Didier Drogba

Election à la FIF/Dr. Charles Koudou crache des vérités: «Il faut confier la gestion du football aux footballeurs. Idriss et Sory sont tous complices de son échec»

POURQUOI PAS LE FOOTBALL AUX FOOTBALLEURS?

L’élection du président de la fédération ivoirienne de football se tient ce samedi 23 Avril 2022 à Yamoussoukro. Une élection qui suscite beaucoup de passions. De mémoire d’ivoirien jamais une élection à la FIF n’a jamais suscité autant de passions, d’intérêts, de curiosités. Sa seule personne suffit pour attirer tous les regards vers cette élection, pas seulement en Côte d’Ivoire mais dans le monde entier. Sortez du pays, prononcez le nom Drogba et les gens vous regarderont avec admiration. Dites Côte d’Ivoire ou Ivory Coast simplement les gens sont indifférents mais ajoutez le nom Drogba et vous verrez leur bonne attitude à votre égard. De façon générale dans cette vie, l’homme n’a jamais aimé ce qu’il a sous la main jusqu’à perdre cette chose.

Le football ivoirien est malade, très malade à tel point que la FIFA a instauré un comité de normalisation pour y mettre de l’ordre. C’est une honte dans notre histoire. Cela doit nous interpeller. J’aurais préféré que Drogba soit opposé à un autre ancien footballeur professionnel mais pas aux mêmes personnes que nous avons connues depuis plus de vingt ans et qui gravitent autour de la FIF. Pourquoi refaire avec les mêmes acteurs d’hier qui ont ruiné notre football? Pourquoi ne pas laisser les footballeurs s’organiser eux-mêmes pour guérir les plaies de notre football? Pourquoi la candidature de Didier Drogba faisait- elle peur au point de l’éliminer au départ au moyen des combines? Il a fallu l’intervention de la FIFA pour l’intégrer dans ce processus électoral, preuve que notre foot est vraiment pourri. Le football ivoirien est au point mort. Beaucoup de nos anciens footballeurs se sont reconvertis en administrateurs, en finances, en hommes d’affaires, pourquoi ne pas leur confier la gestion de notre football?

Le public ne vient plus au stade, plus de derby Africa-Asec comme par le passé. Dès qu’un jeune émerge, il débarque en Europe pour monnayer son talent et à vil prix parce qu’il n’est pas encadré, parfois même il se rend dans des clubs des pays africains. Pourquoi? Les deux autres candidats d’aujourd’hui sont tous complices de cet échec. Voyez-vous, nous sommes à quelques semaines de l’organisation de la CAN 23. Aucun des cinq stades du pays n’est prêt (Félicia, Mbimpé, Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, et San Pédro. Pas d’éclairage, pas de pelouse de qualité, pas d’infrastructures adéquates. Où allons-nous avec ça? La Côte d’Ivoire ne participe plus à la coupe du monde. On est mal classé en coupe d’Afrique. Et pourtant, nous avons de très bons joueurs pris individuellement mais en équipe nationale tous ces joueurs deviennent nuls. Il y a un esprit, vilain esprit pour ne pas dire la sorcellerie dans notre football. On ne gagne rien malgré les talents individuels de nos joueurs.  Que cela cesse chers ivoiriens. On pouvait remporter plus de trophées que l’Egypte, on pouvait même disputer une demi-finale de coupe du monde au moins avec la génération passée des Drogba et les YaYa, etc mais les conflits de personnes, les conflits même politiques, conflits d’intérêts, de leadership ont été un handicap au succès. Reconduire les mêmes mentalités, les mêmes personnes parce qu’elles ont déjà corrompu les votants, on va vers le supplice croyez moi.

À tous les votants: associations des arbitres, entraîneurs, joueurs, etc. Nous avons besoin d’un souffle nouveau dans notre football. Le football ivoirien a besoin de quelqu’un qui a une vision, une hauteur d’esprit, quelqu’un qui peut attirer des sponsors, des investisseurs, qui n’est pas corrompu et qu’on ne peut corrompre parce qu’il est déjà riche avec son propre argent, un homme intègre, qui va apporter la modernité dans la gestion, quelqu’un qui pense à la création d’usines de fabrication d’équipements sportifs made in Ivory Coast, quelqu’un qui n’est pas trempé dans les magouilles passées ou à venir. Quelqu’un qui pense à équiper les clubs de divisions 1, 2, 3. Qui va introduire le professionnalisme en accordant un salaire décent à chaque jour, quelqu’un qui ne vient pas juste pour compter sur les subventions de l’Etat, de la CAF ou qui dilapide les maigres moyens des clubs. Quelqu’un avec qui finissent le cafouillage, l’amateurisme, les copinages, les détournements, et les vols.

Aux présidents de clubs: Arrêtez de prendre les clubs en otage avec des miettes en corruption. On vous donne un peu d’argent juste pour le moment mais pensez vous vraiment à l’essor de vos clubs, du foot à l’échelon national? Choisissez quelqu’un qui voit au-delà des petits pains du jour. Vous avez besoin de subventions à la hauteur de vos ambitions, des infrastructures adéquates telles que les logements des joueurs, leurs salaires , leurs assurances maladies, leurs assurances- vie, leur recyclage après le football (après leur retrait du foot), quelqu’un qui va rendre notre championnat compétitif, décourager les départs de nos jeunes vers l’extérieur du pays pour un mieux être. Si vous ne votez pas pour Drogba c’est que vous avez opté pour le statu quo. Les problèmes du foot ivoirien demeureront car ces mêmes acteurs ont toujours été complices de la situation actuelle. Ils sont dans le football pas par passion mais pour des gains financiers personnels.

Aux associations de jours; vous avez aujourd’hui l’opportunité de vous exprimer, de reprendre votre chose en maison vous-mêmes. Le football, c’est vous qui le pratiquez, c’est vous qui le connaissez mieux que quiconque. Vous êtes les mieux placés pour évaluer vos besoins d’aujourd’hui et de demain, l’état de la situation. Vous avez un des vôtres qui est candidat. Ne regardez pas sa personne mais plutôt son projet, son programme pour le rayonnement du foot, pour votre mieux être en tant qu’acteurs majeurs du foot. Personne ne peut prétendre vous aimer plus que vous mêmes.

Alors je vous invite à mettre de côté les égos, les esprits mesquins, les problèmes de personnes. Je vous assure que si ce n’est pas Drogba, les deux autres ne pourront rien changer dans le foot ivoirien. Moi qui écris ces lignes, je ne connais pas Drogba et je ne cherche pas à le connaître. Mais je dis ceci dans votre intérêt et dans celui du foot en Côte d’Ivoire. Vous les joueurs, vous devriez vivre décemment de votre métier qui est le foot. On vous a trop grugés, vous avez la balle de match pour vous prendre en charge vous mêmes. Vous n’êtes plus ces gamins qui couraient après le ballon sur les pelouses des stades. Aujourd’hui vous êtes mûrs et grands donc appréciez la situation avec lucidité, votre situation, en prenant vos responsabilités.

Merci.

Dr. Charles Koudou, Administrateur en Santé

Consultant Indépendant en Santé et Développement, USA, Fondateur de la Société Civile Conscience Nationale pour le Développement (CND) www.cnd1.org koudoucharles@gmail.com charleskoudou@facebook.com