Amadou Kone

Vidéo-verbalisation: 6140 cameras pour traquer les mauvais chauffeurs, après 2 millions d’infractions

Amadou Koné, ministre des Transports vient d’annoncer officiellement le déploiement de la vidéo-verbalisation à compter de ce mardi 07 septembre 2021. 

Elle vise, en effet, à contraindre les mauvais conducteurs à respecter le code de la route et réduire les accidents sur les voies ouvertes à la circulation. Pour le ministère des transports, 92 % des accidents de la circulation sont liés aux comportements des conducteurs et des usagers de la route.

Une certaines catégories d’infractions sont concernées par cette disposition ; à savoir : le non-respect des signalisations, le non-respect des vitesses maximales autorisées, la non-régularité des documents du véhicule, le non-respect des normes pour tous les véhicules en circulation.

Selon Amadou Koné, au cours de la phase pilote des services, il a été enregistré 2 millions d’infractions  en trois mois sur 14 points de contrôle.

Ce sont au total 140 caméras du ministère des Transports et plus de 6000 caméras du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité qui seront sollicitées pour traquer les mauvais chauffeurs à Abidjan et à l’intérieur du pays.

 Les deux ministères ont conjugué leurs efforts afin de mettre fin à l’incivisme sur les routes ivoiriennes. A cet effet, les 6000 caméras ont été installées sur le territoire national. Et les 140 caméras sont dotées du système intelligent de la mobilité à Abidjan et les autres gérées par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

 Au niveau du Centre de gestion intégré de la mobilité, des civils veillent à l’identification de l’infraction et des policiers à leur qualification. Les caméras installées sont capables de repérer les contrevenants sur une certaine distance.

L’on ose croire que ce dispositif  ne fera pas long feu et permettra de débarrasser les routes des chauffards et des véhicules vétustes, sans visite technique qui occasionnent plusieurs accidents mortels.

Nathanaël Yao