Aeroport international FHB

Aéroport FHB d’Abidjan: Le ministère des Transports révèle trop de plaintes de corruption et hausse le ton

« Il n’y a pas de fumée sans feu », dit l’adage. Le ministère des Transports est-il au courant de la pratique de corruption à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan ? La réponse se trouve dans le communiqué dudit ministère daté du vendredi 15 avril et signé par le Directeur de Cabinet, Dioman Coné, dont africanewsquick.net a reçu copie, hier samedi 16 avril 2022.

«Les usagers de l’Aéroport d’Abidjan, notamment les passagers au départ et à l’arrivée se plaignent de façon récurrente d’agissements d’agents qui tendent à obtenir d’eux des faveurs en numéraires et/ou en nature», révèle ledit communiqué.

Le ministère des Transports prévient que «ces agissements, s’ils sont avérés, sont constitutifs d’actes de corruption qui sont de nature à ternir l’image de notre pays».

Dioman Coné poursuit pour dire que «le Ministère des Transports rappelle à toutes les structures exerçant sur les plateformes aéroportuaires d’Abidjan et de l’intérieur du pays d’observer les bonnes pratiques qui ont conduit à sa certification et encourage les agents de ces structures à persévérer dans l’application de ces bonnes pratiques».

Le communiqué du Directeur de Cabinet conclut, endurcissant le ton, que «tout acte de corruption, notamment l’acceptation de pourboires et de dons de toutes natures, sera sévèrement sanctionné, sans préjudices des poursuites judiciaires auxquelles s’exposent aussi bien l’usager que l’agent impliqués.»

GRO