IMG 20201205 050914

Covid-19: Un projet lancé pour sauver les marins et femmes du maritime

Dans le but de contribuer à protéger les marins contre la COVID-19 et renforcer la prévention de la pandémie chez 1750 femmes du maritime ivoirien par l’amélioration de leur niveau de connaissance de cette maladie, l’ONG les Amis des marins en partenariat avec l’Union nationale des sociétés coopératives des femmes de la pêche de Côte d’Ivoire (USCOFEP-CI) vient de lancer un projet en ce sens, au débarcadère de Locodjro le jeudi 29 juillet 2021.

Etaient présent à cette cérémonie de lancement, Bakayoko Lama, coordonnateur du débarcadère, Capitaine Djedje-Li Mel Joachim, président de l’ONG, Bayala Sow, représentant Afrique francophone de ITF, Mouloh Antony, représentant le Secrétaire permanent des Actions de l’Etat en Mer, Gnéné Deborah, présidente de l’Union nationale des sociétés coopératives des femmes de la pêche de Côte d’Ivoire (USCOFEP-CI) et plusieurs acteurs du domaine.

Toutes ces personnalités dans leur intervention ont redouté la COVID-19 à cause des pertes en vie humaine qu’elle provoque et son impact négatif sur l’économie nationale.

Si Djedje-Li Mel a précisé que de mars à juillet 2021, plus de 500.000 marins sont restés bloqués sur les navires à cause des ravages de la maladie, Bayala Sow et Mouloh Antony eux, ont insisté sur le respect scrupuleux des mesures barrières et ont conseillé le vaccin contre cette pandémie à tous les acteurs présents.

 Car selon les statistiques, la COVID a déjà fait plus de 4 millions de décès dans le monde, plus de 100.000 décès en Afrique et plus de 319 décès en Côte d’Ivoire.

Adjé Evariste, Secrétaire Exécutif de l’ONG les Amis des marins, dans sa présentation du projet, a annoncé que dans le milieu maritime, plusieurs personnes n’ont ni l’information sur la pandémie, ni les moyens pour l’éviter ; d’où sa mise sur pied du projet autour du thème : « Sauvons-nous en sauvant les marins de la COVID ».

Ce projet selon lui, aura lieu du 28 juillet 2021 au 28 octobre 2021 et les villes choisies pour son exécution sont : Abidjan, Grand-Lahou, Fresco, Sassandra, San Pedro et Guessabo, avec pour cible : les femmes de l’ONG, les femmes marins, les femmes mareyeuses et les transformatrices des produits de Mer.

 Il s’agit de 1750 femmes du maritime incluant 15 femmes de l’ONG, 315 femmes des marins et 1400 femmes mareyeuses.

Pour lui, les stratégies vont consister en un plaidoyer ; un renforcement de capacités de 30 femmes du maritime sur la pandémie et les techniques de sensibilisation ; la fourniture des services de sensibilisation aux femmes du maritime ; l’acquisition et distribution de matériels de protection ; la promotion des comportements à moindre risques.

Il est utile de rappeler que l’ONG les Amis des marins existe depuis le 22 mars 1999 en tant qu’association à but non lucratif. Elle a pour mission d’améliorer le bien-être des acteurs de l’économie bleue, et renforcer la sauvegarde des écosystèmes aquatiques et côtiers, à travers la sensibilisation, la formation, l’assistance et le plaidoyer. Son espace géographique couvre principalement les pays du littoral africain dont la Côte d’Ivoire.

Nathanaël Yao

Verified by MonsterInsights