Joel nguessan Leonid Barry Battesti fdfp

Détournement au Fdfp: Les partisans de Ange Battesti combattent-ils Joël N’guessan avec des cagoules?

Le débat qui a lieu, sur la crise au Fdfp, vire  actuellement dans l’informel. Des partisans de M Ange Barry Battesti,  secrétaire général suspendu, ont décidé de donner dans le dénigrement  et l’intoxication à travers  les tracts.

On a lu, la semaine dernière, un communiqué non signé de soi-disant administrateurs  à travers la presse écrite.

Ce lundi encore, rebelote, une semaine après, ce lundi 30 Août, avec un autre texte non signé, d’un autre auteur qui préfère l’anonymat que des médias publient sans prendre de gants, là où, le code de déontologie du professionnalisme requiert un équilibre  de l’information.

Dans ses diatribes, il annonce que le président du comité de gestion  a outrepassé ses prérogatives, en suspendant le secrétaire général qu’un audit accable pourtant dans sa gestion du Fdfp. Mauvaise foi ou ignorance ? Personne ne comprend pourquoi le fond du débat est occulté.

L’audit parle d’irrégularités graves dans la gestion avec des dépenses non justifiées dont le cumul avoisine les 4 milliards. Cet audit a fait également mention d’achat de cartons  de champagne à hauteur de 35 millions de nos francs, quand on sait que cette somme peut aider à  construire un dispensaire dans une agglomération. Voilà sur quoi, les ivoiriens attendent  le secrétaire général et ses partisans.

Cette déclaration non formelle distillée pour discréditer le Président du comité de gestion  puis asséner le coup fatal, avance que la réunion du 20 Août dernier où M. Ange Barry Battesti a été suspendu, se serait tenue au bureau du Ministre Joël N Guessan.

En quoi une réunion du personnel du Fdfp tenue dans le bureau du premier patron de cette institution perd-elle de sa valeur ? Voilà les incongruités du tract qui circulent.

En guise de réponse, rappelons la rencontre du Président du comité de gestion M Joël N’Guessan et le Ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage du 9 Juin dernier, relativement à la conclusion de l’audit qui fait grand bruit.

Rappelons aussi les différents comptes rendus faits au président Ouattara  sur le même sujet par son porte-parole Joël N’ Guessan.

La contre attaque des supporters anonymes du secrétaire général du Fdfp incriminé et suspendu, qui se répandent à travers les medias sociaux, est un leurre. Le débat du fond reste d’actualité. Y a-t-il eu détournement ou pas? Les populations ivoiriennes, veulent savoir… Et attendent.

Célestin  Allah Bernard