversaire de la Fesci: Saint-Clair Allah exige une visite de Ouattara sur le campus, sinon…

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a célébré son 32e anniversaire, hier, jeudi 21 avril 2022.

A cette occasion, son secrétaire général, Saint-Clair Allah (Gl Makélélé) s’est exprimé face à la presse, au siège de la structure sise au campus de Cocody, pour adresser un message fort au président de la République, Alassane Ouattara.

Il a invité le chef de l’Etat à venir communier avec les étudiants, au sein de l’université Félix Houphouët Boigny où tous les acteurs de l’enseignement supérieur seront conviés.

Pour Saint-Clair Allah, une telle visite permettra au président de la République de toucher et de vivre un tant soit peu, de par lui-même, les réalités de ceux qui représentent l’avenir du pays.

«Il y a beaucoup de choses que le gouvernement fait pour les 400 mille étudiants que nous sommes actuellement, mais il y a beaucoup de problèmes que nous pensons que le chef de l’Etat ignore. Ne pas venir visiter l’universitaire, durant tout ce temps passé au pouvoir, serait comme si le président à un problème particulier avec les étudiants. Il est temps que le président de la République vienne sur le campus. S’il s’obstine à ne pas venir, nous étudiants, risquons de croire tout ce qu’on nous raconte», a prévenu le Gl Makélélé.

Un peu tôt dans la matinée, les responsables de la Fesci et quelques militants conviés pour cette commémoration qui s’est voulue sobre ont pris part à une messe d’action de grâce à l’église Sainte Famille de la Riviera 2 (Cocody).

Dans cette paroisse où la Fesci avait vu le jour le 21 avril 1990, l’évêque Simon Compaoré avait prononcé des paroles de bénédictions pour tous les membres de ladite fédération.

«32 ans d’existence, ce n’est pas 32 jours. Dieu faille que vous fassiez preuve de sagesse et d’intelligence dans vos actions et décisions à prendre à l’avenir’’, a recommandé le prêtre, à ses fidèles privilégiés de cette messe ouverte au grand public.

Makélélé et les siens ont voulu aussi par la même occasion traduire leur solidarité aux enfants qui sont nés en ce jour qui marque l’anniversaire de l’organisation. Pour ce faire, ils ont fait don d’un trousseau à chacune des sept (7) mères qui ont enfanté, à la maternité d’Anono (Cocody -Riviera 2), à la même date d’hier.

Vagoné Dry-Bi